Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Le chant de Pélinal, Vol. 3

2 844pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Lecteur (Succès).png Le chant de Pélinal, Vol. 3
Livrevert.png
Titre: Le chant de Pélinal, Volume 3
Titre complet: Le chant de Pélinal, volume 3 : Ses ennemis
Auteur: Inconnu
Précédent:

Le chant de Pélinal, Vol. 2

Suivant:

Le chant de Pélinal, Vol. 4

Skyrim
Poids 1
Valeur 5
FormID 0001AF8C
Oblivion
Poids 1
Valeur 80
FormID xx000eda
Voir article détaillé : Livres

Le chant de Pélinal, Vol. 3 est un livre présent dans :

Il appartient à la série de livres Le chant de Pélinal composée de 8 volumes.

Localisations Modifier

Explorateur (Succès).png
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Online Modifier

  • ...

Skyrim Modifier

Dragonborn

Oblivion Modifier

Contenu du livre Modifier

En ce temps-là, Pélinal Blancserpent était l'ennemi de tous les Elfes vivant à Cyrod. Il passait l'essentiel de son temps à occire des rois magiciens lors de combats en duel plutôt que dans des guerres. Il laissa les champs de la rébellion aux armées de Paravania et à son neveu taureau. Pélinal provoqua en duel Haromir de Cuivrethé au Tor, et dévora ses carotides en hurlant à la gloire de Reman, un nom alors inconnu de tous. La tête de Gordhaur le Ciseleur fut broyée sur l'autel à tête de chèvre de Ninendava et Pélinal eut la sagesse de jeter un sort de peste pour que le mal ne renaisse plus par la magie des Welkynds. Peu après, Pélinal tua Hadhull sur les marches de granit de Ceya-Tar, et ce fut la première défaite du roi de Feu. Pendant longtemps, aucune arme ayléide ne put percer son armure, une armure ne ressemblant à nulle autre forgée par les hommes. Pélinal reconnaissait ce fait, mais il n'en révélait pas plus, même assailli de questions. Quand Huma, un esclave devenu soldat et fort aimé de Pélinal, fut touché à mort par une flèche fabriquée avec le bec de Celethelel le Chanteur, le Blanc Serpent connut son premier accès de folie. Il saccagea tout ce qui se trouvait sur son chemin, de Narlemae à Celediil et effaça ces territoires, ainsi que tout ce qui s'y trouvait, de la carte des Elfes et des Hommes. Perrif fut obligée de sacrifier aux dieux afin de les empêcher de quitter la terre dans leur grande répugnance. Puis vint l'attaque de la Tour d'Or blanc, lorsque les Ayléides pactisèrent avec les Auroriens de Méridia et les invoquèrent. Ils nommèrent comme champion le terrible semi-Elfe, Umaril le Dépouillé, nimbé d'or, et, pour la première fois, Pélinal fut vaincu, car en Umaril coulait le sang 'ada qui le préservait de la mort.

Tomes Modifier

Tomes précédents Modifier

Tomes suivants Modifier

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard