FANDOM


Nirn est la planète située au centre de l'Aurbis, dans le plan mortel de Mundus[1]. C'est dans ce monde que se déroulent les événements des Elder Scrolls. La planète est parfois considérée comme une divinité constituant le cœur de Mundus et de l'Aurbis[2].

Chronologie Modifier

Création Modifier

Nirn fut créé durant l'ère de l'Aube par Lorkhan, qui, cherchant à piéger ses semblables immortels, réussit à persuader les autres et'Ada, de créer Nirn. Pour cela, Kynareth créa un grand espace libre au centre de l'Oblivion où les et'Ada purent créer Nirn.[3] Certains, les Huit Divins, décidèrent de se sacrifier physiquement et devinrent les planètes orbitant autour de Nirn.[1]

Mais sur Nirn, les et'Ada perdaient leur immortalité, et leur forme même devenait instable. Le temps lui-même cessait d'exister, alors qu'un grand gel s'étendait sur le monde. Plusieurs d'entre eux décidèrent alors de quitter ce plan, sous l'impulsion de Magnus, et décidèrent d'abandonner Nirn en passant à travers Oblivion. Les trous qu'ils y créèrent à cette occasion sont encore visibles aujourd'hui, la nuit, dans le ciel de Nirn : il s'agit des étoiles. Le soleil, lui, est le passage laissé par Magnus[1]. Les autres, qui préférèrent rester, devinrent ainsi les Os de la Terre, les Ehlnofeys, premières créatures mortelles habitant Nirn[4].

Lorkhan, quant à lui, fut condamné à l'exil pour sa traîtrise. Avant de s'échapper de Nirn, Akatosh et les autres dieux conçurent l'Ada-mantia[2] où ils lui arrachèrent le cœur et le jetèrent au loin. À son point de chute, un volcan se forma : le Mont Écarlate.[5] Après avoir défini les lois de la physique, du temps, de la philosophie et de la magie, les dieux abandonnèrent ensuite Nirn aux Ehlnofeys.

On recense de nombreux lieux naturels (ou non) qui servent de stabilisation du plan de Mundus, comme la Tour Direnni ou encore la Gorge du Monde.

Bien qu'il soit impossible de confirmer totalement cette genèse, c'est la plus communément admise par les historiens de Nirn. Toutefois, il existe d'autres hypothèses sur la création de Nirn, comme celle de Mankar Camoran qui proclamait que Nirn était une extension d'Oblivion, plus spécifiquement le plan de Mehrunès Dagon[6].

Une autre version plus poétique de la création du monde et de Nirn est présente dans l'Anuade commentée, et raconte de façon simplifié la dualité Anu/Padomay ainsi que l'évolution de Nirn jusqu'aux ères actuelles.

Bouleversement post-Landfall Modifier

Durant la cinquième ère, suite au Landfall et à la quasi-destruction de Nirn par le Numidium, la croute terrestre de la planète est détruite et laisse entrevoir la structure interne de l'astre. Nirn reste toutefois habitable, bien que la vie y soit extrêmement rude, et qu'il faut y vivre sous la menace constante du Numidium.

Avec la destruction du centre de l'Aurbis, les Huit Divins cessent de devenir des planètes et sont remplacés par les seize princes Daedra qui orbitent désormais autour des ruines de Nirn[7].

Cosmologie Modifier

Le monde de Nirn se situe dans le "Centre Gris" (la fusion entre Padomay et Anu), entouré par l'Oblivion qui est lui-même entouré par l'Aetherius (aussi appelé "Plan immortel"). Nirn possède une place importante dans l'Aurbis, car elle est en située à son centre[1].

Autour de Nirn gravitent deux lunes, Masser et Secunda, qui seraient chacune une moitié du corps de Lorkhan.[5] Masser, la plus grande, gravite autour de Nirn alors que Secunda gravite autour de Masser[6].

Structure de Nirn Modifier

Composition interne Modifier

Le cœur de Nirn serait en réalité un assemblage mécanique de rouages et d'équations mathématiques complexes visibles après la destruction de la croûte terrestre lors du Landfall[7].

Surface et Continents Modifier

Nirn possède un important continent accueillant la plupart des habitants de Nirn, celui de Tamriel. Symboliquement représenté au centre du monde, Tamriel est entouré de quatre autres continents, moins bien connus: Akavir, Atmora, Pyandonée et Yokuda. D'autres continents sont parfois mentionnés, comme celui de Thrace ou d'Aldméris, mais ceux ci sont considérés comme légendaires ou disparus[8].

On ignore s'il existe d'autres endroits habités de Nirn, l'exploration et la cartographie du monde n'ayant jamais été confirmées comme complètes.

Maptamriel

Carte du continent de Tamriel

Tamriel Modifier

Continent principal, considéré comme le cœur de Nirn. Il est peuplé par les Mens et les Mers et est entouré d'îles et d'archipels. Le nom de Tamriel provient de l'elfique et signifie "Beauté de l'Aurore".

Les neuf provinces de Tamriel sont :

Akavir Modifier

Continent mystérieux peuplé par des Hommes-Bêtes.

Atmora Modifier

Continent qui fut jadis peuplé par les Elfes. Il devint par la suite un continent intégralement peuplé par les Nordiques. Atmora fut ensuite abandonné par ces derniers, qui migrèrent vers Bordeciel.

Pyandonée Modifier

Carte Redguard

Carte de Redguard montrant la position de Yokuda

Continent qui servit de refuge aux elfes lors de la disparition de leur continent. On ignore presque tout à propos de ce continent, sinon qu'il est désormais la patrie des Maormers (Elfes Tropicaux).

Yokuda Modifier

Yokuda fut d'abord un continent avant qu'un raz-de-marée la transforme en archipel. La majorité de la population a fuit vers Lenclume. Il est donc la première mère-patrie des Rougegardes.

Aldmeris Modifier

Continent disparu, quasi-légendaire. Il serait le berceau des peuples Mers

Thrace Modifier

Continent qui est censé avoir été détruit par les autres races de Tamriel. Ses habitants s'appelaient les Sloads.

Les Tours Modifier

Article principal: Tours stabilisatrices

Nirn est une création basée sur les et'Ada et leur magie, et nécessite donc leur présence pour exister. Pour remédier à cela, les Aedra créèrent l'Ada-mantia, qui puise l'énergie magique de l'Aetherius et d'Oblivion, stabilisant la planète, et lui permettant d'exister de façon autonome.

Par la suite, plusieurs tours furent construites, principalement par les Mers, pour assurer une meilleure stabilité à Nirn[2].

Climats de Tamriel Modifier

Tous les climats terrestres sont présents sur Nirn, du climat "polaire" de Bordeciel, au climat aride de Lenclume et du désert d'Alik'r, en passant par les espaces tropicaux d'Elsweyr et du Val-Boisé.

Peuples et races Modifier

Les races habitantes de Nirn sont extrêmement variés et évoluèrent au fil du temps, depuis l'ère méréthique jusqu'à la quatrième ère

La première race, appelée Ehlnofey, fut créée par les et'Ada refusant de quitter Nirn à la fin de l'ère de l'Aube et s'installèrent sur Tamriel. Dans la version de l'Anuade commentée, les Ehlnofeys seraient les rescapés d'un des douze mondes créés par Nir. Suite à une guerre entre les anciens Ehlnofeys, sédentarisés et les Ehlnofeys errants, les Ehlnofeys errants durent se disperser sur les autres continents. 

Les descendants des anciens Ehlnofeys furent les Mers, races elfiques proches de leurs ancètres, tandis que les descendants des Ehlnofeys errants furent les Mens, races humaines. 

Durant le conflit entre Ehlnofeys, les Hists, une race d'arbre dont la création est inconnue, furent témoins de cette guerre et décidant qu'ils avaient besoin de protecteurs et d'intermédiaires pour traiter avec les humanoïdes de Nirn, ils engendrèrent les Argoniens. Fascinés par cette nouvelle espèce, les Mers firent des expériences dessus, engendrant d'autres races nommées Betmers[9]

Les MersModifier

Article principal: Mers

Les MensModifier

Article principal: Mens

Les BetmersModifier

Article principal: Betmers

Religions Modifier

Les peuples de Nirn vénèrent deux types de divinités : les Daedras et les Aedras. La religion la plus répandue est celle du Culte des Neufs Divins, mais chaque peuple a son propre culte, qui correspond à des variations du culte des Neufs.

Si les Dunmers préfèrent par exemple, le culte des Daedras et des Tribuns, les Hommes vénèrent en majorité les Aedra ou les Anciennes Divinités païennes des premiers Panthéons.

Langages Modifier

Article principal: Langages

De nombreuses langues sont parlées à travers Tamriel. La plus connue est celle dite "Commune" ou encore appelée "Tamriellique". Elle provient des langues Atmoran proto-Nédique qui elles mêmes viennent de l'ancienne langue Elhnofex. Cependant chaque race possède un langage qui lui est propre (comme l'Ayleidique, le Dunmeris, le Bosmeris, le Nordique, l'Akavirois, le Yoku, etc...)

Il existe aussi le langage Daedrique, normalement utilisé dans l'Oblivion et par les créatures qui y habitent, mais aussi par certains adeptes de cultes daedriques, qui les utilisent dans leurs ouvrages ou dans les temples daedriques. On trouve aussi le langage draconique désormais mythique, uniquement utilisé par les dragons ou les utilisateurs du Thu'um.

Détails Modifier

  • "Nirn" signifie "Arène" (Arena) en Ehlnofex. C'est le surnom qui sera donné au continent de Tamriel durant l'interrègne.

RéférencesModifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Le Monomythe
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 L'interception de Nu-mantia
  3. Religions de l'Empire
  4. Avant l'ère des hommes
  5. 5,0 et 5,1 Lorkhan Le Lunaire
  6. 6,0 et 6,1 The Elder Scrolls IV: Oblivion
  7. 7,0 et 7,1 C0DA
  8. Guide de poche de l'Empire: troisième édition
  9. L'Anuade commentée

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.