FANDOM


Lecteur (Succès).png Brève histoire de l'Empire, vol. 2
Book01 1.png
Titre: Brève histoire de l'Empire, vol. 2
Titre complet: Brève histoire de l'Empire : Deuxième partie
Auteur: Stronach K'Thojj III, historien impérial
Précédent:

Brève histoire de l'Empire, vol. 1

Suivant:

Brève histoire de l'Empire, vol. 3

Skyrim
Poids 1
Valeur 2
FormID 0001ACBA
Oblivion
Poids 1
Valeur 1
FormID 00024555
Morrowind
Poids 4
Valeur 50
FormID bk_BriefHistoryEmpire2
bk_BriefHistoryEmpire2_oh
Daggerfall
Poids 2
Valeur 352
FormID ?
Voir l'article principal : Livres (Skyrim)
Voir l'article principal : Livres (Oblivion)
Voir l'article principal : Livres (Morrowind)
Voir l'article principal : Livres (Daggerfall)

Brève histoire de l'Empire, vol. 2 est un livre présent dans :

Il appartient à la série de livres Brève histoire de l'Empire composée de 4 volumes.

Localisations connues Modifier

Explorateur (Succès).png
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Skyrim Modifier

  • ...

Oblivion Modifier

  • ...

Morrowind Modifier

  • ...

Daggerfall Modifier

  • ...

Tomes Modifier

Tome précédent Modifier

Tomes suivants Modifier

Voir aussi Modifier

Contenu du livre Modifier

Dans le premier volume, nous avons brièvement décrit la vie des huit premiers empereurs de la dynastie des Septims, en commençant par le glorieux Tiber Septim et se terminant avec son arrière-arrière- arrière-arrière- petite-fille Kyntira II. L'assassinat de Kintyra à Pointe-Glen, où elle était retenue captive, est considéré par certains comme la fin de la lignée des Septims. Ce qui est sûr, c'est qu'elle marque un moment important de l'histoire de l'empire.

Uriel III se proclama non seulement empereur de Tamriel, mais il le fit sous le nom d'Uriel Septim III, usurpant ainsi ce nom et en faisant un titre. En vérité, son patronyme était Mantiarco. Uriel III finit par être destitué et puni pour ses crimes, mais la tradition d'adjoindre le nom de Septim à celui des empereurs de Tamriel se perpétua.

Pendant six ans, la Guerre du Diamant rouge (qui doit son nom au célèbre symbole de la famille Septim) déchira l'empire. Les protagonistes étaient les trois enfants survivants de Pélagius II, Potéma, Céphorus et Magnus, ainsi que les descendants ces derniers. Potéma soutenait naturellement son fils, Uriel III, et bénéficiait de l'appui de Bordeciel et des régions du nord de Morrowind. Mais la province de Hauteroche finit par changer de camp sous l'influence de Céphorus et de Magnus. Les provinces de Martelfell, de l'archipel de l'Automne, du Val-Boisé, d'Elsweyr et du Marais noir étaient divisées, mais la plupart de leurs souverains soutenaient Céphorus et Magnus.

En 3E 127, Uriel III fut capturé à la bataille d'Ichidag, en Martelfell. Sur la route de son procès à la cité impériale, la foule s'attaqua au convoi et Uriel périt brûlé vif. Son oncle, qui l'avait capturé, se rendit à la cité impériale et fut proclamé empereur de Tamriel sous le nom de Céphorus Ier.

Le règne de Céphorus ne fut marqué que par la guerre. D'après tous les récits, l'empereur était un homme bon et intelligent, mais Tamriel avait besoin d'un grand guerrier, et Céphorus savait le devenir quand il le fallait. Il eut besoin de dix ans pour vaincre sa soeur Potéma. Celle que l'on appelait la reine-louve de Solitude trouva la mort au cours du siège de sa cité-Etat, en l'an 137. Céphorus ne survécut à sa soeur que trois années à peine. Il n'avait pas eu le temps de se marier, et ce fut donc son frère, le quatrième enfant de Pélagius II, qui hérita du trône.

L'empereur Magnus était déjà âgé quand il coiffa le diadème impérial et la lourde tâche consistant à punir les seigneurs félons responsables de la Guerre du Diamant rouge acheva de l'épuiser. Une légende accuse le fils et héritier de Magnus, Pélagius III, de parricide, mais cela semble peu probable et il n'existe aucune raison de le croire. De plus, roi de Solitude depuis la mort de Potéma, Pélagius se rendait rarement à la cité impériale.

Pélagius III, que l'on appelle parfois Pélagius le Fou, fut proclamé empereur la 145e année de l'ère Troisième. Presque immédiatement, la cour remarqua son comportement excentrique. Il mettait les dignitaires dans l'embarras, offensait ses vassaux et perturba un jour un grand bal impérial en essayant de se pendre. Sa femme, qui avait tant souffert, devint régente de Tamriel et Pélagius III fut envoyé dans des asiles et des instituts de soins jusqu'à sa mort, en 3E 153. Il n'avait que trente-quatre ans.

L'impératrice régente de Tamriel fut proclamée impératrice sous le nom de Katariah Ière à la mort de son époux. Ceux qui ne pensent pas que la mort de Kintyra II marque la fin de la lignée des Septims, considèrent l'arrivée au pouvoir de Katariah comme le début du déclin. D'un autre côté, les défenseurs de cette dernière affirment que même si Katariah ne descendait pas en droite ligne de Tiber, le fils qu'elle eut avec Pélagius était du sang des Septims et qu'il perpétuait la lignée. Malgré certaines déclarations racistes prétendant le contraire, le règne de Katariah, qui dura quarante-six ans, fut l'un des plus marquants de l'histoire de Tamriel. Peu à son aise dans la cité impériale, Katariah voyageait souvent dans tout l'empire, comme aucun empereur de l'avait fait depuis Tiber, ce qui lui permit de renouer de nombreux liens diplomatiques et alliances. Le peuple de Tamriel apprit à aimer cette impératrice bien plus que la noblesse. La mort de Katariah au cours d'une escarmouche dans le Marais noir constitue l'un des sujets favoris de nombreux historiens qui soutiennent la thèse de la conspiration. D'ailleurs, la découverte du sage Montalius, qui mit en lumière le rôle d'une branche de la famille Septim dans cette affaire, fut une révélation.

Quand Cassyndre monta sur le trône à la mort de sa mère, il était déjà d'âge mûr. N'étant que demi-Elfe, il vieillissait comme les Brétons. En fait, il avait dû abandonner son trône de Refuge à son demi-frère Uriel pour raisons de santé. Quoi qu'il en soit, en tant que seul descendant de Pélagius et donc de Tiber, il fut obligé d'accepter le trône impérial. Personne ne fut surpris que son règne ne dure pas longtemps. En moins de deux ans, il rejoignit ses prédécesseurs dans la mort.

Uriel Larat, demi-frère de Cassyndre et fils de Katariah Ière et de son prince consort, Galivère Lariat, qu'elle s'était choisi après la mort de Pélagius III, quitta le royaume de Refuge et devint Uriel IV. Légalement, Uriel IV était un Septim : Cassyndre l'avait adopté au sein de la famille royale quand il était devenu le roi de Refuge. Mais, aux yeux du conseil et du peuple de Tamriel, il n'était que le bâtard de Katariah. Uriel ne possédait pas le dynamisme de sa mère et son long règne de quarante-trois ans fut marqué par la sédition.

L'histoire d'Uriel IV est racontée dans le troisième volume.

Apparitions Modifier

Brève histoire de l'Empire
Brève histoire de l'Empire, vol. 1 Brève histoire de l'Empire, vol. 2 Brève histoire de l'Empire, vol. 3
Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.


La GBT.png
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard