FANDOM


Lecteur (Succès) Le prince des mendiants
Livreviolet
Titre: Le prince des mendiants
Titre complet: Le prince des mendiants
L'histoire de Persuah et de ses présents du seigneur Daedra Namira
Auteur: Inconnu
Skyrim
Poids 1
Valeur 5
FormID 0001ACC7
Oblivion
Poids 2
Valeur 4
FormID 00015FB3

Le prince des mendiants est un livre présent dans :

Localisations connues Modifier

Explorateur (Succès)
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Skyrim Modifier

  • ...

Dragonborn

  • ...

Oblivion Modifier

  • ...

Shivering Isles

  • ...

Contenu du livre Modifier

Nous méprisons les mendiants de l'Empire. Ces âmes perdues sont les pauvres et les misérables du pays. Il n'existe point de ville sans mendiants. La plupart sont si démunis qu'ils n'ont que leurs maigres oripeaux pour tout bien. Ils se nourrissent des déchets dont nous ne voulons point. Nous leur abandonnons quelques piécettes pour ne pas avoir à penser à leur triste sort.

Imaginez ma surprise lorsque j'entendis l'histoire du prince des mendiants ! Un prince des mendiants ? Ma curiosité était grande. Voici donc l'histoire qui m'a été contée. Cela se passe à l'aube des temps, alors que les dieux marchaient comme les hommes et que les Daedra rôdaient dans les grandes étendues sauvages en toute impunité. C'était avant qu'ils ne soient confinés en Oblivion.

Il était une fois un homme appelé Persuah. Ou peut-être était-ce une femme ? L'histoire ne le dit pas. Persuah était le treizième enfant d'un roi de Val-Boisé. En tant que tel, Persuah n'était pas en mesure de prendre le pouvoir ou même d'hériter d'un bien quelconque.

Persuah décida de quitter le palais paternel pour faire fortune en d'autres lieux. Après plusieurs jours de marche sur d'interminables sentiers de forêts, après avoir laissé moult villages derrière lui, Persuah aperçut trois hommes penchés sur un mendiant. Emmitouflé dans d'affreux haillons, il était couvert de la tête aux pieds. Pas le moindre pouce de son corps n'était visible. Les hommes s'apprêtaient à l'assassiner...

Persuah poussa un cri de rage et d'indignation et se jeta sur les hommes en dégainant son épée. Simples villageois armés de fourches et de faux, ils prirent la fuite en voyant ce personnage en armure brandissant une épée scintillante.

"Merci de m'avoir sauvé la vie", souffla une voix rauque provenant du tas de hardes. L'odeur nauséabonde incommoda fortement Persuah.

"Comment t'appelles-tu, pauvre hère ?" demanda Persuah.

"Je m'appelle Namira".

Contrairement aux villageois, Persuah était cultivé. Si ce nom ne leur disait rien, Persuah le connaissait bien, lui. Il y vit une occasion en or.

"Mais tu es le seigneur Daedra !" s'exclama Persuah. "Pourquoi as-tu laissé ces hommes te faire du mal ? Tu aurais pu les occire d'une seule parole !"

"Je suis heureuse que tu m'aies reconnue, répondit Namira d'une voix rauque. Les villageois me vilipendent. À défaut d'être connue par mon nom, je le suis par mes attributs..."

Persuah savait que Namira était le seigneur Daedra régnant sur la vulgarité et la crasse. Les maladies telles que la lèpre et la gangrène relevaient de son domaine. Là où certains auraient vu le danger, Persuah vit une occasion rêvée.

"Ô grande Namira, permets-moi d'être ton apprenti ! Je te demande seulement de m'accorder le pouvoir de faire fortune et de me forger un nom qui perdurera au travers des âges".

"Que nenni ! Je fais cavalier seul. Je n'ai point besoin d'apprenti".

Namira descendit le chemin d'un pas traînant. Il en fallait plus pour décourager Persuah. D'un bond, il se retrouva aux pieds de Namira, la suppliant de l'accepter comme apprenti. Pendant 33 jours et 33 nuits, Persuah lui servit ses arguments. Namira ne disait mot, pas plus que les paroles de Persuah ne tarissaient. Enfin, le trente-quatrième jour, la voix de Persuah se brisa.

Namira regarda la silhouette devenue silencieuse. Persuah s'agenouilla dans la boue à ses pieds, tendant les mains en signe de supplication.

"On dirait que tu as terminé ton apprentissage", déclara Namira. "Je vais accéder à ta requête".

Persuah sentit la joie poindre en lui.

"Je t'accorde le pouvoir de la maladie. Tu peux choisir d'être affligé par le mal de ton choix, tu peux en changer quand bon te semble, tant qu'il présente des symptômes visibles. Tu dois toujours être atteint par au moins une maladie.

Je t'accorde le pouvoir de pitié. Tu attireras la pitié de tous ceux qui te regarderont.

Enfin, je t'accorde le pouvoir de l'indifférence. Les autres peuvent être indifférents à ta présence, si tu le souhaites".

Persuah était consterné. Il n'y avait là rien qui lui permît de faire fortune. Il s'agissait de sorts, tous plus atroces les uns que les autres, pis encore une fois réunis.

"Comment puis-je faire fortune et me forger un nom avec ces pouvoirs repoussants ?"

"Comme tu as mendié à mes pieds pendant 33 jours et 33 nuits, tu mendieras ta fortune dans les villes des hommes. Ton nom deviendra une légende parmi les mendiants de Tamriel. L'histoire de Persuah, le prince des mendiants, sera transmise de génération en génération".

Il advint ce que Namira prédit. Persuah devint un mendiant d'excellence. Personne ne pouvait jeter un regard sur lui sans jeter une pièce à l'amas de haillons qu'il formait. Par ailleurs, Persuah découvrit que le pouvoir de l'indifférence lui donnait accès aux plus grands mystères des royaumes. Innocemment, les gens dévoilaient de véritables secrets tandis que Persuah les écoutait. Il finit par connaître les moindres confidences des habitants de toutes les villes.

Aujourd'hui encore, on dit que si vous cherchez un renseignement, il faut vous adresser aux mendiants. Leurs yeux et leurs oreilles traînent partout. Ils connaissent toutes les confidences et les moindres secrets des gens des villes.

Apparitions Modifier

Bethsoftblack
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.


La GBT
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard