FANDOM


Voir Blancherive

Maurice Jondrelle est un pèlerin Bréton présent dans The Elder Scrolls V: Skyrim.

Localisation Modifier

Bordeciel Modifier

Description Modifier

Maurice porte juste une tunique avec ceinture et des bottes.

Autres informations

Interaction Modifier

Les Bienfaits de la Nature Modifier

Il s'approche de l'Enfant de dragon après avoir écouté la conversation avec la prêtresse Danica Pure-Source pour aller au Sanctuaire de Primarbor. Il lui demande à aller avec, mais ceci est optionnel. Il n'a pas d'armure ni d'armes, on ne peut pas lui dire d'attendre avant un combat et il peut être tué pendant celui-ci Cependant, s'il est pris, il a un impact possible sur la fin de la quête. Après avoir assisté à la "violence" du joueur contre les racines du Primarbor avec Fléortie, il offre une deuxième option. Plutôt que de prendre la sève de l'arbre avec force, il prie et reçoit une pousse du Primarbor. Cela évite de se battre contre les Spriggans.

Multiples acolytes Modifier

Maurice est l'un des personnages de quête qui peuvent être exploités pour suivre l'Enfant de dragon tout au long de Skyrim avec d'autres acolytes. Il convient toutefois de noter que s'il aide dans les combats, il ne peut pas être commandé ou équipé. Il se bat à mains nues ou avec des armes qu'il trouve et peut mourir en bataille (comme c'est le cas avec Enmon). Cela peut être évité par le "pickpocketing inversé" en lui plaçan des armures, des anneaux, des colliers et des armes (arcs et flèches), et des bâtons Atronach dans son inventaire. Il équipera son arme dès qu'il finira son dialogue, mais il n'équipera son armure qu'après avoir quitté le temple de Kynareth. Sa santé ne se régénère pas, mais il peut être guéri avec un touché apaisant.

Dialogues Modifier

Danica Modifier

Citations Modifier

Apparition Modifier

Crédits Modifier

Skyrim
Cette page est, entièrement ou partiellement, une version traduite de son équivalent sur The Elder Scrolls Wiki. Consultez les liens interwikis au bas de la page pour la consulter dans sa version originale. Nous remercions bien évidemment les contributeurs anglophones pour leur travail.
UESPLogo
Cette page emprunte, entièrement ou partiellement, partie du contenu présent sur son équivalent du site de l'UESP, et par conséquent leur crédit leur revient entièrement ou partiellement.