FANDOM


Ayléid

Un Ayléid dans The Elder Scrolls IV: Knights of the Nine

Les Ayléids, Ayleids ou Ayléides (ou Hauts-Elfes de l'intérieur, Elfes sauvages) étaient une race de Mer qui gouvernaient Cyrodiil pendant la Première Ère.

Apparence Modifier

Une brève description donnée dans le volume 5, Plantaisons, de 2920 les décrit "plus sombre qu'un Altmer, mais plus clair qu'un Dunmer", suggérant un teint semblable à celui d'un Bosmer. La plupart des ruines ayléides ont des statues d'Ayléids tenant souvent une épée en l'air

Les Ayléids dans The Elder Scrolls: Online sont identiques aux Hauts-Elfes, avec des tons de peau allant du blanc au jaune foncé, et les yeux bleu, jaune et vert.

Croyances Modifier

Ces Mers avaient leur variant du Culte des Ancêtres des Altmers et vénéraient donc Dix Ancêtres, dont certains sont connus : Auri-El, Méridia, Magnus ainsi qu'un "Dieu-Insecte" dont le nom a été perdu.

HistoireModifier

Ère Mérèthique* Modifier

Les Ayleid sont l'un des peuples elfiques descendant des Aldmer. Les Aldmer sont une ancienne race de Mer(elfes) qui descendent d'Ehlnofey. Vers la moitié de l’Ère Mérètique, les Aldmer quittèrent leur contrée, connue sous le nom d'Aldmeris et se sont installés dans l'Archipel de l'Automne, situé au sud-ouest de Tamriel. Quelques temps après s'être installer là-bas, beaucoup d'explorateurs, dont Topal le Pilote, commencèrent à s'aventurer sur les côtes de Tamriel pour établir une carte et explorer les terres.

Plus tard, des groupuscules se sont formés :

-Ceux qui sont allés au Val Boisé ont évolué pour devenir des Bosmer

-Ceux qui sont allés à Vvardendell ont été des Chimer puis des Dunmer à cause d'Azura.

-Ceux qui sont restés sur l'Archipel sont petit à petit devenus des Altmer

-Ceux qui ont remonté le Fleuve du Niben et se sont installés sur l'île du Lac Rumare sont devenus des Ayleid.

Les Ayleid sont les premiers à avoir formé un "empire" sur le continent. C'est à cette époque que la civilisation Ayleide s'est étendue et a fleuri. Au cœur de l'actuelle Cyrodiil, ce peuple à construit la Tour d'Or Blanc. Celle-ci servait de "chambre de conseil" qui était "l'autorité" pour les capitales de l'empire -sachant que la défaire de la tour marquera la fin de l'empire-. Elle a été aussi construite pour la religion : la tour représentait le temple des ancêtres, ainsi, c'était un temple pour les Aedra.

Les Ayleid contrôlait un grand bout de terre du Cyrodiil d'aujourd'hui. Cela incluait les zones forestières autour de la Baie du Niben, quelques parties des Montagnes de Valus et de Jerall, et des terres à l'Est de Colovia. Cependant, ils n'étaient pas gouvernés, comme on l'a longtemps pensé, par un seul gouvernement centralisé. Au début de la Première Ère, une aristocratie puissante avait divisé le pays en nombres de petits royaumes. Les érudits en connaissent au moins trois, dont les capitales sont : Lindai, Nenalata et Miscarcand. L'empire s'était étendu au-delà des frontières cyrodiiliènnes. Quelques parties du Marais Noir, Val-Boisé, Haute-Roche et Martefell (aussi appelé Lenclume) étaient en effet comprises dans l'empire Ayleid. Au Marais noir, une tribu Ayléide du nom de Ayléid Barseabic [NdA : avons-nous le nom français de cette tribu quelque part ?] a construit des grandes villes qui sont connues dans les temps modernes comme Gideon et Fort-Tempête; au Val-Boisé, d'autres cités comme le Havre, Woodhearth, Silvenar et Faneracine ont également été construites.

Première Ère Modifier

La Rebellion des Esclaves Alessiens Modifier

Nous savons que les elfes utilisaient des esclaves humains afin de construire et réparer des routes, des temples ou des habitations. Pendant les premiers siècles de la Première Ère, une esclave naquit a Saldavar. Cette esclave s'aventura à Sancre Tor et y reçu une inspiration et une aide divine. Elle décida de mener une rébellion contre les Ayleid. Elle sera connue comme étant Alessia, la Reine Esclave.

C'est en 1E 242 que la révolte commença. Les esclaves Humains se révoltèrent et déclarèrent leur liberté face à leurs maîtres Mer. A cette même période, les Ayleid étaient en pleine guerre civile. Alessia et les Nèdes reçurent de l'aide des Nordiques, et, grâce à la guerre civile, de l'aide de certains Nobles Ayleid radicaux. Plusieurs batailles eurent lieu. A Sancre Tor, Ninendava, Ceyatatar, Narlemae, Celediil, Vahtacen, Sedor, le Pont de heldon et le Premier Pogrom.

La révolution prit fin avec la Chute de la Tour d'Or Blanc en 1E 243. Pendant cette bataille, Pélinal Blancserpent, l'un des généraux de l'armée Nédique, combattit Umaril le Dépouillé. Tous deux perdirent la vie au combat. Alessia, avec l'aide de ses alliés, réussit à renverser l'empire Ayleid et à prendre le royaume. Elle obtint les terres au nom du nouvel empire Cyrodilien. Un Ordre Alessien, nouvellement formé à la mort d'Alessia, commença à éliminer les restes de l'empire elfique. Un combat connu de ces faits est celle de Bravil. Jusque là, les elfes qui avaient aidé la reine pendant la guerre avaient eut le droit de rester à ses côtés et devenant des conseillers et des vassaux. Mais après la création de l'Ordre, plus aucun Ayleid n'étaient le bienvenue en Cyrodiil. Lorsque les Ayleid furent repoussés de Cyrodiil, l'Empire Alessien s'unifia avec Bordeciel afin de conquérir Haute-Roche, dirigée par le clan Aldmeri des Direnni.

La Dispersion des Ayleid Modifier

On peut parler de dispersion quand les Ayleid furent chassés par l'Ordre Alessien. Ils partient pour survivre mais aussi pour des vies meilleures, car les nouvelles politiques frôlaient le régime totalitaire.

-Les elfes qui partirent au nord furent tués par les Nordiques, guidé par Vrage le Boucher.

-Ceux qui tentèrent d'aller rejoindre la tribu Barseabic se sont vu refuser l'accès, même si la plupart mourrait pendant le voyage.

-Certains sont montés vers Haute-Roche et ont rejoint les Direnni, mais n'ont pas eu un meilleur traitement (cf.conquête de Haute-Roche par l'empire Alessien).

-Les elfes qui allèrent à Val-Boisé furent les plus chanceux. Les clans Anutwyll, Vilverin, Talwinque, Bawn et Varondo ont tous voyagé là-bas pour commencer une nouvelle vie. Les Bosmer, natifs de Val-Boisé, les accueillirent à bras ouverts, du moment que ceux-ci adoptaient leur style de vie (pacte vert) et ne faisaient pas de mal à la forêt.

Petit à petit, les Ayleid survivant se mélangèrent avec les populations d'accueil. Le seul détail important à retenir après ça est que les ayleid étant allés à Haute-Roche se sont mélangés avec les humains locaux et devinrent des Brétons. Rappelons que les Brétons sont une race mi-mer mi-homme étonnement douée pour la magie, comme les Ayleid.

Deuxième Ère Modifier

Les Ayléids ont vécu durant la Deuxième Ère. Ils vivaient en petites tribus.

Un des membres de l'Université de Gwylim était un Ayléid civilisé, Tjurhane Fyrre (1E 2790-2E 227), dont les écrits suggèrent que la culture des Elfes sauvages est pleine de vie. Fyrre est l'un des rares Ayléids à s'être exprimé librement sur son peuple et sa religion. Comme il le dit lui-même, "la nature des tribus ayléides est multiple et la personnalité de leurs membres diffère souvent grandement d'une tribu à l'autre". Il a écrit un texte sur son peuple, intitulé "Des elfes sauvages".

Troisième et Quatrième Ère Modifier

Aucun Ayléid vivant n'a été vu ou signalé lors de la Troisième et de la Quatrième Ère. À partir de la Quatrième Ère, les scientifiques ont présumé que la race des Ayléids était éteinte.

Pendant la Crise d'Oblivion, un Ayleid à moitié Auroréen* du nom d'Umaril réapparu. Il fut abbatu par le Héro de Kvatch après que l'ordre des Chevaliers des Neufs fut reformé. Il est fort probable qu'il s'agisse du même Umaril qui se battit face à Pélinal, qui à la façon des Daedra, pourrait "renaître".

*Les auroréen/aurore sont des créatures daedriques venant du Domaine/Plan de Méridia, ils avaient Umaril de Dépouillé comme chef. Ils auraient été crée par Méridia, Azura et Sheogorath. (Notons qu'ils se battent avec des hâches d'armes typiquement Ayleid.)

Ayléids connus Modifier

Galerie Modifier

Détails Modifier

Apparitions Modifier