Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

36 Leçons de Vivec, 13e Sermon

2 874pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Lecteur (Succès).png 36 Leçons de Vivec, 13e Sermon
Livremorrowind06.png
Titre: 36 Leçons de Vivec, 13e Sermon
Titre complet: Les Trente-Six Leçons de Vivec, Treizième Sermon
Auteur: Vivec
Précédent:

36 Leçons de Vivec, 12e Sermon

Suivant:

36 Leçons de Vivec, 14e Sermon

Morrowind
Compétence Altération
Poids 3
Valeur 200
FormID BookSkill_Alteration4

36 Leçons de Vivec, 13e Sermon est livre présent dans :

Il appartient à la série de livres 36 Leçons de Vivec composée de 36 volumes.

Localisations connuesModifier

Contenu du livreModifier

C'était le temps béni de Resdaynia, où Chimers et Dwemers vivaient sous le règne bienveillant et empli de sagesse d'ALMSIVI et de leur champion, l'Hortator. Quand les dieux de Véloth se repliaient sur eux-mêmes pour forger le cosmos et s'occuper d'autres affaires, il arrivait que l'Hortator se sente en proie à la confusion. Lorsque cela se produisait, Vivec était toujours là pour le conseiller. Voici la deuxième des trois leçons aux rois régnants :

" La syllabe secrète de la royauté est celle-ci : (tu devras l'apprendre ailleurs).

" L'homme est le mythe temporel.

" La croix magique est une intégration de la valeur des mortels au prix de leur âme. Entoure-la du triangle et tu commenceras à voir apparaître la Maison de la Triune. Elle se divise en coins gouvernés par nos frères : BAL DAGON MALAC SHEOG. Fais pivoter le triangle et tu transperceras le cœur du Lieu du Commencement, l'immonde mensonge, testament de l'irréfutable pour un temps. Au-dessus du Tout s'étend l'horizon sur lequel un seul se dresse, mais pas encore. C'est la preuve de la nouveauté, la promesse du sage. Déplie le Tout et tu obtiendras une étoile, qui ne fait pas partie de mon domaine mais ne se trouve pas complètement en dehors de mon jugement. Le plan suprême s'envole. Il se transforme, non seulement en étoile, mais aussi en frelon. Le centre ne peut plus tenir. Il devient vide de lignes et de points. Vide de tout, il se transforme en réceptacle. Son utilité atteint son terme. Ceci est une promesse.

" L'épée est la croix et ALMSIVI la Maison de la Triune qui l'englobe. Il faut que je disparaisse pour qu'il puisse y avoir une fin. Le roi régnant doit en avoir conscience et je le mettrai à l'épreuve. Je l'assassinerai encore et encore jusqu'à ce qu'il comprenne. Je suis à la fois l'ultime et le défenseur de l'ultime. Me faire disparaître revient à emplir de nouveau le cœur dormant du centre qui ne peut plus tenir. Je suis l'épée, Ayem l'étoile, Seht le mécanisme permettant la transformation du monde. Notre devoir consiste à empêcher le compromis d'être inondé par la noirceur de l'océan.

" Le Sharmat dort au centre. Il ne peut supporter de le voir disparaître, car c'est pour lui la seule référence qui soit. Telle est la folie du faux rêveur. Telle est l'amnésie des songes et leur force. Telle est la faible magie, couverte de pointes envenimées.

" C'est pour cela que je dis que le secret des armes est qu'elles sont le siège de la pitié. Du haut de mon trône, je suis la voix d'ALMSIVI. Le monde me connaîtra davantage que mon frère et ma sœur. Je suis la psychopompe, le tueur qui arrache les mauvaises herbes de Véloth. Véloth est le centre qui ne peut plus tenir. Ayem est le scénario, Seht la fin. Et moi, je suis l'énigme qu'il faut faire disparaître. C'est pour cela que mes paroles sont armées jusqu'aux dents.

" Le roi régnant doit se dresser contre moi puis devant moi. Il doit apprendre des châtiments que je lui inflige avant de se commettre. J'apposerai ma marque sur lui afin qu'il comprenne. Il viendra indifféremment en tant qu'homme ou femme, car c'est ma forme qu'il doit acquérir.

" Car le roi régnant qui reconnaît en un autre son égal ne règne sur rien. "

Ainsi fut dit à l'Hortator alors que Vivec n'était pas entier.

Les mots s'arrêtent à ALMSIVI.

Tomes Modifier

Tomes précédents Modifier

Tomes suivants Modifier

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard