Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Rougegardes, histoire et héros, Vol. 2

4 056pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Lecteur (Succès).png Rougegardes, histoire et héros, Vol. 2
Image à mettre
Titre: Rougegardes, histoire et héros, Vol. 2
Titre complet: Rougegardes, histoire et héros, Vol. 2
Auteur: Destri Melarg
Précédent:

Rougegardes, histoire et héros, Vol. 1

Suivant:

Rougegardes, histoire et héros, Vol. 3

Pour la version de Daggerfall, voir : Rougegardes, leur histoire et leurs héros

Rougegardes, histoire et héros, Vol. 2 est un livre présent dans :

Localisations connues Modifier

Explorateur (Succès).png
Cette page aurait besoin de la localisation d'un élément. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Online Modifier

  • ...

Contenu du livre Modifier

Frandar do Hunding Hel Anseï No Shira ou, comme on l'appelle plus communément, Frandar Hunding, naquit dans les lointaines marches du désert, dans la province du Grand désert. « Hunding » est le nom de la région du Grand désert presque de laquelle il naquit. « No Shira » signifie « Noble personne » ou « Personne de sang noble » et « Hel Anseï » est le titre des Saints de l'épée.

La lignée d'Hunding remonte aux débuts de l'ère connue dans le haut désert, où ils vivaient comme artisans et mystiques. Son grand-père était un vassal de l'Elden Yokeda, Mansel Sesnit, et mena bien des batailles d'unification avant l'assassinat de Sesnit.

Lorsqu'il avait 14 ans, le père d'Hunding trouva la mort dans l'une des nombreuses insurrections, et il fut seul soutien de sa mère et de ses quatre frères. Sa prouesse à l'épée, toutefois, lui rendit la vie aussi simple que compliquée. Elle était simple, en cela que ses services étaient très demandés, comme garde et comme escorte. Elle était compliquée, en cela que sa réputation le précédait, et que nombre d'adversaires attendaient l'occasion de l'affronter, pensant acquérir une renommée instantanée par sa défaite. Lorsque Hunding eut trente ans, il avait livré et remporté plus de quatre-vingt-dix duels, et tué tous ses adversaires. Il devint virtuellement impossible à vaincre lorsqu'il tenait une épée. Son adresse et sa maîtrise étaient telles qu'il cessa d'utiliser les véritables épées créées par les artisans de son peuple, pour utiliser à la place la Shéhaï, la « voie de l'épée spirituelle ».

Tous les chante-épées apprennent par leur entraînement et leur dévotion aux dieux de la guerre et à la voie de l'épée, les formes de discipline qui permettent de créer l'épée spirituelle. C'est une forme simple de magie, ou de maîtrise spirituelle, par laquelle l'image d'une épée est formée de pure pensée. Le chante-épée forme cette épée en se concentrant, et elle prend forme dans sa main. C'est habituellement un objet pâle de lumière, brumeux et immatériel, une création splendide peut-être, ou un symbole de dévotion à la Voie de l'épée et aux dieux. Mais ce n'est pas une arme. Sauf dans l'esprit d'un Ansei doté de la plus grande sensibilité. Alors, ceux qui en connaissent la magie peuvent créer une épée spirituelle : une Shehai qui soit davantage que de la lumière et de l'air. Entre leurs mains, c'est une arme implacable, puissante, une arme qu'on ne peut prendre à son adversaire sans lui prendre son esprit.

La Shehai devint l'arme d'Hunding, et avec elle, il tua des bandes de brigands et des monstres errants qui accablaient le territoire. Enfin, en remportant son quatre-vingt-dixième duel, contre le maléfique seigneur Janic et les sept liches qui l'accompagnaient, il fut certain d'être devenu invincible. Hunding se tourna alors vers la formulation de sa philosophie, la « Voie de l'épée ». Il consigna tout ce qu'il avait appris dans le livre des cercles à l'époque où il vivait en ermite, dans une caverne des montagnes du haut désert, lors de sa soixantième année.

La même année, Hunding, ayant participé aux nombreuses grandes batailles de l'empire et ayant défait tout ses adversaires, se croyait prêt à mourir. Il s'était retiré dans cette caverne pour transmettre à la postérité toute ses stratégies et ses visions mystiques, que les autres chante-épées pourraient ensuite apprendre. Ce fut après avoir mis un point final au parchemin du cercle que les chanteurs le trouvèrent, alors qu'il composaient son homélie et se préparait à rejoindre les dieux de la guerre dans le dernier repos.

À soixante ans, c'était un homme vigoureux, qui s'était cru au terme de sa vie. Mais son peuple, les chante-épée, avait besoin de lui. Ils avaient besoin de lui comme jamais auparavant.

Tomes Modifier

Tome précédent Modifier

Tome suivant Modifier

Apparitions Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard