Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

La naissance et le déclin des Lames

2 829pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Lecteur (Succès).png La naissance et le déclin des Lames
Livrecuirbrunfleur.png
Titre: La naissance et déclin des Lames
Titre complet: La naissance et déclin des Lames
Auteur: Inconnu, Ère Quatrième, après la Grande Guerre
Skyrim
Poids 1
Valeur 11
FormID 000F4530

La naissance et le déclin des Lames est un livre présent dans :

Localisations connus Modifier

Explorateur (Succès).png
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Skyrim Modifier

  • ...

Contenu du Livre Modifier

Beaucoup se souviennent encore des Lames, mais ils sont beaucoup moins nombreux à pouvoir relater leur histoire, leurs origines et leur chute. Mon père était de ceux-là. Dans l'un de ses meilleurs moments, il m'a dit, "Tu gardes les secrets comme les Lames."

Les membres des Lames étaient très doués pour entretenir des secrets. Ils mettaient très peu de choses par écrit et les informations circulaient discrètement entre leurs espions qui étaient dans chaque province, qui les transmettaient ensuite aux membres d'élite qui protégeaient l'empereur. Même entre eux, le secret était la règle d'or.

La plupart des gens associent les Lames à leur armure cérémonielle akaviroise et leurs longues épées incurvées. On peut remonter l'origine des Lames jusqu'aux féroces guerriers d'Akavir, les Gardes-dragons. C'est là qu'ils protégeaient leurs rois et leur royaume, tout comme ils le feraient plus tard en Tamriel. Cependant, des découvertes récentes ont permis d'étoffer nos connaissances.

De nombreux ouvrages classiques content des aventures vécues en Akavir, territoire connu comme les terres des dragons de l'est. De nombreuses forces venues de Tamriel ont tenté de la conquérir, la plus célèbre étant menée par l'empereur Uriel V et sa dixième légion en 3E 288 ; cette campagne est relatée dans le rapport impérial "Le désastre de Ionith." Les dragons font partie de la légende d'Akavir depuis bien longtemps, et beaucoup pensent que leur brève apparition dans l'histoire de Tamriel est expliquée par leur fuite d'Akavir, où ils étaient pourchassés et tués par les Gardes-dragons. Ces derniers auraient suivi ceux qui se sont enfuis en Tamriel dans les dernières années de l'ère Première.

Pénétrant sur le territoire par le nord, les Gardes-dragons ont trouvé un autre ennemi : les hommes de Bordeciel, qui n'ont pas pour tradition d'accueillir un envahisseur une chope d'hydromel à la main. Les Gardes-dragons se sont ouvert un passage en Bordeciel, et ils ne furent arrêtés que par Reman le Cyrodiil à la bataille du Col Clair. C'est Reman qui a unifié les terres humaines de Cyrodiil et vaincu les envahisseurs akavirois.

Reman est l'un des premiers à avoir été reconnu par tous comme l'un des mythiques Enfants de dragon, ces êtres bénis par Akatosh et Alessia en personne. "Né avec l'âme d'un dragon," voilà ce que disaient ses fidèles. Les témoignages diffèrent grandement quand à la nature de la bataille du Col Clair, mais l'issue finale reste la même : ce qu'il restait des Gardes-dragons, en entendant la voix de Reman le Cyrodiil, se sont agenouillés et ont juré fidélité à leur conquérant et sauveur. Des fragments de textes de l'ère Première racontent que les guerriers sont tombés à genoux en disant "nous ne chassions pas (ou "n'avions pas l'intention de", traduction approximative), nous vous cherchions, vous."

Ils ont protégé Reman jusqu'à la mort, ainsi que ses descendants, car la dynastie Reman survécut au passage de Tamriel dans l'ère Deuxième. C'est dans ces années que le pouvoir des Gardes-dragons s'est étendu et que l'ordre a évolué pour devenir les Lames. Leur combat contre les dragons terminé, ils n'aspiraient plus qu'à protéger l'Enfant de dragon, et à travers lui, l'Empire.

Ils ont atteint leur apogée vers la fin de l'ère Troisième, sous le règne des empereurs Septim. Malgré leur nombre important, ils sont restés très secrets. Les membres de la garde personnelle de l'empereur étaient les plus visibles et les plus documentés ; ils portaient encore l'armure akaviroise originale. Mais ils ne représentaient qu'une infime fraction des Lames, immense organisation dont la présence s'étendait dans toutes les régions de Tamriel. Ses agents étaient de toutes races, il y avait des marchands, des voleurs, des artisans, des mages et des guerriers, autant d'espions qui protégeaient l'Empire en secret. Ils agissaient souvent seuls, mais certains textes ont démontré qu'ils se rencontraient parfois dans des forteresses secrètes disséminées sur le continent. La plus célèbre était le Temple du Maître des Nuages de Cyrodiil, où ils accrochaient les épées de ceux qui étaient tombés en protégeant l'Enfant de dragon. D'autres cartes dévoilent le Temple d'Heurtebise sur les terres arides du désert d'Alik'r de Martelfell, le Temple d'Havreciel dans les montagnes de Bordeciel et le Temple de la Griffe de foudre à l'est de Refuge.

On sait qu'ils avaient un "Grand maître" qui vivait bien souvent au cœur de la population, inconnu de tous. La nature de leurs communications, les lieux de rendez-vous et les missions n'étaient connus que de quelques rares membres d'élite. Ils n'étaient que deux à savoir absolument tout : le Grand maître en personne et le Chroniqueur, dont la seule tâche était de s'assurer que la mission du groupe n'était jamais découverte, mais aussi jamais oubliée.

Avec la mort d'Uriel Septim VII et de son fils, Martin, l'ère Troisième prit fin et les Lames se retranchèrent dans le Temple du Maître des Nuages, attendant le retour d'un Enfant de dragon qui les appellerait à nouveau.

Dans l'ère Quatrième, les Lames ne protègent plus ouvertement l'Empire ou l'empereur. Ce rôle revient maintenant au Penitus Oculatus, une organisation purement impériale. Ceci n'empêcha pas les Lames de continuer d'œuvrer en secret, d'attendre l'arrivée de l'Enfant de dragon et de se protéger des ennemis futurs. Ils furent parmi les premiers à comprendre que les Thalmor du Domaine Aldmeri ne resteraient pas isolés éternellement derrière leurs frontières. Ils ont réussi là où le Penitus Oculatus, serviteur de la politique impériale, a échoué, ce qui leur a valu la haine inconditionnelle des Thalmor.

Les avertissements des Lames étaient fondés, comme nous le savons tous si bien. La Grande guerre entre l'Empire et les Thalmor a embrasé l'Empire et a bien failli le détruire. L'empereur Titus Mede II a fini par signer la paix avec les Thalmor, mais à un prix qui pèse encore sur nombre d'entre nous.

La force de frappe et la nature destructrice des Thalmor sont bien connues (note de l'auteur : et en premier lieu dans ma famille). Ils ne sont pas stupides. Ils savaient depuis toujours que les membres des Lames étaient un ennemi, et ils les ont pourchassées durant toute la Grande guerre. Certains sont morts en défendant leur temple, d'autres alors qu'ils dormaient dans leur cachette, seuls. Certains se sont battus, d'autres ont fui, d'autres encore se sont cachés... mais les Thalmor les ont tous retrouvés.

Certains disent que les Lames sont toujours parmi nous, se dérobant à l'attention des Thalmor. Ils attendraient, comme ils l'ont fait depuis tant d'années, le retour d'un Enfant de dragon. Pour le protéger, et le servir.

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard