FANDOM


Atmora

Atmora ( Bois des Anciens en Ehlnofex ) est un continent au nord de Tamriel et, selon les traditions, d'où viennent les premiers humains de Tamriel. Le nom "Atmora" est une déformation du mot Aldmeris "Altmora" désignant la masse continentale la plus nordique habitée par les Elfes. Les anciens nordiques appelait Atmora "la terre de la vérité". Ce fut le foyer des Nédiques, ancêtres des races humaines Nordique, Impérial et Brétonne modernes.

Histoire Modifier

Le peu que l'on connait d'Atmora nous provient principalement d'anciens mythes et légendes. Un de ces mythes de création suggère que Atmora faisait partie de Tamriel, mais en fut séparé de suite à une guerre entre les Ehlnofeys. Un autre mythe Altmeri affirme que Auri-El y créa l'un des premiers royaumes elfiques, "Altmora", avant de monter aux cieux. Selon la tradition nordique, après que les premiers Hommes fut engendré au sommet de la Gorge du Monde, ces derniers migrèrent vers Atmora, et, avec l'aide, entre autres, de Shor, en expulsèrent les elfes et la revendiquèrent.

On ne sait pas quand les Atmorans découvrirent ou redécouvrirent Tamriel et commencèrent à y émigrer, seulement que cela s'est réalisé par vague et sur une longue période. Pendant de siècles, Tamriel a servi de "valve de sécurité" pour les personnes qui ne pouvaient pas, pour n'importent quelle raison, rester en Atmora. La dernière migration d'envergure connut a eu lieu pendant l'ère Méréthique alors qu'Atmora était ravagé par une guerre civile. Beaucoup d'Atmorans, dont Ysgramor et ses deux fils Yngol et Ylgar, décidèrent alors de quitter leur patrie et de chercher refuge en Tamriel.

Peu de temps après avoir fonder la cité de Saarthal, les colans atmorans furent massacrés par les Elfes des Neiges dans ce qui sera connu sous le nom de Nuit des Larmes. Ysgramor et ses fils s'échappèrent et retournèrent en Atmora, où ils rassemblèrent ce qui deviendra les Cinq Cents Compagnons afin de se venger des elfes. Les grands chantiers navals du port atmoran de Jylkurfyk furent mobilisés afin de construire une flotte qui transportera les Compagnons a travers la Mer des Fantômes. Quand Ysgramor et ses Compagnons débarquèrent finalement à la Pointe de Hsaarik, sur la cote nord de Tamriel, ils repoussèrent les elfes hors du nord de Tamriel et les défirent sur l'île de Solstheim. Le territoire conquit par les Compagnons forma alors le précurseur du Bordeciel moderne.

Lors du règne du Haut-Roi Harald, descendant d'Ysgramor, pendant le second et troisième siècles de la Première Ère, Bordeciel fut consolider comme un royaume indépendant. Harald abandonna alors toutes ses possessions en Atmora, et les mercenaires atmorans quittèrent Bordeciel et retournèrent prétendument en Atmora. Des Atmorans continuèrent à migrer vers Bordeciel lors des siècles suivant, notamment Wulfharth, mais en nombre réduit. La dernière "invasion" de Tamriel a eu lieu en 1E 68 , lorsque deux navires atmorans chargés de cadavre supplièrent d'accoster en Tamriel. Le dernier prétendu migrant d'Atmora connut est Tiber Septim pendant le neuvième siècle de la Seconde Ère; les légendes racontant qu'il vogua vers Skyrim et passa sa jeunesse parmi les Nordiques.

C'est aux alentours de l'époque de la migration d'Ysgramor qu'Atmora commença à subir un changement inexplicable de climat, débutant la déchéance du continent. Autrefois connut comme une terre froide, mais toutefois verte, Atmora a été progressivement dominer par une glaciation, la rendant peu habitable. Il y a été suggéré qu'Atmora était toujours habité au début de la Troisième Ère, mais des expéditions du milieu et de la fin de cette ère n'y trouvèrent qu'un endroit dominé par un hiver permanent avec peu de vie et aucun signe d'habitat permanent. On pense à présent qu'Atmora ne supporte plus aucune vie civilisée et que les habitants n'ayant pas ne l'ayant pas quitté pour Tamriel finirent par succomber au climat qui ne faisait qu'empirer.

Description Modifier

Climat Modifier

Les expéditions à Atmora effectuées au cours de l’Ère Troisième font état d'un continent au climat glacial, ne présentant aucun signe de vie ou d'activités humaines.

Les écrits antérieurs à cette ère glaciaire varient, certains faisant mention d'''étés verts" et "des verts rivages d'Atmora", d'autres affirmant qu'Atmora ne disposa jamais d'un climat tempéré, les premiers colons étant ainsi des chasseurs sans aucune connaissance en agriculture.

Société Modifier

Les débuts de la société nordique reflète celle d'Atmora. Beaucoup de traditions nordiques furent hérités d'Atmora, et la culture du continent a eu une grande influence sur Tamriel. Les Atmorans étaient maritimes, comme les nordiques modernes, mais n'avait apparemment aucune connaissance en agriculture et survivaient principalement grâce à la chasse, un mode de vie qui encourageait leur prétendu guerre sans fin. Les Atmorans étaient une société pré-alphabétisée qui ne disposait pas d'alphabet; Ysgramor est ratifié du développement d'une transcription runique de la langue nordique basé sur des principes elfiques, et est ainsi considéré comme le premier historien humain. Bien que les Atmorans étaient considérés comme une race, l'existence de différences raciales régionales est sous-entendu, comme le peuple "grand et musclé" dont la "peau avait le teint chaud de l'aube" qui habitaient les limites orientales d'Atmora.

Les colons atmorans de Tamriel apportèrent avec eux leur traditions comme les cérémonies de nommages et leur culte des animaux. Ils divinisaient les aigles, les loups, les serpents, les phalènes, les hiboux, les baleines, les ours, et les renards, mais l'animal le plus proéminent du culte était le dragon. Au plus fort de l'influence du Culte Draconique, avant la Guerre Draconique, les prêtres-dragons avaient autant de pouvoir que les rois, régnant en nom des dragons qu'ils vénéraient. En Atmora, les prêtres demandaient des tributs et mettaient en place des lois et des codes qui maintenaient la paix entre les dragons et les humains. Toutefois, en Tamriel, ils régnaient en tyrans et faisaient du reste de la population des esclaves. Les Atmorans ont aussi transmis des mythes impliquant des démons, particulier Herma-Mora, "l'Homme des bois", qui fera parti intégrante du Panthéon Nordique.

Politique Modifier

La politique d'Atmora fonctionne comme celle de Bordeciel, le Haut-Roi a tout pouvoir. Vivec et Nérévar voyagèrent en Atmora mais ils n'y trouvèrent que des Rois barbus et gelés.

Origines des premiers Hommes Modifier

Les légendes racontent que les premiers hommes venus d'Atmora émigrèrent en Tamriel à la fin de l'Ère Méréthique. Ce fut le début d'une longue période de vagues d'invasions qui dura près d'une centaine d'années et qui donna naissance aux Nordiques, Impériaux et Brétons. Les derniers envahisseurs furent Ysgramor et les Cinq-Cents Compagnons.

C'est en Atmora que les fils d'Ysgramor, Yngol et Ylgar, reçurent les enseignements des maîtres épéistes et autres sages du continent qui leurs enseignèrent la force, la détermination, le courage et la tacticité.

Migration Modifier

Établissement Modifier

Ysgramor rassembla tous les hommes qui souhaitaient quitter Atmora enfin de fuir la guerre civile qui y faisait rage. Ils s'établirent ainsi en Tamriel et bâtirent la légendaire ville de Saarthal. Les colons établirent des liens avec les Elfes des Neiges locaux.

Mais l'arrivée de ces premiers Hommes et l'accroissement permanent de leur population inquiéta rapidement les Elfes des Neiges. Ces étrangers représentaient désormais une menace grandissante pour les Mers de Tamriel. Les Elfes des Neiges attaquèrent ainsi Saarthal, détruisant la cité et tuant tout ses habitants lors de la Nuit des Larmes.

Le Retour Modifier

Ysgramor et ses deux fils Yngol et Ylgar survécurent et s'en retournèrent à Atmora, où ils rassemblèrent cinq cents hommes, avec lesquels ils allaient reconquérir Bordeciel et chasser les elfes.

C'est d'ailleurs en Atmora que les vaisseaux de guerres furent construits avec le bois des anciens. Huit capitaines furent désignés à leur tête. Ces navires portaient chacun un nom :

Ils partirent depuis la ville portuaire de Jylkurfyk (Rive Blanche en ancien Nordique) située à l’extrême sud du continent, départ connu sous le nom de Jour de la Dernière Traversée.

À leur arrivée, ils reprirent Saarthal et massacrèrent tous les Elfes des Neiges et autres Mers. Ils permirent ainsi l’avènement de la race des hommes et la mise en place du Premier Empire. Cette série d'événements fut baptisé Le Retour, et elle est à l'origine du fort sentiment de haine entre les Hommes et les Mers.

Bibliographie liéeModifier

Sources Modifier

UESPLogo
Cette page partage emprunte pour partie du contenu avec son équivalent sur l'UESP, et par conséquent leur crédit leur revient.


Skyrim
Cette page est, entièrement ou partiellement, une version traduite de son équivalent sur The Elder Scrolls Wiki. Consultez les liens interwiki au bas de la page pour la consulter dans sa version originale. Nous remercions au passage les contributeurs anglophones pour leur travail.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.