FANDOM


Nords

Les Nordiques prédéterminé à la création du personnage.

Les Nordiques (race par défaut dans The Elder Scrolls V: Skyrim) sont les habitants de la terre du nord de Tamriel nommée Bordeciel. Ils sont également appelés les Enfants du ciel, car selon les légendes, c'est en Bordeciel, au sommet de La Gorge du Monde, que les Nordiques furent créés, quand la déesse Kyne insuffla la vie aux premiers Hommes. Ils sont principalement connus pour leur résistance accrue au froid glacial et pour compter parmis les guerriers les plus brave et redoutés de Tamriel.

HistoireModifier

Ère MéréthiqueModifier

300px-Ysgramor

Ysgramor est considéré comme le père de Bordeciel et des Nordiques.

Les Nordiques étaient autrefois connus en tant qu'Atmorans, du continent du nord, Atmora. La culture de ces anciens Nordiques est voilée de mystère mais elle était essentiellement basée sur la force et le courage ainsi qu'à la magie lié aux éléments et à l'essence vitale du corps humain, les Nordiques des anciens temps faisaient des offrandes de bêtes aux dieux de leur Panthéon, ils vénéraient également les dragons. Contrairement à ce que l'on pourrais croire, les Nordiques d'Atmora ne vivaient pas en nomade, leur sédentarisation avait déjà été accomplie et leur société était prospère, le climat d'Atmora était à la fois vert et florissant et rude et désertique forçant les habitants à se couvrir des peaux des bêtes locales. Quoi qu'il en soit, à un certain moment de l'histoire atmorane, il y eut une grande guerre civile. À cette époque, Ysgramor, un authentique héros nordique rassembla tous ceux qui désiraient vivre en paix, et navigua vers le sud. Ils finirent par arriver en Bordeciel et, voyant que cette terre n'était peuplée que d'Elfes, ils lui donnèrent le nom de Mereth, Mer qui signifiait « terre des Elfes », en hommage à ceux-ci qui en parcouraient les étendues sauvages. 

Contrairement à la croyance populaire, Ysgramor n'était pas le premier homme à fonder une colonie humaine en Tamriel. Lui et ses colons étaient en réalité les derniers d'une longue lignée d'immigrants en provenance d'Atmora, perpétuant une tradition ancienne. Il y avait en effet déjà des populations indigènes humaines en Tamriel. À leur arrivée en Bordeciel, les Atmorans fondèrent la majestueuse ville de Saarthal. Les Nordiques installés vécurent plusieurs années dans une paix relative avec les Elfes natifs du continent.  

Les Falmers se sont alors rendus compte que la longévité de ces nouveaux arrivant et leur cycle de reproduction étaient dangeureusement supérieurs au standards elfiques, ils pensaient être submergés et envahis en quelques années ou poussés dans une guerre d'invasion problématique du à l'impact numérique de l'ennemi. Ils décidèrent de passer à l'offensive. Celaabouti à un massacre qu'on nommera plus tard la Nuit des Larmes, massacre au bout duquel une armée d'Elfes fonda par surprise sur la ville sans défense de Saarthal, qui fut rasée et pillée. Quant à ses habitants, les elfes se livrèrent à un massacre ordonné des hommes, femmes et enfants. Les seuls vestiges de la ville ne sont aujourd'hui que ruines et gravats qui attirent chaque année la curiosité pédagogique des jeunes étudiants de l'Académie de Fortdhiver.

Il y a malgré tout d'autres conjectures historiques concernant la Nuit des Larmes. En effet les nordiques habitant Saarthal auraient, dans les sous-sols de la ville, réveillée une ancienne source étonnante de magie que les elfes auraient alors furieusement convoité (thèse qui sera en partie corroborée par les découvertes du Mage-Expert Tolfdir en 4E 201).

Les deux versions ont toutefois la même finalité : selon la légende, les seuls humains à avoir survécu au massacre sont Ysgramor et ses deux fils (Yngol et Ylgar), qui sont retournés en Atmora, jurant de venger leurs défunts frères. Une fois rentrés en Atmora, Ysgramor raconta la terrible traîtrise dont les Elfes avaient fait preuves à leur égard, expliquant avec quelle fureur ceux-ci avait massacrés sans pitié hommes, femmes et enfants. Les habitants d'Atmora commencèrent alors à clamer haut et fort leur rage et leur soif de vengeance, ainsi les plus braves d'entre eux prirent les armes et suivirent Ysgramor, formant ainsi les légendaires Cinq Cents Compagnons d'Atmora qui naviguèrent ensemble pour effectuer leur retour en Bordeciel. 

À leur débarqument en Bordeciel, les Nordiques sous le commandement d'Ysgramor, menèrent maintes batailles contre les armées Falmeri, d'abord avec la reprise de Saarthal et après par le dispersement d'unités à travers la province. Après les lourdes pertes du camp ennemi, Ysgramor repoussa ceux-ci jusqu'à leur dernier repère : Solstheim. La dernière bataille opposant les Nordiques et les Elfes des Neiges porte le nom de bataille du Col de Moesring. Ce combat marqua la fin de l'ancienne civilisation des Falmer de Bordeciel, et le début d'un émancipation des hommes sur les elfes. On dénombre alors beaucoup de massacre en représailles à la Nuit des Larmes, ce qui valut à Ysgramor et aux siens le titre de libérateur du peuple nordique, tandis que les mers virent lui et sa descendance une infamie sans nom.

La dynastie d'Ysgramor prit alors place en Bordeciel, et les Nordiques s'étendirent sur l'ensemble du territoire, construisant villes et villages.

Plus tard, vers le Méréthique tardif, survint la Guerre Draconique, opposant les puissants Dragons aux Hommes, jeune race inexpérimentée et faible. Après de longues années de servitude sous le règne tyrannique des dragons, quand ils étaient contraints à les vénérer comme des Dieux, les Nordiques décidèrent de se rebeller, avec l'aide de certains dragons, dont Paarthurnax,  qui se retourna contre ses frères et enseigna aux Nordiques le Thu'um, l'art puissant de la Voix draconique, qui leur permit de renverser le cours de la guerre en leur faveur. Usant de la voix que Paarthurnax leur avait apprise, avec l'aide de Kyne, les humains défièrent les dragons dans une lutte sanglante. Avec la défaite d'Alduin, le chef des dragons, qui périt à la Gorge du Monde, la suprématie des Hommes s'établit et les dragons disparurent progressivement pour se cacher dans des endroits reculés de Tamriel. Ainsi les Nordiques furent pleinement libérés, il purent alors poser les bases de leur futur empire.


Ère PremièreModifier

Skyrim-elder-scrolls-concept-art-ville

Vendeaume fut la capitale du premier Empire Nordique.

Né dans la 1E 113, le treizième Haut-Roi de Bordeciel, le Roi Harald, de la dynastie d'Ysgramor, fut le premier homme à faire de Bordeciel un État indépendant et détaché de ses racines d'Atmora. En 1E 139, il repoussa définitivement les derniers Elfes des Neiges de la province de Bordeciel, qui durent alors retrouver refuge auprès des Dwemers, qui à leur tour les auraient réduit en esclavage et transformés en vils Falmer. En 1E 143, à l'aide de ses forces armées, il abolit totalement le Culte du Dragon et tua les derniers prêtres-dragons encore en vie. Après le règne du Haut-Roi Harald, en 1E 221, qui dura 78 ans, une Assemblée fut créé pour élire le prochain Haut-Roi. Cette Assemblée (ou concile) rassemblait l'ensemble des Jarls des neuf Châtelleries de Bordeciel. En 1E 240, c'est le fils cadet du Roi Harald qui lui succéda, le Haut-Roi Vrage le Doué, qui entama les conquêtes de Bordeciel. Il fonda le Premier Empire des Nordiques, et en 1E 290 a édifié toutes les régions du Nord de Tamriel. Ces régions comprenaient tout le nord de Morrowind, de Haute-Roche et de Cyrodiil. La capitale de cet Empire était Vendeaume, une ville construite par Ysgramor après sa victoire contre les Elfes. Sa cour, le Palais des Rois, se dresse encore, abritant le Jarl d'Estemarche. C'est l'une des rares structures encore intactes de la Première ère. 


Guerre de SuccessionModifier

Mais après le règne du Haut-Roi Borgas, dernier roi de la lignée d'Ysgramor, en 1E 369, qui fut tué au cours de la traque Sauvage, le Premier Empire Nordique commença à s'effriter. Comme il n'y avait pas d'héritier pour le trône, l'Assemblée devint inefficace et incapable de trouver un nouveau Haut-Roi. Ceci qui marqua le début de la Guerre de Succession. L'Empire perdit alors
5 3pm7u

Glyphes que l'ont peut aisément retrouver dans les anciennes cryptes nordique

toutes ses conquêtes au-delà du vieux royaume et ne réussit jamais à les reconquérir. La guerre de succession prit fin en 1E 420 avec le Pacte du Chef du Clan, qui stipulait qu'un concile ne se tiendrait que lorsque le Haut Roi serait mort sans héritier en vie.

Le chemin de la Voix sera également à tout jamais bouleversé quand un puissant général nordique nommé Jurgen Parlevent, qui maîtrisait le Thu'um, essuya une défaite cuisante lors de la bataille du Mont Écarlate, opposant les Nordiques aux Chimers. Parlevent, pensant que les Dieux avaient puni les Hommes pour avoir fait de la voix un art martial, se retira au sommet de la Gorge du Monde, et créa l’ordre des Grises-Barbes. Il fit construire un imposant monastère à cet endroit, qu'il baptisa le Haut-Hrothgar.

Ce n'est qu'en 1E 420 qu'Olaf le Borgne, guerrier unaniment reconnu pour sa conquête du Royaume de la Crevasse, fut couronné Haut-Roi de Bordeciel : son règne ne connut aucun faits marquants. Selon la légende, ce héros battit le dragon Numinex au Mont Anthor, avec son Thu'um, et l'emprisonna dans le donjon de la ville de Blancherive, qui prit ensuite le nom de Fort-Dragon. Le règne du Haut-Roi Olaf s'arrêta en 1E 452.

Durant l'ère Première tardive, il y eut une invasion par les Akavirois (les gardes dragons), dont les Lames prétendent être originaires. Les Nordiques, peuples insoumis, ont été les premiers à contester ces envahisseurs. Ils essuyèrent donc une défaite et les gardes dragons taillèrent leur chemin à travers Bordeciel. Les Nordiques rejoignirent alors Reman de Cyrodiil à la bataille du Col Pâle. Après leur défaite, les Akavirois prêtèrent serment à Reman de Cyrodiil.


Cette ère vit aussi la naissance de l'un des Nordiques les plus connus de l'histoire, une représentation mortelle d'Ysmir, le dragon du nord : Wulfharth le souffle de Kyne, fils d'Hoag Tueur-De-Mer. On raconte qu'il était la réincarnation de Shor, le dieu nordique. Il mena maintes guerres pour la restauration du Panthéon Nordique en Bordeciel et parvient à parachever la destruction du culte Alessien. Wulfharth était Haut-Roi tout comme son père et serait mort en 1E 668. Il était un maître du Thu'um, parfois surnommé "Voix de Kyne".

Ère DeuxièmeModifier

The-elder-scrolls-v-skyrim-playstation-3-ps3-1313401334-054

Les Nordiques sont des guerriers dans l'âme.

L'aube de l'ère Deuxième comprit plusieurs conflits impliquant les Nordiques.

Vers la 2E 850, Le général Hjalti, à l'aide de troupes nordiques, fut engagés dans un conflit avec les Crevassais (appelés "hommes-sorcières), qui (re)contrôlaient alors la totalité de la Crevasse ainsi que l'Est d'Haute-Roche. En s'alliant avec le roi Colovian Cuhlecain, Hjalti réussi à contrer les Crevassais et à forcer leur retraite dans leur ultime repère qui était le vieux Hrol'dan, une forteresse dite imprenable. Les deux forces semblaient être dans l'impasse jusqu'à l'intervention de Wulfharth, Ysmir, qui renda visite à Hjalti dans la nuit, et qui lui enseigna l'art du Thu'um. Le matin venu, Hjalti conduisit son armée aux portes de la forteresse et se servit du pouvoir de la Voix pour briser la défense ennemie, faisant s'écrouler les portes du dernier bastion crevassais. La victoire fut acquise. Les Nordiques repabtisèrent Hjalti en lui donnant le nom de Talos, afin de pouvoir l'honorer sous un patronyme nordique. Il était la deuxième représentation mortelle d'Ysmir. Les peuples Nordiques pressentirent alors que l'unité du leur premier empire commençais à renaître de ses cendres.

En l'an 2E 852, peu de temps après que les deux généraux se soient rendus à Cyrodiil, les forces alliées des Nordiques et des Bretons se dirigèrent vers le sud et conquirent tous les grands cols et établissements dans les Montagnes de Jerall. Mettant en scène leurs forces à Sancre Tor pour l'hiver, les envahisseurs alliés n'osaient faire face au puissant Talos. N'ayant pu former qu'une petite armée, il lança tout de même un assaut contre Sancre Tor. Bien que le fort était entouré par un terrain infranchissable, un traître Bréton montra à Talos un petit sentier de montagne qui mènerait ses forces dans la forteresse. L'alliance Nordique-Brétonne voyait que le général avait laissé une force très affaiblie sur le terrain. Pendant ce temps, Talos avait récupéré l'Amulette des Rois et conduisit ses troupes à l'intérieur des murs de Sancre Tor.

En utilisant son armée, et le pouvoir de la Voix, il balaya les défenseurs et prit le fort avec une facilité déconcertante. Voyant cela, les Nordiques abandonnèrent leur alliance et jurèrent allégeance à leur nouveau chef, lui réclamant de créer un nouvel Empire dont il deviendrait l'héritier. Peu de temps après, Talos prit le nom de Tiber Septim, et déclara un nouvel Empire, qui comprenait maintenant les Nordiques de Bordeciel, les Brétons d'Haute-Roche et les Impériaux de Cyrodiil. Plus tard, Tiber Septim conquit l’ensemble de Tamriel, en 2E 897 il soumit, dit-on, toutes les races connues afin d'unifier Tamriel sous une seule bannière. Il fut couronné Empereur du 3ème Empire et mourru en 3E 38. Il monta au stade de divin suite à tous ses hauts-faits. Et devint le Dieu incontesté des Hommes et saint patron des Nordiques.
190px-Talos

Talos, Nordique devenu le neuvième Divin.


Ère TroisièmeModifier

La troisième ère débuta en 2E 897, quand Talos soumit les peuples du monde connut en Tamriel. Dans l'année 121 de l'Ère Troisième, la Guerre du Diamant Rouge fut menée par la Reine Potéma, dite Reine Louve, et son fils, Uriel Septim III , qui prétendait que Kintyra II était un bâtard et sa prétention au trône était donc fausse. Avec l'aide de sa mère, Uriel Septim rassembla toutes les forces de Haute-Roche, du Nord de Morrowind et de Bordeciel. Avec cet appui, il parvint à conquérir une grande partie de Tamriel et s'autoproclamer Empereur. Mais au cours de la bataille de Ichidag son armée fut vaincue par Cephorus Septim, et Uriel lui-même fut capturé. Il était sur ​​la route de la Cité Impériale où la caravane a été attaquée par des vigiles, tuant Uriel. La guerre prit fin lorsque Potéma fut tuée elle aussi durant le siège de Solitude

En 3E 399, le mage de guerre de l'Empereur Uriel Septim VII, nommé Jagar Tharn, emprisonna celui-ci en Oblivion et prit l'apparence d'Uriel Septim VII, prenant sa place sur le trône Impérial. Après la reconstitution du Bâton du chaos, Jagar Tharn fut vaincu et Uriel Septim reprit sa place. 

En l'ère 3E un héros du nom d'Aevar Chantepierre sauva également la tribue Nordique des Skaal sur l'ile de Solstheim, d'une prophétie sanglante liée à Hircine, le prince daedra.

Pendant la crise d'Oblivion, quand les portes d'Oblivion furent ouvertes partout en Tamriel, Bordeciel en ressortit relativement indemne : hormis le fait que de nombreux Nordiques se battirent durant durant les ravages, les Daedras n'avaient pas tellement fait irruption en Bordeciel. Nous savons seulement que c'est la ville de Vendeaume qui fut le centre de ravitaillement de la Légion Impériale durant la Crise.


Ère QuatrièmeModifier

Palace of the Kings Insignia

Bannière de la rébellion Nordique des Sombrages, menée par Ulfric Sombrage.

En 4E 171, après l'extinction de la lignée des Septim ayant pour cause la Crise d'Oblivion, la Grande Guerre éclata entre le Troisième Domaine Aldmeri et l'Empire de Tamriel. Cette guerre fut sanglante pour les deux camps, de nombreux Nordiques faisaient partie de la Légion Impériale et donc de nombreuses pertes furent à déplorer. C'est au cours de la bataille de l'Anneau Rouge que les héroïques soldats de la Légion Nordique (sous le commandement du Légat Jonna) tinrent bon face aux Elfes qui avaient pris la ville.

Cette guerre se conclut par le Traité de l'Or Blanc. Cet accord comprenait de nombreux termes, les Thalmors exigeant le bannissement du culte de Talos, un affront sans précédent pour les Nordiques de Bordeciel. Le démantèlement des Lames et le droit de donner libre cours aux Thalmor de se déplacer dans tout l'Empire et de reconnaître le fait que les Elfes sont supérieurs aux Hommes soulevèrent une indignation prononcée en Bordeciel. Les Nordiques eurent extrêmement de mal à supporter ces termes.


Par conséquent, nombre d'entre eux désirant voir leur patrie libre et forte, commencèrent à rejoindre la rébellion des Sombrages. Cette rébellion clame encore l'indépendance de Bordeciel, le rétablissement des anciennes traditions nordiques et du culte de Talos. Elle est menée par Ulfric Sombrage (Jarl de Vendeaume et prétendant au titre de Haut-Roi) et son second, Galmar Rudepoing

En 4E 200, Ulfric contesta l'autorité de l'Empire et décida de défier le haut-Roi Torygg dans un combat singulier. Ulfric le vainquit grâce au Thu'um, l'ancien art nordique, mais c'est sa lame qui transperça le coeur du haut-roi. L'Empire considéra cet acte comme un meurtre, et il en résulta l'élément déclencheur de la guerre civile en Bordeciel entre les Sombrages et la Légion Impériale.


Le retour des dragons et l'arrivée du dernier Dovahkiin en 4E 201 marquent aussi la Quatrième ère pour les Nordiques, car c'est en Bordeciel que les dragons apparaissent. Bordeciel sera dès lors le théâtre d'affrontements titanesques, qui trouveront leur aboutissement lors de la défaite du Dévoreur de Mondes Alduin face au Dovahkiin en Sovngarde.

Le resurgissement d'un puissant clan de Vampires, en 4E 201, nommé le clan Volkihar, marque également la Quatrième ère. Ce retour amena la reformation une ancienne faction nommée Garde de l'Aube : des chasseurs de vampires. Enfin, bien que cela ne concerne pas seulement les Nordiques, le retour de Miraak autrefois prêtre-dragon et ancien Enfant de Dragon survient suite au fait qu'étant mort depuis des millénaires, cherche un moyen de retourner en Tamriel sous sa véritable forme et de reprendre le contrôle de Solstheim. Il réalisera que seul l'âme du dernier des Dovahkiins pourra lui permettre de revenir. Ce retour concerne en quelque sorte les Nordiques car les événements se déroulent sur l'île de Solstheim qui abrite une ancienne tribu de Nordiques : les Skaals.

DescriptionModifier

Nordique

Nordique mâle.

Les fils de Bordeciel sont grands, agressifs, sans peur, laborieux et entreprenants dans le domaine du commerce et de l'exploration. Marins de renom, ils ont profité du commerce maritime depuis leurs premières migrations à travers les mers d'Atmora. Ce sont d'excellents capitaines et marins dont les flottes marchandes arpentent de nombreuses régions tout le long des côtes de Tamriel. Ce sont également des guerriers redoutables et enthousiastes, capables d'agir en tant que soldats, mercenaires, marchands ou encore forgerons partout dans Tamriel. Désireux d'améliorer leurs compétences martiales au-delà des méthodes traditionnelles de Bordeciel, ils participent à toutes sortes de guerres.

Les Nordiques sont aussi par-dessus tout attachés à l'honneur et la gloire, ainsi qu'à leur famille. La race des Nordiques, est également l'une des les plus robustes de stature, avec les Orques et les Rougegardes, comparées aux autres races de Tamriel.

Habitants communs de Bordeciel, les Nordiques se sont également toujours rapprochés de près ou de loin du guerrier barbare. Mais bien qu'ayant une réputation de barbares sans foi ni loi, beaucoup de Nordiques sont également de grands érudits et mages, avec parmi eux, le grand et célèbre Archimage Shalidor, fondateur de l'Académie de Fortdhiver, l’illustre Gauldur et son successeur Geirmud, ainsi que les prêtres-dragons de feux l'ancien culte Draconique. De nombreux érudits accompagnaient également les Cinq Cents Compagnons d'Ysgramor tel que les mages-guerriers ou le puissant Ahzidal.

Forts et entêtés, voire téméraires, les Nordiques au sang chaud sont aussi connus pour leur résistance au froid, même d’origine magique. La violence fait également partie du quotidien des Nordiques, ils sont d’ailleurs tous rompus à la plupart des armes et techniques de combat. Ils participent gaiement aux guerres, mènent bataille avec une férocité fanatique qui traumatise et épouvante leurs adversaires. De nombreuses histoires parlent également de héros Nordiques ayant vaincu des armées entières grâce au Thu'um, assiègeant des cités par de simples cris. Le Thu'um est ainsi l'apanage des Nordiques, une forme de magie ancienne et puissante originellement maîtrisée par les dragons, mais pourtant assez commune en Bordeciel. Les Nordiques ayant fait de la Voix un art martial mais peu maîtrisé, on dit que les anciens généraux des armées Nordiques arrachaient la langue de leurs ennemis vaincus en guise de trophée de guerre, pour démontrer que leurs Voix étaient plus puissantes que celles de leurs ennemis. Ces généraux étaient appelés les Langues.

Les seuls maîtres du Thu'um connu de l'histoire ont d’ailleurs toujours été des Nordiques. Ce pouvoir, dit-on, leur a été confié par la déesse Kyne. Les enseignements sur la maitrise du Thu'um continuèrent, et prolifèrent chez les peuplades Nordiques, suite à la victoire de la Guerre Draconique. Les Nordiques sont ainsi les premiers mortels à utiliser la Voix. On peut parmi eux citer les quelque plus grands maitres du Thu'um qui ne sont par ailleurs que Nordiques, tels que les Grises Barbes, un antique ordre monastique de moines adeptes des préceptes de Kyne et de l'art de la Voix, le sage Jurgen Parlevent fondateur de cet ordre qui changea à tout jamais l'utilisation du Thu'um au sein du peuple Nordique, le légendaire Wulfharth d'Atmora, ancien et célèbre Haut-Roi de Bordeciel, Talos, Empereur et fondateur du Troisième Empire de Tamriel, Olaf Le Borgne ancien Haut-Roi de Bordeciel et vainqueur du Dragon Numinex, ainsi que les langues des armées Nordiques, Miraak, haut membre de l'antique ordre des prêtres-dragons, ainsi que premier Enfant de Dragon connu de l'histoire, sa connaissance du Thu'um surpassait celle de tous ses prédécesseurs, elle était telle qu'il créa par ailleurs plusieurs cris d'une grande puissance. Enfin, on compte le général des armées rebelles de Bordeciel, Ulfric Sombrage, et bien d'autres encore...

CultureModifier

Talos skyrim by misaky-d4r5icv

Talos, le dieu-héros des Hommes.

Durant les temps anciens la culture Atmorane se basait sur les forces vitales et destructrices de la nature tels que le vent, la pluie, le feu... Les anciens d'Atmora vénéraient donc les animaux puissants et majestueux tel que l'aigle, le renard, le loup, l'ours mais en particulier les bêtes comparables aux dieux et bravant le passage du temps: les dragons. Le Culte du Dragon fut donc amené en Bordeciel par les colons Nordiques et connut son apogée durant l'ère Méréthique. C'est par après que ces derniers se révoltèrent contre la tyrannie draconique et entamèrent la Guerre Draconique. Par la suite, ils se détachèrent complètement du culte et c'est en 1E 143 qu'il fut totalement annihilé.

Les Nordiques vénèrent donc surtout, en dépit du culte des Neufs, les authentique Dieux du Panthéon Nordique, dont la Déesse Kyne ainsi que le Dieu Shor qui est le chef des anciennes Déités Nordiques, ce Dieu qui créa le Panthéon des Braves, le hall des héros en Sovngarde qui fut offert comme cadeau aux défunts Nordiques où ces derniers festoient pour l'éternité. Ce lieu récompense en effet tous les Nordiques qui sont morts dans l'honneur, aux combats, l'arme à la main, car les Nordiques font grand cas de l'honneur, de la bravoure et des exploits guerriers, ce qu'ils recherchent toute leur vie. Une minorité des Nordiques actuel vouent un culte aux neufs Dieux de l'empire, dont Talos le dieu héros des Hommes, la variante religieuse Nordique d'Ysmir le dragon du Nord. La culture nordique compte également de nombreux héros aux actes légendaires comme Ysgramor, Talos, Wulfharth d'Atmora, Jurgen Parlevent, Olaf le Borgne, et bien d'autres...

Les Nordiques vouent donc un culte à Talos qui a été interdit par les Impériaux sur ordre des Thalmors après la Grande Guerre, au grand désarroi de ces derniers, ils voient par ailleurs d'un très mauvais œil l'arrivée des Thalmor et des Impériaux en Bordeciel. 

La culture des Nordiques et très ancienne et complexe et encore nimbée de mystère. Par exemple, le découpage du temps ne se fait pas par ères selon les Nordiques mais par Kalpas. Ces kalpas correspondent aux apparitions d'Alduin dans ce monde, et donc à la destruction de celui-ci...

Dans les temps anciens, les Nordiques les plus puissants maîtrisaient le Thu'um, qu'ils considéraient comme étant un art prodigué aux hommes par les Dieux. La voix étaient pour ceux-ci la base de la vie, leur essence vitale. Il est d'anciens récits relatant les exploits de héros Nordique maîtrisant la voix sans entrainement et arrivaient à déployer une puissance dévastatrice, ces guerriers tuaient les Dragons et volaient leurs pouvoir pour approfondir le leur, il portaient l'authentique nom de Dovahkiin, Enfant de Dragon.

La culture nordique est également très portée sur le respect et la valeur de chaque hommes, ils se doivent d'être rompu à l'art de la guerre dès leur plus jeune âge et de faire preuve du plus de courage et de bravoure possible au combat, notamment à la guerre. Ainsi il existe de très anciens clans dont la réputation inspire la crainte et le respect et dont les exploits font souvent l'objet de chansons. C'est en Bordeciel que se trouve le plus de clans nobles et puissants ou d'anciennes familles très riches et très influentes. Généralement ces clans ou familles ont de fortes relations avec les hauts dirigeants du Royaume (tel que les Jarls ou même parfois le Haut-Roi lui même).

Les Nordiques ont, pour la plupart, un surnom. Par exemple : Œil-de-feu, Demi-Troll, Chantepierre...(Surnom qui les définis) il n'est donc par rare de croiser des Nordiques

2955485-1322436614

Le Panthéon des Braves en Sovngarde

avec des noms comme : le Guerrier, le Borgne, l'Intrépide, le Sage, l'Inflexible, le Grand, l'Honorable, ect...

Mais aussi  des surnoms qui sont également des noms de clans ou des titres de guerre : Brises-Boucliers, Grisetoison, Guerrier-né, Cruellemer, Chausseneige, Rudepoing, Sombrage, Blancrin, Griffe-De-Glace, Sang-d'Argent, Tueur-De-Mer, Triple-Entaille, Bon-Serment, Terne-Bannière, ect...

Prénoms MasculinsModifier

Haki, Abbard, Adding, Aenar, Agning, Alric, Alfhedil, Allding, Alof, Alvring, Andrelheim, Areas, Arkming, Arnskar, Audmund, Balfring, Barirrid, Baslod, Bathmar, Bato, Bedraflod, Bedrir, Bjadmund, Bormir, Botrir, Brandr, Briring, Bronrod, Brurid, Batou, Bryngrim, Brynjolfr, Cristus, Daglin, Dathman, Dryngheid, Eifid, Engar, Ennbjof, Ergnir, Erich, Fanar, Fjol, Fjorgeir, Fjori, Fjorkvar, Fjorrod, Forstaag, Fraki, Frald, Frik, Garding, Geilir, Godrod, Gogrek, Graring, Gudling, Haakon, Haening, Haesmar, Hagrad, Hakar, Hallvaror, Halof, Hamlof, Hamvir, Harkon, Hefadmir, Heidmir, Heifnir, Herd, Higil, Hirnir, Hisin, Hjoldir, Hlar, Hloggar, Hlora, Hlormar, Hodlismod, Hoki, Holmar, Honthjolf, Horstar, Hrargal, Hrisskar, Hroldar, Hrondar, Hrundi, Hulgarth, Hurg, Hurnfing, Hurolf, Hylf, Idlami, Ingmar, Itar, Jolgeir, Kjeld, Knurguri, Korst, Kunthar, Lassnr, Lorod, Maering, Mendel, Norring, Odmi, Olaf, Onmi, Ormvard, Pelf, Radd, Raflod, Rakoslod, Ranmir, Reinhardt, Rigmor, Roggvar, Rolf, Saetring, Sarnir, Sattir, Savard, Sifknir, Sigvatr, Sittar, Sjarnfid, Sjoring, Sjorvar, Skjoldr, Skjor, Snadir, Snedbrir, Snorri, Sold, Sor, Sorkvild, Star, Svog, Tharsten, Thongar, Thorek, Thormoor, Throknolf, Thrud, Thurek, Toralf, Tymvaul, Ulfgar, Urfing, Valgeir, Valund, Velfred, Vigunn, Virgerd, Vongvild, Yngling, Agarmir, Agnar, Algot, Beirir, Bittneld, Bjalfi, Burd, Carsten, Eitar, Emfrid, Fafnir, Fjotreid, Jofnhild, Gromm, Gunder, Hafid, Hamlof, Hans, Havilstein, Heinrich, Hil, Hjar, Hlofgar, Holger, Honmund, Hridi, Hrol, Irroke, Iver, Jollring, Jorck, Jorundr, Kalthar, Keld, Kodlak, Larthjar, Logvaar, Lorkmir, Lynch, Manheim, Maren, Mogens, Nels, Newheim, Olav, Olfand, Ongar, Orgnolf, Ortis, Regner, Reistr, Rolgarel, Roliand, Snar, Sten, Storn, Styrbjorn, Tolgan, Torbal, Valdemar, Vidkun, Vigge, Wilhelm, Wrath

Prénoms FémininModifier

Aela, Aeta, Agata, Agnete, Aldi, Alga, Anja, Angi Aumsi, Barri, Bergljot, Brasteir, Eigma, Eiruki, Ekkhi, Edla, Else, Erna, Eydis, Eyja, Fryfnhild, Fryssa, Greidil, Grerid, Haema, Heddvild, Helga, Hidar, Hjolfrodi, Hjotra, Holmgeira, Horski, Hreirek, Hroa, Hrordis, Hyring, Igna, Ilfhild, Imsin, Ingokning, Jensine, Jolding, Kar, Karlia, Kili, Kirsten, Kjolver, Kolfinna, Lisaa, Lydia, Maeva, Malene, Margarte, Merete, Merta, Mette, Mjoll, Olava, Olfeigr, Olfina, Olga, Ondi, Petrine, Rangela, Rigmor, Ringvild, Risi, Rostlogi, Runa, Sérana, Signy, Sigrid, Siri, Skjorta, Sottilde, Svenja, Syglia, Thalestris, Thunmund, Ulfrun, Ulrika, Ursine, Val, Vigdis, Vori, Ygfa, Ysolda

Spécificités racialesModifier

Bonus compétencesModifier

Bonus compétences Armes à deux mains Forgeage Parade Armure légère Armes à une main Éloquence
Nordique + 10 + 5

+ 5

+ 5 + 5 + 5

Capacités racialesModifier

  • Cri de guerre : vos cibles fuient de peur pendant 30 secondes.
  • Votre sang de Nordique vous confère une résistance de 50 % à la Glace (compétence passive).

Par jeuModifier

GalerieModifier

SourcesModifier


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.