Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Réponse au discours de Béro

2 799pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Lecteur (Succès).png Réponse au discours de Béro
Livredestruction.png
Titre: Réponse au discours de Béro
Titre complet: Réponse au discours de Béro
Auteur: Malviser, mage-guerrier
Skyrim
Compétence Destruction
Poids 1
Valeur 55
FormID 0001AFED
Oblivion
Compétence Destruction
Poids 1
Valeur 25
FormID 000243F8
Morrowind
Compétence Destruction
Poids 4
Valeur 200
FormID BookSkill_Destruction2

La Réponse au discours de Béro est un livre présent dans :

Contenu du livreModifier

Le 14 de vifazur, un illusionniste du nom de Brérévar Béro a prononcé un discours de cancre à l'oratoire de Julianos en la Cité impériale. Les discours de ce niveau n'étant pas rares, il n'y avait pas de raison d'y répondre. Malheureusement, l'imposteur a fait imprimer son discours sous l'en-tête "discours de Béro aux mages de guerre" et a reçu une certaine attention dans les cercles académiques. Tordons le cou à ces absurdités.  

Béro commence son discours par une présentation succincte de célèbres mages-guerriers, depuis Zurin Arctus, celui de Tiber Septim, jusqu'à Jagar Tharn, celui d'Uriel Septim VII. Son intention était de démontrer que, dans les grandes occasions, les mages-guerriers employaient des sorts d'autres écoles de magie, et non ceux de l'école de destruction, qui est censée être leur domaine de prédilection. Permettez-moi tout d'abord de rectifier ces soi-disant faits historiques.

Zurin Arctus n'a pas créé le golem Numidium en lançant des sorts de mysticisme et d'invocation, comme le prétend Béro. La vérité est que nous ignorons comment le Numidium a été créé ou même s'il s'agissait d'un golem ou d'un atronach au sens traditionnel du terme. Le mage-guerrier d'Uriel V Héthoth n'était pas un mage-guerrier impérial : il était simplement un sorcier au service de l'Empire. Les sorts qu'il a pu employer au cours des différentes batailles d'Akavir n'ont donc aucune importance. Béro qualifie Wellocq, le mage-guerrier de l'Impératrice Morihatha, de "diplomate accompli" mais pas de "puissant étudiant de l'école de destruction."

Je félicite Béro d'avoir identifié correctement un mage-guerrier impérial, mais il existe de nombreuses preuves écrites du talent de Wellocq à utiliser des sorts de l'école de destruction. Le sage Célarus, par exemple, a souvent écrit au sujet de l'usage intensif que faisait Wellocq du sort Nuage vampirique contre l'armée rebelle de Rosenoire, sort permettant à ses adversaires d'absorber leurs forces et leurs talents. Qu'est-ce que cela si ce n'est un exemple flagrant de l'utilisation d'un sort de l'école de destruction ? 

Béro mentionne de façon pitoyable Jagar Tharn dans sa liste de mages-guerriers. Prendre un traître fou comme exemple d'un comportement rationnel est totalement indéfendable. Qu'aurait préféré Béro ? Que Tharn utilise une méthode plus traditionnelle et use de sa magie de la Destruction pour anéantir Tamriel ?

Béro utilise une mauvaise interprétation de l'histoire comme base de son argumentation. Même s'il avait trouvé quatre bons exemples de mages-guerriers utilisant des sorts n'appartenant pas à leurs écoles, ce qu'il n'a pas fait, il n'aurait fait que mentionner quelques anecdotes qui ne suffisent pas à étayer son argumentation. Je peux facilement trouver quatre illusionnistes ayant utilisé des sorts de guérison ou la capacité de téléportation des Lamenoires. Il y a un endroit et un moment pour tout.

L'argumentation de Béros, qui se fonde sur des bases bien fragiles, est que l'école de destruction n'est pas une véritable école. Il qualifie ses études d'étroites et de superficielles, et ses étudiants d'individus impatients à tendance mégalomane. Que peut-on répondre à ça ?  Quelqu'un qui ignore tout de la manière dont on lance un sort de destruction peut-il accuser l'école d'être trop simple ? Réduire l'école de destruction à l'apprentissage du "maximum de dégâts en un minimum de temps" est totalement absurde et il se complaît dans son ignorance en dressant la liste de tous les facteurs compliqués que l'on étudie à l'école d'illusion.

Permettez-moi, en réponse, de dresser la liste des divers éléments d'étude propres à l'école de destruction. Le lancement du sort et son étude sont plus importants à l'école de destruction que dans toute autre école, que ce soit au contact, à distance, en cercles concentriques ou à retardement. Quelles forces doivent être domptées pour libérer le sort ? Le feu, la foudre ou la glace ? Et quels sont les avantages et les dangers de chaque élément ? Quelles sont les réactions des cibles en fonction du sort lancé ? Quelles sont les différentes défenses possibles et comment est-il possible de les contourner ? Quels facteurs environnementaux doivent être présents pour créer un maximum de dégâts ? Quels sont les avantages d'un sort infligeant des dommages à retardement ? Béro suggère que l'école de destruction est incapable de la moindre subtilité, mais il oublie toutes les malédictions qui appartiennent à cette école et qui peuvent, quelquefois, toucher les descendants de la victime sur plusieurs générations de façon tout à fait subtile et sublime.

L'école d'altération est une entité distincte et clairement séparée de l'école de destruction, et la proposition de Béro visant à les réunir est totalement ridicule. Il insiste - encore une fois il s'agit d'un homme qui ignore tout de ces deux écoles - sur le fait que les "dégâts" infligés entrent dans le champ de l'altération de la réalité, telle qu'elle est étudiée à l'école d'altération. Cela sous-entendrait que la Lévitation, pour prendre un sort de cette école, est un proche cousin de l'Éclair foudroyant, un sort de destruction. Il serait aussi sensé de prétendre que l'école d'altération, qui se concentre essentiellement à l'étude de la réalité du changement, devrait absorber l'école d'illusion, qui s'attache exclusivement aux manifestations du changement.

Ce n'est certainement pas un hasard qu'un maître de l'école d'illusion attaque de la sorte l'école de destruction. L'illusion n'est après tout qu'une tentative de déformer la vérité.

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard