Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Respirer sous l’eau

3 972pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Lecteur (Succès).png Respirer sous l’eau
Livre competence alteration.png
Titre: Respirer sous l’eau
Titre complet: Respirer sous l’eau
Auteur: Haliel Myrm
Skyrim
Compétence Altération
Poids 1
Valeur 60
FormID 0001B236
Morrowind
Compétence Altération
Poids 2
Valeur 400
FormID BookSkill_Alteration1

Respirer sous l’eau est un [[[Livres|livre]] présent dans :

Localisations connues Modifier

Explorateur (Succès).png
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Skyrim Modifier

  • ...

Morrowind Modifier

  • ...

Contenu du livre Modifier

Il marchait dans les rues sèches et encombrées de Bal Fell, heureux d'être entouré de tant d'étrangers. Sur les quais de Vivec, il ne jouissait pas d'un tel anonymat. Tout le monde savait qu'il était contrebandier, mais ici, il pouvait être n'importe qui. Un camelot de deuxième ordre, par exemple. Voire un étudiant. Certaines personnes le bousculaient même sur son passage comme pour lui dire : "Jamais nous ne serions assez grossiers pour vous faire ressentir que vous n'êtes pas d'ici."

Seryne Relas n'était dans aucune des tavernes, mais il savait qu'elle était quelque part. Peut-être derrière la fenêtre d'un appartement ou à fouiller dans un tas de fumier pour trouver un ingrédient exotique entrant dans la composition d'un de ses sorts. Il en savait peu sur le mode de vie des sorcières, mais elles semblaient toujours occupées par des choses excentriques. C'est à cause de cette idée préconçue qu'il faillit ne pas remarquer la vieille Dunmer qui buvait l'eau d'un puits. C'était un acte on ne peut plus banal, mais il reconnut tout de suite Seryne Relas, la grande sorcière.

"Je vous donnerai de l'or, dit-il dans son dos, si vous m'apprenez à respirer l'eau."

Elle se retourna, un large sourire baveux en travers de ses traits usés. "Je ne suis pas en train de la respirer, mon garçon. Je suis juste en train de la boire.

- Ne vous moquez pas de moi, répondit-il fermement. Soit vous êtes Seryne Relas et vous m'apprendrez le sort qui permet de respirer l'eau, soit vous ne l'êtes pas. Ce sont les seules possibilités.

- Si tu veux apprendre à respirer l'eau, il faut que tu saches qu'il y a plus de possibilités que ça, mon garçon. L'école d'altération ne traite justement que des possibilités, du changement de l'ordre établi et de la transformation des choses. Je ne suis peut-être pas Seryne Relas, mais je peux t'apprendre à respirer l'eau, dit-elle en s'essuyant la bouche. Ou peut-être que je suis Seryne Relas et que je ne t'aiderai pas. Peut-être même que je vais t'apprendre à respirer l'eau, mais que tu n'y arriveras pas.

- J'y arriverai, répondit-il simplement.

- Pourquoi tu ne vas pas t'acheter un sort de respiration d'eau ou une potion à la Guilde des mages ? demanda-t-elle. C'est comme ça que font les gens, généralement.

- Ils ne sont pas assez puissants, dit-il. Je dois rester sous l'eau pendant longtemps. Je vous paierai ce que vous voulez, mais je ne veux pas de questions. On m'a dit que vous pourriez m'aider.

- Comment t'appelles-tu, mon garçon ?

- C'est une question", répondit-il. Il s'appelait Thalien Winloth, mais à Vivec, on l'appelait le Percepteur. Son travail était de prélever un pourcentage sur le butin des contrebandiers lorsqu'ils entraient au port. Il apportait la somme à son patron à Camonna Tong et touchait à son tour un pourcentage sur le pourcentage. Une toute petite somme au final. Il n'avait que très peu d'or, et il le donna à Seryne Relas.

Les leçons commencèrent le jour même. La sorcière amena son élève, qu'elle n'appelait que "mon garçon", sur un banc de sable le long de la mer.

"Je vais d'apprendre un puissant sort permettant de respirer l'eau, dit-elle, mais tu dois en devenir le maître absolu. Pour tout ce qui concerne les sorts et les compétences, c'est en s'entraînant qu'on s'améliore. Et même, ça ne suffit pas. Pour parvenir réellement à la maîtrise, tu dois savoir exactement ce que tu es en train de faire. Il ne suffit pas de porter un coup d'épée précis et puissant, il faut aussi savoir comment et pourquoi on le fait.

- Élémentaire, commenta Thalien.

- En effet, répondit Seryne en fermant les yeux. Mais les sorts d'altération sont justement tout sauf élémentaires. Les possibilités infinies, respirer le ciel, avaler l'espace, danser avec le temps, mettre le feu à la glace, croire que l'irréel peut devenir réel... Tu dois apprendre les règles du cosmos pour mieux les enfreindre.

- Cela me paraît... très difficile", répondit Thalien, essayant de ne pas se décomposer.

Seryne montra du doigt un petit poisson d'argent au bord de l'eau : "Il ne serait pas d'accord avec toi. Il respire l'eau sans problème.

- Mais pas par magie.

- Je te dis juste que c'est possible, mon garçon."

Pendant plusieurs semaines, Seryne entraîna son élève, et plus il comprenait ce qu'il faisait, plus il parvenait à respirer sous l'eau. Lorsqu'il se rendit compte qu'il pouvait faire durer le sort aussi longtemps qu'il le voulait, il remercia la sorcière et lui dit adieu.

"Il y a une dernière leçon que j'aimerais t'apprendre, lui dit-elle. Tu dois savoir que le désir ne suffit pas. Ton sort prendra fin quelle que soit ta force et quelle que soit ta volonté.

- J'aurais préféré ne pas apprendre cette dernière leçon," dit-il avant de repartir pour Vivec, située non loin.

Les quais n'avaient pas changé : mêmes odeurs, mêmes bruits, mêmes personnages. Il apprit par ses amis que son patron avait trouvé un nouveau percepteur. Ils cherchaient toujours le bateau de contrebande le Morodrung, mais avaient abandonné tout espoir. Thalien savait qu'ils ne le reverraient pas. Du quai, il l'avait vu couler il y a longtemps.

Par une nuit sans lune, il lança son sort et plongea dans le tumulte des vagues violettes. Il tourna son esprit vers le monde des possibilités : que les livres pouvaient chanter, que le vert était bleu, que l'eau était l'air, que chaque brasse l'approchait d'un bateau coulé rempli de trésors. Il se sentit entouré de magie alors qu'il plongeait encore plus profondément dans l'onde. Il vit bientôt devant lui se dessiner la masse fantomatique du Morodrung, son mat se balançant au gré des courants. Il sentit aussi son sort s'estomper. Il pouvait sortir de la réalité assez longtemps pour remonter à la surface, mais pas assez pour atteindre le navire.

La nuit suivante, il plongea à nouveau et cette fois, le sort tint plus longtemps. Il vit le vaisseau plus en détail : la couche de sédiments qui le recouvrait et le trou dans sa coque à l'endroit où il avait heurté le récif. À l'intérieur, un reflet doré l'attirait. Mais il sentit à nouveau la réalité se manifester et dut remonter à la surface.

La troisième nuit, il atteignit l'entrepont, passa les cadavres gonflés des marins, grignotés et rongés par les poissons, leurs yeux vitreux qui ressortaient de leurs orbites, leurs bouches grandes ouvertes. S'ils avaient connu le sort, pensa-t-il rapidement... mais l'or éparpillé au sol et les boîtes fendues qui le laissaient s'échapper eurent vite fait d'accaparer son attention. Il pensa d'abord en mettre autant que possible dans ses poches, mais une robuste boîte en fer semblait contenir des trésors plus attirants encore.

Sur le mur, des clés étaient alignées. Il les essaya les unes après les autres, mais sans succès. C'est alors qu'il s'aperçut qu'il manquait une clé. Thalien balaya la pièce du regard. Où pouvait-elle être ? Ses yeux se posèrent sur le cadavre d'un marin qui semblait danser une danse macabre en flottant non loin de la boîte, les mains fermées sur quelque chose. Une clé. Quand le navire avait commencé à couler, le marin s'était manifestement rué sur la boîte en fer. Ce qui s'y trouvait devait avoir beaucoup de valeur.

Thalien prit la clé du marin et ouvrit la boîte. Elle était remplie de verre cassé. En fouillant un peu, il sentit quelque chose de dur et sortit deux fioles d'un genre de vin. Il sourit en pensant au réflexe absurde du pauvre alcoolique. C'était tout ce qui comptait aux yeux du marin parmi tous les trésors du Morodrung. 

Puis, soudain, Thalien Winloth sentit la réalité.

Il ne s'était pas aperçu du retour macabre et implacable du monde. Sa capacité à respirer l'eau s'évanouissait. Il n'avait pas le temps de remonter à la surface. Il n'avait le temps de rien. Une eau froide et salée emplissait ses poumons.

Quelques jours plus tard, les contrebandiers du quai retrouvèrent le corps noyé de l'ancien Percepteur. Trouver un cadavre dans les eaux de Vivec n'avait rien d'exceptionnel en soi, mais ce qui alimenta de nombreuses conversations autour d'une ou plusieurs bouteilles de flin fut de savoir comment un noyé avait pu mourir avec deux potions de respiration d'eau dans les mains.

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard