Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Brève histoire de l'Empire, vol. 4

2 844pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Lecteur (Succès).png Brève histoire de l'Empire, vol. 4
Livrecuirusé.png
Titre: Brève histoire de l'Empire, vol. 4
Titre complet: Brève histoire de l'Empire : Quatrième partie
Auteur: Stronach k'Thojj III, historien impérial
Précédent:

Brève histoire de l'Empire, vol. 3

Skyrim
Poids 1
Valeur 2
FormID 0001ACBC
Oblivion
Poids 1
Valeur 1
FormID 00024557
Morrowind
Poids 4
Valeur 50
FormID bk_BriefHistoryEmpire4

bk_BriefHistoryEmpire4_oh

Daggerfall
Poids ?
Valeur ?
FormID ?

Brève histoire de l'Empire, vol. 4 est un livre présent dans :

Il appartient à la série de livres Brève histoire de l'Empire composée de 4 volumes.

Localisations connues Modifier

Explorateur (Succès).png
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Skyrim Modifier

  • ...

Oblivion Modifier

  • ...

Morrowind Modifier

  • ...

Daggerfall Modifier

  • ...

Contenu du livre Modifier

Le premier livre de cette série contait brièvement l'histoire des huit premiers empereurs de la dynastie des Septim en commençant par Tiber Ier. Le second volume s'attardait sur la guerre du Diamant rouge et les six empereurs qui suivirent. Le troisième volume était consacré aux ennuis auxquels durent faire face les trois empereurs suivants : Uriel IV le frustré, l'inefficace Céphorus II et le courageux Uriel V.

À la mort d'Uriel V, dans la lointaine contrée d'Akavir, continent situé par-delà les mers, Uriel VI n'avait que cinq ans. En fait, il était né peu de temps avant que son père ne s'embarque pour Akavir. Les autres enfants d'Uriel V étaient ses filles jumelles, Morihatha et Eloïsa, nées quelques mois avant son départ d'une union morganatique. Uriel VI fut couronné en l'an 290 de l'ère Troisième. La princesse impériale Thonica, mère du garçon, assura une régence limitée jusqu'à la majorité d'Uriel VI. Le Conseil des Anciens conserva donc le véritable pouvoir, comme il l'avait toujours fait depuis Katariah Ière.

Le Conseil apprécia tellement la possibilité de promulguer des lois sans entraves (et de réaliser dans le même temps d'importants profits) qu'il n'accorda les pleins pouvoirs à Uriel VI qu'en 307, alors que ce dernier était âgé de 22 ans. Au fil des années, il avait assumé de plus en plus de responsabilités mais le Conseil et sa mère, qui appréciait grandement ses prérogatives pourtant limitées, rechignaient à lui céder les rênes du pouvoir. Quand il hérita enfin du trône, les rouages du gouvernement ne lui laissèrent que peu d'influence, si ce n'est son droit de veto.

Et pourtant, il parvint peu à peu à inverser la tendance, tant et si bien qu'en 313, il pouvait se vanter de régner vraiment sur Tamriel. Il utilisa des réseaux d'espions et des unités de sa garde pour intimider les membres récalcitrants du Conseil des Anciens et les contraindre à le soutenir. Sans surprise, sa demi-sœur Morihatha était sa plus fidèle alliée, notamment depuis son mariage avec le baron Ulfe Gersen de Fortdhiver, qui lui avait apporté une richesse et une influence considérables. Comme l'a dit Ugaridge le sage : "Uriel V a conquis Esroniet, mais Uriel VI a triomphé du Conseil des Anciens."

Quand Uriel VI tomba de cheval et ne put être ramené à la vie par les meilleurs guérisseurs de l'Empire, sa bien-aimée sœur Morihatha hérita du pouvoir. Elle avait 25 ans et de nombreux diplomates, intéressés ou non, l'ont décrite comme l'une des plus belles femmes de tout Tamriel. Il est vrai qu'elle avait bénéficié d'une excellente éducation et qu'elle était pleine de vie, active et rompue à l'art de la diplomatie. Elle fit venir l'archimage de Bordeciel à la Cité impériale et, pour la deuxième fois dans l'histoire de l'Empire, il y eut un mage-guerrier à la cour impériale.

Morihatha acheva l’œuvre de son frère et mit en place un vrai gouvernement dans la province impériale. Mais en dehors des limites de celle-ci, l'Empire se désintégrait lentement, révolutions et guerres civiles faisant rage depuis l'époque de Céphorus II, le grand-père de Morihatha. En coordonnant ses contre-attaques avec une grande sagesse et en évitant de disperser ses troupes, l'impératrice finit toutefois par remettre au pas ses vassaux rebelles.

Bien que les campagnes militaires de Morihatha aient été couronnées de succès, le Conseil se sentait lésé. On pense que l'un de ses membres, un Argonien ayant pris le nom colovien de Thoricles Romus, furieux que l'impératrice ait refusé d'envoyer des troupes dans le Marais noir, engagea les assassins qui la tuèrent en 3E 339. Romus fut sommairement jugé et exécuté, bien qu'il clamât toujours son innocence.

Morihatha n'avait pas de descendance et Eloïsa avait été emportée par la fièvre quelques années auparavant. C'est donc le fils de cette dernière, Pélagius, âgé de vingt-cinq ans, qui fut couronné sous le nom de Pélagius IV. Il poursuivit l’œuvre de sa tante et ramena dans le giron de l'Empire les royaumes, duchés et baronnies indisciplinés. Il tenta d'imiter en tout point les prouesses militaires de Morihatha, mais malheureusement sans parvenir aux mêmes résultats. Les royaumes avaient été libres de toute contrainte pendant si longtemps que la seule présence de l'Empire, aussi discrète soit-elle, leur apparaissait insupportable. Néanmoins, lorsque Pélagius mourut après un règne de vingt-neuf ans caractérisé par la stabilité et la prospérité, Tamriel était presque aussi uni que sous Uriel Ier.

Notre empereur actuel, Son Extraordinaire et Redoutable Majesté, Uriel Septim VII, fils de Pélagius IV, montre le zèle de sa grand-tante Morihatha, le talent politique de son grand-oncle Uriel VI et les talents de stratège de son arrière-grand-oncle Uriel V. Il a régné pendant vingt et un ans et ramené l'ordre et la justice en Tamriel. En l'an 3E 389, cependant, son mage-guerrier impérial, Jagar Tharn, l'a trahi.

Uriel VII a été emprisonné dans une autre dimension créée par Tharn et ce dernier a usé de magie de l'illusion pour prendre l'aspect de l'empereur. Dix années durant, Tharn a abusé du trône impérial en se gardant bien de poursuivre l'effort de reconquête d'Uriel VII. Les objectifs et les actes de Tharn au cours de ces dix années d'imposture restent encore mal connus à ce jour. En 3E 399, un énigmatique champion le vainquit dans les donjons du palais impérial et libéra Uriel VII de sa geôle dimensionnelle.

Depuis sa libération, Uriel Septim VII œuvre à la réunification de Tamriel. Il est vrai que l'intervention de Tharn a brisé ses élans, mais ces dernières années ont montré qu'un nouvel âge d'or était encore possible.

Tomes Modifier

Tomes précédents Modifier

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard