Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Brève histoire de l'Empire, vol. 3

4 047pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Lecteur (Succès).png Brève histoire de l'Empire, vol. 3
Book01 1.png
Titre: Brève histoire de l'Empire, vol. 3
Titre complet: Brève histoire de l'Empire : Troisième partie
Auteur: Stronach k'Thojj III , historien impérial
Précédent:

Brève histoire de l'Empire, vol. 2

Suivant:

Brève histoire de l'Empire, vol. 4

Skyrim
Poids 1
Valeur 2
FormID 0001ACBB
Oblivion
Poids 1
Valeur 1
FormID 00024556
Morrowind
Poids 4
Valeur 50
FormID bk_BriefHistoryEmpire3
bk_BriefHistoryEmpire3_oh
Daggerfall
Poids ?
Valeur ?
FormID ?

Brève histoire de l'Empire, vol. 3 est un livre présent dans :

Il appartient à la série de livres Brève histoire de l'Empire composée de 4 volumes.

Localisations connues Modifier

Explorateur (Succès).png
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Skyrim Modifier

  • ...

Oblivion Modifier

  • ...

Morrowind Modifier

  • ...

Daggerfall Modifier

  • ...

Contenu du livre Modifier

Le premier volume de cette série racontait brièvement l'histoire des huit premiers empereurs de la dynastie des Septim, de Tiber Ier à Kintyra II. Le second volume contait l'histoire de la guerre du Diamant rouge et des six empereurs qui se succédèrent ensuite, d'Uriel III à Cassynder Ier. À la fin de ce volume, nous avons vu comment le demi-frère de Cassynder, Uriel IV, hérita à son tour du trône de l'Empire de Tamriel.

On se souviendra qu'Uriel IV n'était pas de la lignée des Septim. Bien qu'ayant régné en tant qu'impératrice pendant de longues années, sa mère était une Elfe noire qui avait épousé un empereur de la lignée des Septim, Pélagius III. Le père d'Uriel était le prince consort de Katariah Ière, un noble bréton nommé Galivère Lariat qu'elle avait choisi après le décès de Pélagius. Avant d'accéder au trône de l'Empire, Cassynder Ier régnait sur le royaume de Refuge mais une mauvaise santé l'avait contraint à abdiquer. Cassynder n'avait pas d'enfant, aussi adopta-t-il légalement son demi-frère Uriel pour lui offrir son royaume. Sept ans plus tard, Cassynder hérita de l'Empire à la mort de sa mère. Et trois ans après, Uriel hérita à nouveau de Cassynder.

Le règne d'Uriel IV fut long et difficile. Bien qu'il fût un membre légalement adopté de la famille Septim et malgré la haute lignée de la famille Lariat (de lointains cousins des Septim), peu de membres du Conseil des Anciens l'acceptèrent comme un véritable descendant de Tiber. Le Conseil avait assumé de grandes responsabilités pendant le long règne de Katariah Ière et celui, bien plus court, de Cassynder. Il fut donc difficile pour un monarque "étranger" doté d'un fort tempérament de gagner la fidélité de cette institution. À maintes reprises, l'empereur et le Conseil s'opposèrent, ce dernier ayant bien souvent le dernier mot. Depuis l'époque de Pélagius II, le Conseil des Anciens était constitué des personnalités les plus riches de l'Empire et il disposait d'un pouvoir considérable.

La dernière victoire du Conseil sur Uriel IV fut posthume. Andorak, le fils d'Uriel IV, fut déshérité par un vote du Conseil et un cousin plus proche de la lignée des Septim fut proclamé empereur sous le nom de Céphorus II, en 3E 247. Pendant les neuf premières années du règne de Céphorus, ceux qui étaient restés fidèles à Andorak s'opposèrent aux troupes impériales. À la fin de la guerre, le Conseil attribua à Andorak le royaume de Morneheaume, en Haute-Roche, ce qui fit dire à Eraintine le sage que le coeur de Tiber Septim avait cessé de battre. À l'heure actuelle, les descendants d'Andorak continuent de régner sur ce royaume.

Mais Céphorus II avait des ennemis bien plus terribles qu'Andorak, un ennemi "comme issu d'un cauchemar cimérien", pour reprendre la formule d'Eraintine. Un homme qui se faisait appeler Camoran l'usurpateur conduisit une armée de Daedra et de morts-vivants à l'assaut du Val-Boisé, conquérant royaume après royaume. Rares étaient ceux qui pouvaient lui résister, et suite aux longs mois de massacres qui jalonnèrent l'année 3E 249, ils furent de moins en moins nombreux à s'y risquer. Céphorus II envoya toujours plus de mercenaires en Lenclume pour mettre un terme à la marche de l'usurpateur vers le nord, mais ses hommes furent corrompus, transformés en morts-vivants ou massacrés.

L'histoire de Camoran l'usurpateur mérite un livre à elle seule (il est recommandé aux lecteurs soucieux d'en apprendre davantage à ce sujet de se procurer l'ouvrage de Palaux Illthre, intitulé "La chute de l'usurpateur"). Pour aller à l'essentiel, l'anéantissement des troupes de l'usurpateur eut bien peu de lien avec une quelconque intervention de l'empereur et ce qui fut une grande victoire régionale vint accroître l'hostilité vis-à-vis d'un Empire impuissant.

Uriel V, le fils et successeur de Céphorus II, parvint à retourner l'opinion générale à l'avantage du pouvoir latent de l'Empire. Pour détourner l'attention de Tamriel de ses problèmes internes, il lança une série d'invasions qui commencèrent presque immédiatement après son couronnement en 3E 268. Il envahit Roscréa en 271, la Cathnoquée en 276, Ynesléa en 279 et Esroniet en 284. En 3E 288, il se lança dans sa plus ambitieuse campagne, l'invasion du royaume-continent d'Akavir, marquée par la bataille de Ionith. La réputation d'Uriel V n'est surpassée que par celle de Tiber, et il fut l'un des deux plus grands empereurs guerriers de Tamriel.

L'histoire des quatre derniers empereurs, en commençant par l'enfant d'Uriel V, est contée dans le quatrième et dernier volume de cette série.

Tomes Modifier

Tomes précédents Modifier

Tome suivant Modifier

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard