FANDOM


La reine Nurèse était une reine brétonne de Brétonie et l'épouse du roi Rénuic, aperçue par le Vestige dans la vision du passé du roi Rénuic à travers les yeux du mandeguerre Targoth.

Interactions Modifier

Déterrer le passé Modifier

Le culte de Sangrépine a envahi un certain cimetière bréton pour relever des zombies de leurs tombes. Les Orques de Montemer sont inquiets, mais ils attendent des renforts.

Conversations Modifier

Déterrer le passé Modifier

Vous ! Combien de sang vous faut-il encore ?
Dites-moi la vérité, et vous vivrez. Mentez, et vous mourrez. Vous avez envahi ma patrie et massacré mon peuple. Pourquoi vous aiderais-je, Orque ? Vous nous tuerez de toute façon.

Dites-moi quelle magie votre mari invoque, ou vous mourrez. Vous me prenez pour une folle ? Je ne trahirai pas mon mari, vous nous tueriez tous les deux. Non, Orque. Rénuic finira son sort, et vous éliminera tous.
Manque-t-il des chevaliers brétons à l'appel ? Des chevaliers ? Vos Orques les ont tous massacrés ! Pourquoi devrais-je vous parler, monstre ? Je ne dirai plus rien.
Dites-moi comment ouvrir la cellule de Rénuic, ou je tue votre fille. Visanne ? Non. Ce n'est qu'une enfant ! Vous ne pouvez pas tuer notre enfant !
Si vous voulez la garder en vie, dites-moi comment rejoindre Rénuic. Oh, Rénuic, pardonnez-moi. Il y a des cristaux dans les braseros près de la porte. Tournez-les pour abaisser les protections. Je vous en prie, épargnez notre fille.

Vous avez démontré votre nature barbare. Allez-vous-en.

Targoth ordonne l'exécution de la reine Nurèse.

De grâce ! Non ! Ayez pitié !

Targoth asservit aussitôt l'esprit de la reine grâce au talisman de sorcière crevassaise.

Monstre ! Mon assassinat n'a donc pas suffi ?
Par ce charme, je te somme de me répondre. Par-delà la mort, vous me tourmentez encore. Parlez, finissons-en !

Que manigance le roi Rénuic ? Je vous l'ai dit. Mon mari prépare un sort pour vous éliminer. Et c'est pour ça que vous m'avez tuée ? On récolte ce que l'on sème. Qu'Oblivion vous emporte !
Comment ouvrir la porte qui protège le roi ? Il y a deux pierres près de la porte. Tournez-les pour abaisser la protection. Mon mari est à l'intérieur. Son rituel invoquera une armée de morts-vivants pour vous vaincre. C'est vous, l'assaillant, qui porterez la mort de votre peuple. Mais ayez pitié de mon mari.
Où se cache le roi ? Au centre des ruines, derrière la porte que vous ne pourrez pas ouvrir. Voilà. Je vous ai répondu. À présent, libérez-moi, maudit Orque !

Apparitions Modifier