Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Chants du Retour, Vol 49

2 805pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Lecteur (Succès).png Chants du Retour, Vol 49
Image à mettre
Titre: Chants du Retour, Vol 49
Titre complet: Chants du Retour, Vol 49
Auteur: Anonyme
Précédent:

Chants du Retour, Vol 27

Suivant:

Chants du Retour, Vol 56

Chants du Retour, vol 49 est un livre présent dans :

Il appartient à la série des Chants du Retour.

Localisations connues Modifier

Online Modifier

Contenu du livre Modifier

Suivant le décret du Cercle des capitaines selon lequel chaque équipage devrait faire marche suivant ses propres desseins, construisant sa propre saga, l'équipage du Flammebrune se réjouit. Ils étaient impatients de répandre la peur des hommes dans les territoires des Mers qui n'avaient pas encore connu leurs épées. Ils avaient à cœur les paroles de leur seigneur Ysgramor : « Ne faites pas de quartier. Ne montrez aucune bonté ».

Ils dressèrent un bûcher pour le Flammebrune sur la rive. Les cendres de leur navire bien-aimé tombèrent sur les eaux et dérivèrent vers Atmora, coupant tout lien avec leur terre natale. Menés par le capitaine Gurilda Dent-de-squale, l'équipage du Flammebrune tourna le dos à la mer et avança dans les terres.

Ils allèrent au sud, cherchant des terres vierges de la foulée des autres équipages d'Ysgramor. Au sud du sud ils allèrent, semant la vengeance sanglante exigée par Ysgramor. Aucun Mer n'échappait à leurs haches une fois vu, aucune localité n'échappait aux flammes sur leur chemin. En vérité, les Flammebrunes firent ressentir aux traîtres Elfes toute la colère d'Ysgramor. Plus ils avançaient, plus leur terreur grandissait parmi les Mers.

Gurilda mena son équipage aux contreforts d'une haute chaîne de montagnes. Ils les baptisèrent « Dents d'Ysgramor » et cherchèrent longtemps une passe pour les franchir. Quand ils trouvèrent enfin leur chemin, l'équipage passe de l'autre côté dans une nouvelle contrée. Ils appelèrent cette région « la Brèche » car elle était barrée par de profonds canyons et des torrents. Au nom du Flammebrune, de leurs Compagnons défunts et d'Yngol, ils ravagèrent le pays, brûlant les villages des Mers et tuant tous ceux qu'ils rencontraient.

Enfin, les Mers offrirent bataille. Les lâches Elfes se rassemblèrent en grand nombre au sommet d'une colline rocheuse, mettant les Compagnons de Gurilda au défi d'attaquer. Ce qu'ils firent. Des défis furent lancés, de hauts faits furent accomplis et des héros naquirent. La bataille fit rage tout le jour et lorsque le soleil toucha les pics des montagnes de l'ouest, les Mers rompirent les rangs et fuirent. Gurilda agonisait, percée de toutes parts, mais vécut jusqu'au coucher du soleil. Son esprit fut élevé jusqu'en Sovngarde conscient de la victoire de son équipage.

En ce jour, la domination des Elfes sur la Brèche arriva à son terme. Les Compagnons revendiquèrent ce pays au nom d'Ysgramor, notre prédécesseur à tous, et le rendirent libre pour tous les Nordiques. Pour honorer leurs morts, les Compagnons besognèrent longtemps, creusant le flanc d'une colline pour en faire un tombeau. Gurilda y fut ensevelie, avec armes et armure. À côté d'elle ils placèrent les dépouilles de Bergitte l'édentée et de Kajord Œil-de-faucon, tombés au combat en défendant leur capitaine. Les autres morts honorés y furent aussi déposés. Un grand cairn de pierres fut érigé autour de l'entrée du tombeau, pour marquer son emplacement à jamais.

Vikord Une-oreille, longtemps le second de Gurilda et à présent capitaine, observa longtemps les collines se dressant autour d'eux et la vallée s'étendant à leurs pieds. C'était une terre qu'il pouvait aimer, ou son peuple pourrait prospérer et croître. Il décréta que l'errance de l'équipage était finie et fit dresser un hall sur le site de la bataille. Ainsi fut fondé le hall de Rochebrune, en hommage au navire qui les mena jusqu'à ces rives. Depuis cette époque sont comptés les jours des Compagnons de la Brèche. Que leur gloire jamais ne s'éteigne !

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard