Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Markarth

2 799pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Markarth
Markarth.jpg
Carte
Markarth map.png
Châtellerie Châtellerie de la Crevasse
Type Ville
Personnages Jarl Igmund
Lieu ID MarkarthOrigin

Markarth est une ville rocheuse de l'extrême ouest de Bordeciel, elle est la capitale de la Châtellerie de la Crevasse. Elle est également le plus grand vestige de la civilisation Dwemer dans toute la province.

Dirigée par le Jarl Igmund, Markarth est sous le contrôle de la Légion Impériale durant la Guerre Civile de Bordeciel.

DescriptionModifier

Markarth bénéficie d'une protection naturelle en raison du positionnement de la ville au creux de la roche, ce qui fait d'elle la ville la plus sûre de toute la Crevasse.

On peut l'atteindre par deux chemins principaux: l'un venant d'Épervine et l'autre depuis Solitude. Chacun de ces chemins passent par des zones montagneuses et escarpées où l'on peut croiser de nombreux groupes de Parjures. En conséquence, ils comptent parmi les chemins les plus dangereux pour les voyageurs.

La ville est divisée en deux parties par une rivière. Une partie est habitée par les natifs de la Brèche, où se trouve le quartier ouvrier tandis que l'autre abrite les maisons des Nobles Nordiques et la propriété de la famille Sang d'Argent.

La palais du Jarl, le Château Coeur-de-Roche, est situé tout en haut de la ville et il se compose d'une Nécropole, d'un Musée Dwemer et du Site de fouilles de Nchuand-Zel.

Markarth est également connue pour avoir la prison la plus sûre de Bordeciel, voir de Tamriel: la mine de Cidhna. Les habitants de la ville ont tendance à être hostiles aux étrangers.

Histoire Modifier

Origines Modifier

Markarth est bâtie sur l'ancienne cité de Nchuand-Zel, qui appartenait à l'antique civilisation des Dwemers ( ou Nains). Les Dwemers occupaient les territoires de Morrowind, Bordeciel, Lenclume et de Haute-Roche durant l’Ère Méréthique. Après la disparition des Dwemers de la surface de Nirn, causée par leur tentative de contrôle du Numidium, Markarth fut inoccupée jusqu'à l'arrivé des natifs de la Crevasse, appelés Crevassais et connus, à tort, sous le nom de Parjures.

Cependant lors de l'accession au pouvoir de la dynastie des Septim, Markarth fut conquise par les Impériaux. Les natifs de la Crevasse perdirent le contrôle de la ville.

Établissement de l'Empire Modifier

L'Empereur Tiber Septim fit construire l'Académie Impériale de la Voix à Markarth, ce qui attira de nombreux Nordiques, qui finirent par s'installer durablement et massivement : Markarth devint une des neufs villes majeurs de Bordeciel. Contrairement aux cités et aux forts Dwemers que l'on trouvent dans les régions de Morrowind, Haute-Roche ou de Lenclume, la ville de Markarth n'a pas été construite avec du métal mais avec la roche.

Révolte des Parjures Modifier

En 4E 174, Markarth et l'intégralité de la Crevasse, furent confrontés à un événement appelé la "Révolte des Parjures". Alors que l'Empire était assailli par le Troisième Domaine Aldmeri durant la Grande Guerre, les troupes de la Légion Impériale qui stationnaient à Markarth furent appelées au combat en Cyrodiil, laissant la cité sans défense.  Les natifs de la Crevasse saisirent cette opportunité unique et prirent le contrôle de la ville.

Le Jarl de l'époque, Hrolfdir ne put réprimer le soulèvement parjures et fut tué. La rébellion fut couronnée de succès, et les Parjures régnèrent sur Markarth de 4E 174 - 4E 176. Durant ces deux années, le royaume fut relativement paisible : les Parjures gouvernèrent le pays équitablement et tentèrent même de faire reconnaitre la légitimité de leur royaume aux yeux de l'Empire.

Incident de Markarth Modifier

Dans l'espoir de reconquérir la Brèche, le Jarl Igmund accepta l'aide d'Ulfric Sombrage et mit à contribution sa milice, lui promettant en retour, la liberté du culte de Talos. Ainsi, les troupes d'Ulfric reconquirent Markarth, et l'extirpèrent des mains des Crevassais.

À la fin de la Grande Guerre, la Légion Impériale venue restaurer l'ordre en Bordeciel, se vit refuser l'entrée dans la ville de Markarth et ce, aussi longtemps tant qu'elle n'accepterait pas le culte de Talos.

L'Empire accepta les conditions, cependant des agents du Domaine Aldmeri ne tardèrent pas à découvrir la violation des conditions du Traité de l'Or-Blanc . Ils demandèrent ainsi l'arrestation d'Ulfric et de ses hommes.

La désillusion dont fut victime Ulfric et ses partisans est désormais connue sous le nom "d'Incident de Markarth" et elle compte aujourd'hui parmi les causes directes de la guerre civile de Bordeciel. Suivant les événements de l'Incident de Markarth, les Crevassais devinrent les Parjures et prirent la fuite dans les régions montagneuses afin de poursuivre leur insurrection contre la domination de l'Empire sur la Crevasse.

Lieux principaux Modifier

Château et prison Modifier

Lieux de culte Modifier

Taverne Modifier

Magasins Modifier

Autres Modifier

Extérieurs de la ville Modifier

Habitants Modifier

Château de Cœur-de-Roche Modifier

Ville Modifier

Mine de Cidhna Modifier

Bibliographie liée Modifier

Apparition Modifier

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard