Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

L'hérésie arcturienne

4 648pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Lecteur (Succès).png L'hérésie arcturienne
Livrecuirbrunvert.png
Titre: L'hérésie arcturienne
Titre complet: L'hérésie arcturiene
Auteur: Ysmir Faiseur de rois, Roi des Tréfonds
Skyrim
Poids 1
Valeur 6
FormID 0001B25E
Morrowind
Poids 2
Valeur 25
FormID bk_ArcturianHeresy

L'hérésie arcturienne est un livre présent dans :

Localisations connues Modifier

Explorateur (Succès).png
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Skyrim Modifier

Dawnguard

  • ...

Morrowind Modifier

  • ...

Tribunal

  • ...

Contenu du livre Modifier

Par Ysmir Faiseur de rois et le roi des Tréfonds.

Son dieu détruit, Wulfharth découvre qu'il lui est difficile de conserver la stabilité de sa forme. Il parvient à se traîner hors du mont Écarlate jusqu'au champ de bataille. Le monde a changé. On a l'impression que tout Morrowind est en feu. Un vent violent l'emporte et souffle ses cendres sur le royaume de Bordeciel.

Wulfharth adopte alors les Nordiques, qui l'adoptent en retour et lui donnent le nom d'Ysmir le Vent gris, ou Tempête de Kyne. À cause de Lorkhan, il a perdu son identité. Tout ce qu'il désire, c'est que les Nordiques détruisent les Tribuns. À cet instant, il est semblable à Dagoth Ur. Il fait se lever une tempête, envoie son peuple à l'assaut, mais il est repoussé par les troupes des Tribuns. Les Dunmers sont trop puissants. Wulfharth se réfugie sous terre et attend. Il reprend des forces et reconstitue son corps. Bizarrement, c'est Almalexia elle-même qui trouble son repos en l'appelant pour combattre aux cotés des Tribuns contre Ada'Soom Dir-Kamal, le démon akavirois. Une fois Ada'Soom vaincu, Wulfharth disparaît de nouveau et ne reparaît pas avant trois cents ans.

C'est le grondement des Barbes grises qui le réveille. Alors que l'empire s'est effondré, circulent des rumeurs selon lesquelles un élu va le faire renaître. Ce nouvel empereur vaincra les Elfes et règnera sur Tamriel. Naturellement, Wulfharth pense qu'il est l'élu de cette prophétie. Il se rend directement au haut Hrothgar pour entendre les mots des Barbes grises. Quand ils parlent, le monde tremble et Ysmir est réduit en cendre. Il n'est pas l'élu, ce sera un jeune guerrier de Hauteroche. Alors que le Vent gris tente de trouver l'enfant, il entend l'avertissement des Barbes grises : " Souviens-toi de la couleur de la traîtrise, roi Wulfharth. "

La région occidentale était en guerre. Cuhlecain, le roi d'Épervine, à l'ouest de Cyrodiil, avait été entraîné dans cette situation : pour avoir une chance d'unir les états coloviens, il avait besoin de sécuriser sa frontière nord où les Nordiques et le Peuple des Cimes combattaient depuis des siècles. Il s'allia avec le royaume de Bordeciel au cours de la Bataille de l'ancienne Hrol'dan et ce fut Hjalti Barbe-Naissante qui mena ses troupes. Hjalti était originaire du royaume insulaire d'Alcaire, en Hauteroche, et il deviendrait Tiber Septim, le premier empereur de Tamriel.

Hjalti était un fin tacticien et sa bande de soldats coloviens et de berserkers nordiques brisèrent les lignes du Peuple des Cimes, les repoussant au-delà des portes de l'ancienne Hrol'dan. Cependant, il semblait impossible d'établir un siège, Hjalti ne pouvant s'attendre à des renforts d'Épervine. Cette nuit-là une tempête se leva et vint visiter le campement de Hjalti. Elle lui parla. A l'aube, Hjalti se rendit devant les portes et la tempête le suivait. Les flèches ne pouvaient franchir le vent qui l'entourait. D'un cri, il abattit les murs de l'ancienne H'roldan et ses hommes se lancèrent à l'assaut. Après leur victoire, les Nordiques baptisèrent Hjalti, Talos, la "Couronne des Tempêtes".

Cuhlecain, avec son nouveau général invincible, unifie le Cyrodil Occidental en moins d'un an. Personne ne peut se mesurer aux tempêtes de Hjalti. Le roi des Tréfonds sait que si Hjalti doit devenir empereur de Tamriel, il doit d'abord s'emparer des terres orientales. Hjalti a besoin de ses deux alliés. Il a besoin de Cuhlecain dans les États coloviens, où on se méfie des étrangers. La raison pour laquelle il a besoin d'Ysmir est déjà évidente. Ils marchent vers l'est, les mages de guerre se rendent devant leur armée et ils prennent la citadelle. Avant que Cuhlecain puisse être couronné, Hjalti l'assassine en secret ainsi que ses fidèles. Ces assassinats sont reprochés aux ennemis de Cuhlecain, qui, pour des raisons politiques, se trouvent encore dans les Régions occidentales. Zurin Arctus, le grand mage de guerre (qui n'est pas le roi des Tréfonds), couronne Hjalti en tant que Tiber Septim, le nouvel empereur de tout Cyrodil. Après avoir pris le trône impérial, Septim trouve que l'administration d'une Cyrodil réunifiée est une tâche bien prenante. Il dépêche le roi des Tréfonds pour s'occuper de l'expansion impériale à Bordeciel et à Hauteroche. Ysmir, soucieux que Tiber Septim soit occupé sur deux fronts, oeuvre dans l'ombre. Cette période de règne et de diplomatie pondérée, ce silence soudain, chose qu'on n'avait jamais connue depuis le début des conquêtes de Talos, est expliqué un peu plus loin. (Le récit de ces assassinats a depuis été remanié et c'est désormais la gorge de Talos qui aurait été tranchée.)

Les royaumes humains sont conquis, même la sauvage terre de Martelfell, dont on pensait que la prise serait une tâche ardue. Le roi des Tréfonds veut une invasion totale, une chance de combattre lui-même les Elfes, mais Tiber Septim refuse. Il a déjà préparé un plan qui lui permettra de légitimer son règne. Cyrodiil soutient le camp ayant le dessous dans une guerre civile et, en définitive, on l'appelle au secours. L'empire peut enfin tourner son attention vers les Elfes.

Le roi des Tréfonds insiste auprès de Tiber Septim pour qu'il conquière Morrowind. L'empereur ne pense pas que ce soit une bonne idée car il a entendu parler de la puissance des Tribuns. Cependant, le roi des Tréfonds veut se venger et rappelle à Tiber Septim que son destin est de conquérir les Elfes et même le Temple des Tribuns. Arctus lui conseille de ne pas agir ainsi mais Septim convoite l'ébène de Morrowind car il a désespérément besoin de capitaux pour reconstruire Cyrodil après quatre siècles de guerre. Le roi des Tréfonds lui dit qu'avec la mort des Tribuns, Septim pourrait s'approprier le pouvoir du Temple et l'utiliser contre les Hauts-Elfes (de loin les plus vieux ennemis de Lorkhan, bien avant le Temple des Tribuns). L'Archipel de l'Automne est la dernière préoccupation de Tiber Septim. Il envisage déjà d'envoyer Zurin Arctus auprès du roi d'Alinor pour signer un traité de paix. Le besoin d'ébène l'emporte et l'empire envahit Morrowind. Les Tribuns se rendent. Quand il découvre que certaines conditions de l'armistice comprennent non seulement une politique de non-ingérence avec les affaires du Temple des Tribuns mais aussi, aux yeux du roi des Tréfonds, une reconnaissance de leurs croyances religieuses, Ysmir est furieux. Il abandonne l'empire. Il pense que c'est de cette trahison dont parlaient les Barbes grises.

LA CODA

Sans le pouvoir du roi des Tréfonds, tout espoir de conquérir Tamriel disparaît. Cela aurait été une belle chose, songe Septim, mais il est temps de s'inquiéter de Cyrodil et des nations humaines. Déjà la rebellion gronde en Martelfell.

Cependant, on entend parler du Numidium. Tiber Septim, qui a toujours été fasciné par les Nains, envoie Zurin Arctus rechercher ce puissant artefact. C'est alors qu'Arctus découvre des récits de la guerre du mont Écarlate. Il découvre la raison de l'existence du Numidium et son potentiel et, ce qui est le plus important, le rôle joué par le roi des Tréfonds dans cette guerre. Mais Zurin Arctus ne dispose que de renseignements fragmentaires, et il pense que c'est le corps de Lorkhan qui doit donner vie au Numidium.

Alors que Zurin Arctus ne cesse d'évoquer sa prophétie, tout devient clair pour Tiber Septim. C'est de ce Numidium dont il a besoin pour conquérir le monde ; sa destinée l'exige. Il renoue donc ses contacts avec le roi des Tréfonds en lui disant qu'il avait toujours eu raison, qu'il fallait se débarrasser des Tribuns et qu'un plan devait être mis au point. Pendant que le roi des Tréfonds s'était absenté, il avait comprit le véritable danger que représentait Dagoth Ur. Quelque chose devait être fait. Mais, pour cela, il a besoin d'une armée. Celle qu'il possédait auparavant est de nouveau à sa disposition. Le piège est tendu.

Le roi des Tréfonds apparaît et il est immédiatement entouré de gardes impériaux. Alors qu'il les neutralise, Zurin Arctus utilise une gemme spirituelle sur lui. Avec son dernier souffle, le coeur rugissant du roi des Tréfonds transperce le mage de guerre. A la fin, tous sont morts, le roi des Tréfonds n'est de nouveau que cendres et Tiber Septim s'empare de la gemme spirituelle. Quand le Conseil des Anciens arrive, il leur dit qu'on a de nouveau tenté de l'assassiner et que, cette fois-ci, c'est son fidèle mage de guerre, Zurin Arctus, qui était derrière la conspiration. Il fait en sorte que les gardes morts soient honorés comme des héros, même celui ayant été réduit en poussière, et met en garde Cyrodil contre les dangers qui la menace de l'intérieur, tout en expliquant qu'il possède la solution pour résoudre les dangers venant de l'extérieur : le Mantella.

Bien que n'étant pas le dieu espéré par Tiber Septim et les Dwemers (le roi des Tréfonds était puissant mais pas autant que ça), le Numidium fait parfaitement l'affaire. Mais une fois réglé le cas de l'Archipel de l'Automne, une nouvelle menace fait son apparition : un mage mort-vivant décomposé qui peut contrôler les cieux. Il pulvérise le Numidium, mais ce dernier parvient également à le détruire, ne laissant de lui qu'une trace noire. Le Mantella tombe dans l'océan, disparaissant, semble-t-il, à jamais.

Pendant ce temps, Tiber Septim se proclame empereur de Tamriel. Il vit jusqu'en 108, certainement l'homme le plus riche de l'histoire. Tous les aspects de son règne sont réécrits. Mais les rapports sont encore contradictoires sur ce qui s'est vraiment passé, d'où les questions comme : Pourquoi d'aucuns affirment-ils qu'Alcaire est le lieu de naissance de Talos alors que d'autres sources indiquent qu'il vient d'Atmora ? Pourquoi Tiber Septim semble-t-il être différent après ses premières conquêtes ? Pourquoi a-t-il trahi son mage de guerre ? Finalement, est-ce que le Mantella est le coeur du mage de guerre ou celui de Tiber Septim ?

Pélagius I, petit-fils de Tiber Septim, lui succède, mais il n'a pas la même carrure. En vérité, il se montre très nerveux dans ses relations avec les provinces. C'est alors qu'un conseiller arrive auprès de lui.

" J'étais un ami de votre grand-père, dit le roi des Tréfonds. Il m'a chargé de vous aider à diriger l'empire... "

Apparitions Modifier

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.


La GBT.png
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard