Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Altmer

4 648pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Hauts Elfes.png

Hauts-Elfes femelle et mâle.

Dans la langue commune, le peuple à la peau dorée de l’Archipel de l'Automne s'appelle « Haut-Elfe », mais dans leur propre langue, ils s’appellent eux-mêmes les « Altmers », ou les « Gens Cultivés ». Dans l’Empire, l’adjectif « Haut » est souvent utilisé pour dire « grand », « fier » ou « arrogant », et les Altmers personnifient généralement ces caractéristiques, que les « races inférieures » n'apprécient généralement pas.  

Les Hauts-Elfes se considèrent souvent comme le peuple le plus civilisé de Tamriel. En effet, la société Altmer est le berceau de la civilisation et de la magie telle qu'on les connaît à Tamriel ; le langage commun de l’Empire, le Tamriellien, tire d'ailleurs une partie de ses origines de la langue et de l’écriture Altmer et la plupart des arts, artisanats, lois et sciences de l'Empire sont issues des connaissances Altmers. La haute estime que les Altmers ont d’eux-mêmes et leur attitude narcissique engendre un dédain pour les autres races, ce qui est souvent assez mal perçu. 

Adroits, intelligents et dotés d’une très forte volonté, les Hauts-Elfes sont souvent versés dans les arts des arcanes grâce à leur affinité magique naturelle et aux nombreux siècles qu'ils ont consacrés à leurs études. Ils prétendent volontiers que leur apparence et leur condition physique « sublime » les rendent plus résistant aux maladies que les races qu'ils qualifient d'« inférieures ».

Origines

Highelfcompilation-copie.jpg

Hauts-Elfes dans Skyrim

Les Hauts-Elfes sont l'une des plus anciennes races de Tamriel et sont originaires du mythique continent aujourd'hui disparu d'Aldmeris, la terre d'origine des Elfes, située au sud de Tamriel, qui lors de sa destruction, durent s'exiler vers Tamriel et Pyandonea. Ils sont les descendants les plus directs des Aldmers, les Elfes originaux, de qui descendent tous les elfes et qui seraient eux-mêmes issus de la branche Ehlnofeys la plus pure, les premières créatures mortelles à être apparues sur Nirn.

Les Hauts-Elfes sont extrêmement fiers de leur origine et leur héritage et font tout pour maintenir la pureté de leur sang. C'est d'ailleurs grâce à leur respect très strict des traditions qu'ils gardent cet héritage quasi-intact depuis près de 4 000 ans. Les actuels Hauts-Elfes descendent de l'ancien Clan des Direnni, qui possédèrent jusqu'au Ve siècle de l’Ère Première tout l'ouest de Tamriel.

Pendant les différentes guerres qui les opposèrent aux humains, les Elfes s'unirent et se divisèrent, colonisèrent et furent chassés. Il en résulte l’existence de trois races principales d'Elfes : les Hauts-Elfes "Altmer", les Elfes noirs "Dunmer", et les Elfes des Bois "Bosmer". Aujourd'hui reclus sur l'Archipel de l'Automne, les Hauts-Elfes forment avec les Elfes des Bois du Val-Boisé l'alliance du Domaine Aldmeri.

HistoireModifier

L'Archipel de l'Automne Modifier

En des temps très reculés, les Aldmers, ancêtres de tous les Elfes, arrivèrent en Tamriel depuis leur pays d'origine d'Aldmeris ou Ancienne Ehlnofey. On ignore la raison exacte de cet exode. La plupart des érudits émettent l'hypothèse que les Aldmers s'installèrent tout d'abord sur l'archipel puis se déployèrent dans Tamriel. Mais certaines preuves démontrent que l'Archipel de l'Automne n'était qu'une des nombreuses colonies établies par les premiers Aldmers. Quoi qu'il en soit, l'archipel devint l'un des premiers centres de leur civilisation qui se développa pendant plus d'un millénaire.

Archipeldelautomne.png

Carte de l'Archipel de l'Automne

Une grande partie de l'histoire Aldmer est perdue ou cachée, mais on sait que de nombreuses ruines et structures uniques qui ont été retrouvées au sein de l'Archipel de l'Automne, comme la Tour Ceporah, sont antérieures à l'arrivée des Aldmers de plusieurs centaines d'années. Les premiers colons Aldmers ont également mené plusieurs guerres contre les indigènes de l'Archipel, comme les Sloads de Thrace (des créatures difformes et corpulentes), pour s'établir dans l'Archipel de l'Automne. Au commencement, la société Aldmers était agricole et égalitaire. Le culte des ancêtres avait été conservé tel quel et cimentait un esprit commun qui fut profitable aux premiers colons. Quand les Aldmers, unis en tant que peuple, érigèrent la Tour de Cristal, ce n'était pas un monument à la gloire d'un souverain ou d'un dieu, mais à l'esprit du peuple elfique, présent et passé. Les murs étincelants de la tour abritent les sépultures des pionniers, conservées à jamais comme symboles durables de la force de ce peuple pendant ce moment historique.

Peu à peu, avec le développement de la société, les couches sociales se créèrent. Une hiérarchie de classes, toujours en vigueur actuellement dans l'archipel, vit le jour. Au sommet de la pyramide se trouvent les Sages, enseignants et prêtres, puis les Artistes, les Princes, les Guerriers, les Propriétaires terriens, les Marchands et enfin les Travailleurs. Après les Travailleurs, on trouve les créatures, comme les Gobelins captifs utilisés par les Aldmers pour exécuter les travaux que même le dernier d'entre eux trouve indignes de sa classe. Du fait de cette modification dans la société, la religion se transforma également : les Aldmers ne révéraient plus leurs ancêtres, mais les "meilleurs" d'entre eux. Auriel, Trinamac, Syrabane et Phynaster comptent ainsi parmi les nombreux esprits ancestraux qui devinrent des dieux. C'est à peu près à cette époque que de nombreux Aldmers quittèrent l'archipel de l'Automne pour s'installer à Tamriel. Il n'y eut probablement pas une unique raison pour ce deuxième exode, mais certains indices, comme la célèbre tapisserie de Ramoran, montrent la beauté et la pureté d'un pays qui avait touché la sensibilité des Aldmers. Des expéditions, comme celles entreprises par Topai le Pilote et d'autres explorateurs, imprimèrent dans les esprits l'image d'un magnifique pays où même les travailleurs, au plus bas de la hiérarchie sociale, vivaient comme des rois. Le prophète Veloth compta parmi ceux qui menèrent un groupe d'Aldmers mécontents loin de l'archipel vers une terre promise. Selon les traditions de l'archipel de l'Automne, les Aldmers qui partirent à l'aventure sur le continent constituèrent des peuplades elfiques disparates : Chimers, Bosmers, Ayléides. Ceux qui restèrent devinrent les Altmers.

L'histoire de l'Archipel de l'Automne au cours de l’Ère Première et de la plus grande partie de l’Ère Deuxième est distincte de celle de Tamriel. L'avènement et la chute des empires, les guerres entre Mers et Humains, n'eurent aucune influence sur la société des Altmers. En revanche, les conflits latents entre Gardeciel, Alinor et Lillandril explosaient souvent en guerres déclarées, mais bien plus mortelles furent les tentatives constantes d'invasion en provenance du royaume de Thrace et Pyandonée.

De ce fait, les Altmers furent contraints de créer une flotte navale pour se défendre et, jusqu'à ce jour, c'est en mer que les Hauts-Elfes excellèrent au combat. Certains villages dans les vallées perdues de l'archipel n'ont jamais vu l'ombre d'une bataille, mais il y eut tant de sang répandu le long des côtes que c'est un miracle que l'archipel ne soit pas tâché d'écarlate pour l'éternité. Il y eut également la formation de l'Union des Aldmers baptisés le Domaine Aldmeri, une alliance entre les Altmers et les Bosmers, ainsi que du royaume vassal d'Elsweyr, au cours de l'ère 2E 830, fondés par le roi Altmer Alinor qui fut à l'origine du gouvernement du Thalmor. Les rois de Colovie n'étaient pas une menace pour l'archipel, mais l'Union leur permettait d'anéantir les avant-postes des Maormers établis le long de la côte ouest du continent ainsi que les tentatives d'invasion venues de Thrace. De ce fait, l'Union prospéra et prit du pouvoir, forma plusieurs alliances et commença à entrer en guerre froide avec l'Empire jusqu'à l'avènement de Tiber Septim qui y mit fin à l'aide du Numidium et fit de l'Archipel de l'Automne et des Haut-Elfes une nation de l'Empire. La conquête et l'assimilation de l'Archipel de l'Automne à l'Empire sont gravées dans les souvenirs horrifiés et à peine estompés de nombreux Altmers encore vivants.

Le Thalmor Modifier

Pendant plusieurs années, l'Archipel de l'Automne a vécu en paix avec ses voisins, selon toutes les apparences, et a retrouvé la tranquillité. Ce n'est que depuis peu, durant la Crise d'Oblivion en 3E 433, que les Altmers de l'Archipel de l'Automne sont retourné sur le devant de la scène, faisant renaître le Domaine Aldmeris, le gouvernement de l'Archipel de l'Automne, assisté du Thalmor. Bien que le Thalmor n'existât plus, la faction politique perdura, n'ayant qu'une influence mineure dans l'histoire des provinces du Domaine. Et ce fut eux qui protégèrent l'Archipel de l'Automne des invasions daedriques et sauvèrent la race des Elfes durant la Crise d'Oblivion. Suite à leur succès, ils reprirent le pouvoir sur l'Archipel en 4E22, faisant sécession avec l'Empire. Pour l'occasion, ils nommèrent la province "Alinor", selon le nom de leur capitale et du Roi fondateur. Peu de temps après avoir repris le pouvoir dans l'Archipel de l'Automne, le Thalmor entama une campagne de propagande établissant la supériorité des Altmers sur toutes les autres races du continent. Jouant sur la corde de la gloire passée du peuple mer, le Thalmor établit une suprématie idéologique qui lui assura un complet contrôle des îles elfiques.

Thalmor Archer.png

Soldat du Thalmor

Le Thalmor mit également à profit les rancœurs de la population elfique vis-à-vis de l'Empire durant la Crise d'Oblivion, qui causa des milliers de victimes à travers les régions du sud. Prétextant une "libération des Bosmers", la nation d'Alinor fomenta un coup d'état au Val Boisé qui luit permit d'annexer l'ancienne province impériale. La grande nation elfique nommée Domaine Aldmeri fut ainsi refondée en 4E29. Cette victoire politique retentissante fut un coup difficilement encaissé par l'Empire, qui préféra ne pas réagir et vit encore une fois son autorité sévèrement remise en question.

C'est en 4E 171, que le Thalmor posa un ultimatum à l'Empire, demandant la dispersion de l'Ordre des Lames, l'interdiction du culte de Talos et la cession au Domaine Aldmeri des immenses territoires de Lenclume. L'Empire refusa l'ultimatum et ainsi éclata la Grande Guerre entre le Thalmor et l'Empire. Si l'Empire réussit à repousser le Thalmor en 4E175, il s'en sortit affaibli et accepta finalement l'ultimatum imposé par les Elfes. les Rougegardes se sentant trahi par l'Empire déclarèrent alors l'indépendance de Lenclume. Le Thalmor gagna ainsi le droit d'appliquer l'interdiction du Culte de Talos et de l'Ordre des Lames dans tout l'Empire. Durant cette guerre, le Thalmor avait conquis les côtes sud de Lenclume. Les Rougegardes entrèrent en résistance et finirent par expulser toute présence Thalmor en Lenclume suite à la signature du second traité de Stros M'kai en 4E180.

Le Thalmor s'impose alors comme une contre-puissance visant à détruire l'Empire. Pour cela, il tend à rassembler tous les peuples mers sous une même bannière. Le but ultime du Thalmor étant de déclencher une nouvelle Ère Mérèthique et contrôler ainsi l'ensemble de Tamriel, comme les Elfes d'autrefois.

180px-Faralda.jpg

Faralda, Altmer de l'Académie des mages.

Le Traité de l'Or Blanc

Le Domaine Aldmeri ayant remporté une victoire incontestable en terme de conquête territoriale, le Thalmor mit tout son poids dans la signature d'un traité très largement en faveur des Elfes, baptisé Traité de l'Or Blanc. Le prestige de l'Empire en fut sévèrement entaché sur le plan symbolique.

Le culte de Talos, déification de Tiber Septim, fut interdit, réduisant le panthéon impérial à huit déités. L'ordre des Lames, autre vestige de la dynastie des Septim, fut également officiellement dissolu, même si ce dernier n'était plus qu'une association sans but réel depuis son échec à protéger la lignée impériale. Bien qu'officiellement, l'indépendance de l'Empire soit toujours garantie, le Thalmor dispose d'un pouvoir décisionnel particulièrement prégnant dans les affaires impériales. Cette occupation à peine masquée a provoqué un tollé dans les populations. Les territoires de Lenclume furent officiellement cédés au Domaine, ce qui provoqua une réaction d'orgueil immédiate de la part des Rougegardes. La province fit sécession et engagea un conflit indépendant avec l'occupant, ce qui mena au retrait de ce dernier en 4E180. Lenclume, devenue nation à part entière, entretient désormais des relations ambivalentes avec l'Empire tout en refusant de le réintégrer.

Ce traité fut aussi la cause principale de la Révolte des Sombrages en Bordeciel, les Nordiques étant indignés de l'interdiction du culte de Talos.

Ambassade thalmor.jpg

Ambassade Thalmor en Bordeciel

Présence en Bordeciel Modifier

La plupart des Altmers émigrés venant de l'Archipel de l'Automne que l'on peut rencontrer en Bordeciel veulent devenir alchimiste ou enchanteur. Les autres deviennent des membres de l'Académie de Fortdhiver, grâce à leur aptitude innée en matière de magie.

Il existe également une Ambassade Thalmor en Bordeciel, persécutant Sombrages et adorateurs de Talos.

Spécificités racialesModifier

Bonus compétencesModifier

Bonus compétences Illusion Altération Conjuration Destruction Enchantement Guérison
Haut-elfe +10 +5 +5 +5 +5 +5
Régalien.png

Pouvoir Régalien

Capacités racialesModifier

  • Régalien : régénère la magie plus rapidement pendant 60 secondes, une fois par jour.
  • Magie fortifiée : vous commencez avec +50 points en magie (compétence passive).

Sorts de départ additionnelsModifier


Par jeuModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard