Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Le défi de l'armurier

2 840pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Lecteur (Succès).png Le défi de l'armurier
Livre 05.png
Titre: Le défi de l'armurier
Titre complet: Le défi de l'armurier
Auteur: Mymophonus
Skyrim
Compétence Forgeage
Poids 1
Valeur 70
FormID 0001AFCE
Oblivion
Compétence Armurier
Poids 1
Valeur 70
FormID 000243D9
Morrowind
Compétence Armurier
Poids 4
Valeur 325
FormID BookSkill_Armorer1

Le défi de l'Armurier est un livre présent dans :

Contenu du livre Modifier

Le défi de l'armurier

Par Mymophonus

Il y a trois cents ans, lorsque Katariah devint impératrice et seule et unique Dunmer à avoir régné sur Tamriel, elle fut confrontée à l'opposition du Conseil impérial. Même après avoir convaincu ses membres qu'elle serait la meilleure régente pour diriger l'empire en attendant la guérison de son époux Pélagius, le conflit demeurait. En particulier à cause du duc de Vengheto, le thane Minglumire, qui prenait un malin plaisir à souligner le manque de connaissances pratiques de l'impératrice.

En cette occasion précise, Katariah et le Conseil discutaient des troubles dans le Marais noir et du massacre des troupes impériales près du village d'Armanias. Les terres marécageuses et le climat étouffant, surtout en été, mettraient les troupes en danger si elles portaient leurs armures habituelles. 

"Je connais un armurier très astucieux, dit Katariah. Il se nomme Hazadir, c'est un Argonien qui connaît bien l'environnement auquel seront confrontées nos troupes. Je l'ai connu à Vivec, où il était l'esclave du maître armurier local. Il vit aujourd'hui en homme libre dans la cité impériale. Nous devrions le charger de concevoir des armes et des armures pour cette campagne. 

- Elle veut qu'un esclave conçoive des armures et des armes pour nos troupes ! s'esclaffa Minglumire, mais Sirollis Saccus est le meilleur armurier de la cité impériale. Tout le monde le sait."

Après de houleux débats, il fut décidé que les deux armuriers s'affronteraient pour obtenir le contrat. Le conseil nomma deux champions d'égale puissance, Nandor Béraid et Raphalas Eul, qui se battraient avec les armes et les armures des deux compétiteurs. Le champion qui l'emporterait permettrait à l'armurier de décrocher le contrat. On décida que Béraid serait équipé par Hazadir et Eul par Saccus.

Le combat devait avoir lieu sept jours plus tard.

Sirollus Saccus se mit immédiatement au travail. Bien qu'ayant préféré bénéficier de plus de temps, il acceptait les conditions du test. La situation à Armanias pressait. L'Empire devait vite choisir un armurier et ce dernier, une fois désigné, devrait réagir promptement et produire les meilleures armes et armures, afin que l'armée impériale affronte le Marais noir. Ils ne cherchaient pas seulement le meilleur armurier, ils cherchaient le plus efficace.

Saccus avait à peine commencé à humidifier une pièce de chêne vierge d'un centimètre, qu'il modèlerait en bandes pour les joints des armures, lorsqu'on frappa à la porte. Son assistant Phandius fit entrer le visiteur. C'était un grand reptile aux yeux noirs portant un capuchon à liseré vert et un manteau brun. Il s'agissait d'Hazadir, l'armurier de Katariah. 

"Je voulais vous souhaiter bonne chance pour le... est-ce de l'ébonite ?"

C'en était, effectivement. Dès l'annonce de l'épreuve, Saccus avait fait venir l'ébonite la plus pure de toute la cité impériale et il avait commencé à le fondre. Il fallait normalement six mois pour raffiner le minerai mais il espérait qu'un four alimenté par les flammes blanches de la magie réduirait cette opération à trois jours. Saccus montra fièrement ce qu'il avait déjà accompli : les bassins d'acide citrique pour aiguiser les armes afin qu'elles soient incroyablement tranchantes et la forge akaviroise qu'il utiliserait pour modeler l'ébonite. Hazadir se mit à rire.

"Êtes-vous venu dans mon armurerie ? Elle est constituée de deux minuscules pièces pleines de fumée. La première est une boutique. À l'arrière, j'entasse des armures abîmées, quelques marteaux et une forge. C'est tout. Voilà qui est votre rival pour la commission impériale d'un million de pièces d'or.

- Je suis persuadé que l'impératrice a ses raisons de vous faire confiance pour équiper ses troupes", répondit gentiment Sirollus Saccus. Il avait déjà vu la boutique d'Hazadir et savait que ce dernier disait la vérité. Il possédait un atelier misérable dans les bas-fonds, où seuls les aventuriers les plus démunis venaient faire réparer leurs dagues de fer et leurs cuirasses. Saccus avait décidé de créer les meilleures oeuvres possibles malgré l'infériorité de son rival. C'est ainsi qu'il était et c'est ainsi qu'il avait réussi à devenir le meilleur armurier de la cité impériale.

Par pure gentillesse, et non sans fierté, Saccus montra à Hazadir comment les choses se passaient dans une véritable armurerie professionnelle. L'Argonien joua les apprentis pour Saccus et l'aida à raffiner le minerai d'ébonite et à le façonner. Au cours des jours suivants, ils travaillèrent ensemble pour créer un superbe daï-katana, dont le tranchant pouvait couper les sourcils d'un moustique, et une armure faite de bois, de cuir, d'argent et d'ébonite capable de résister aux vents d'Oblivion.

Le jour du combat, Saccus, Hazadir et Phandius finirent de polir l'armure et l'amenèrent à Raphalas Eul pour qu'il l'essaie. Hazadir se retira alors, réalisant que Nandor Béraid devait l'attendre à sa boutique pour enfiler sa propre armure.

Les deux combattants se rencontrèrent dans l'arène, qui avait été légèrement inondée pour recréer des conditions proches d'un combat dans le Marais noir. Seuls l'impératrice et le Conseil impérial assistaient à la joute. Lorsque Saccus vit Eul revêtu de son armure d'ébonite polie et armé de son daï-katana, alors que Béraid était équipé de peaux de lézards rafistolées et d'une lance poussiéreuse, tout droit sortis de la boutique d'Hazadir, il sut qui allait gagner. Et le sort ne le contredit pas.

Le premier coup de daï-katana se logea dans le bouclier mou de Béraid, qu'aucune couche métallique ne protégeait. Avant qu'Eul n'ait le temps de retirer sa lame, Béraid avait lâché son bouclier en flammes et transpercé de sa lance un joint de l'armure d'ébonite d'Eul. Celui-ci retira son épée encore coincée dans le bouclier et frappa Béraid, mais toutes les attaques dirigées contre les écailles habilement disposées de son armure légère finissaient à l'eau, éteignant par là-même les flammes du daï-katana. Lorsque Béraid frappa les pieds d'Eul, celui-ci tomba dans la boue collante et ne put s'en dépêtrer. Prise de pitié, l'impératrice désigna le vainqueur.

Hazadir remporta le marché et, grâce à ses connaissances des tactiques argoniennes, de leurs armes et de leur style de combat, il conçut des articles de guerre qui mirent fin à l'insurrection à Armanias. Katariah gagna la confiance du Conseil et, contre toute attente, celle du thane Minglumire. Sirollus Saccus se rendit en Morrowind pour étudier ce qu'Hazadir y avait appris et on ne le revit plus jamais.

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard