FANDOM


Seigneur Alain Diel
Seigneur Alain Diel
Infos de base
Race Bréton
Genre Homme
Localisation Sillon hurlant
Région Glénumbrie
Province Hauteroche
Quêtes liées Le fil de la dague

Le seigneur Alain Diel est un noble bréton de Glénumbrie, originaire de Daguefilante et posté au Sillon hurlant. Il est le père de Léonce et Benjamin Diel.

Son Contrat avec la maison Diel révèle qu'il a délibérément empoisonné les harpies peuplant la côte de Daguefilante pour pouvoir étendre la ville et multiplier ses revenus par cent.

Interactions Modifier

Le fil de la dague Modifier

Le seigneur Diel de Daguefilante et son fils sont en train d'enquêter sur les récentes attaques de harpies tout le long de la côte. Ils ont engagé un groupe de mercenaires, les Dagues, pour les aider dans leurs recherches, mais les Dagues ne sont jamais revenus du Sillon hurlant.

Le Vestige est amené à choisir entre :

  • Convaincre les Dagues à finir leur travail, en dépit de la faible valeur morale de leur première mission. Les Dagues gagneront ainsi plus d'argent.
  • Laisser Gelvin Feldrin trahir Alain Diel et sauver l'honneur les Dagues, mais ne pas être payés. À noter que les gemmes que Bumnog récupère sur le corps d'Alain Diel pourront faire office de paie, et permettront aux Dagues de survivre.

Conversations Modifier

Le fil de la dague Modifier

Ah, encore un autre. Ici pour travailler avec l'illustre seigneur Diel, sans aucun doute. Je suis connu dans tout Glénumbrie, vous savez.
Jamais entendu parler de vous. Eh bien, c'est inacceptable ! Vous avez certainement entendu parler des harpies qui menacent Daguefilante ? Évidemment. Mes fils et moi sommes ici pour mettre un terme à cette menace. Je sais que vous êtes là pour aider. Commencez par trouver mes idiots de mercenaires.

Des mercenaires ? Quels mercenaires ? Les Dagues ! Ils sont à la recherche... d'informations... sur les harpies. Il faut connaître son ennemi, tout ça. Vous serez payé lorsque j'aurai suffisamment de... résultats pour mes recherches. Emmenez cette Dague avec vous. Il sait quoi faire.
Très bien, mais... ? Allez, filez. Bumnog vous aidera. C'est un gars intéressant. Il combat toujours à la loyale. Il refuse d'utiliser des armes contre les harpies. Juste ses poings. Je ne sais pas comment il y arrive, mais c'est la seule Dague là-bas, alors que puis-je y faire ?
Que sont ces Dagues dont vous parlez sans cesse ? Qui, pas quoi. Les Dagues sont un groupe de mercenaires originaires de Daguefilante. Aussi bien entraînés qu'implacables, à ce qu'on dit. Et accessoirement, ils sont perdus ! Mais ils louent leurs services à bas prix, ce qui fait parfaitement mon affaire.
Comment ça, perdus ? Ils sont partis il y a des heures, et depuis, aucune nouvelle. Seul Bumnog est revenu. C'est pourquoi il est disponible pour vous aider. Que faites-vous encore ici ? Au travail, allez me chercher les Dagues disparues !
Réexpliquez-moi ce que vous attendez de moi. Pourquoi dois-je vous expliquer tout ça ? Allez donc voir Bumnog. Il sait pourquoi j'ai engagé les Dagues. À présent, fichez-moi la paix et laissez-moi profiter de cette nature dont mes fils ne cessent de me rabattre les oreilles.
Alors, que voulez-vous que je fasse ? Pourquoi dois-je vous expliquer tout ça ? Allez donc voir Bumnog. Il sait pourquoi j'ai engagé les Dagues. À présent, fichez-moi la paix et laissez-moi profiter de cette nature dont mes fils ne cessent de me rabattre les oreilles.

Bumnog et le Vestige retournèrent au camp et virent le seigneur Diel admiratif devant les harpies capturées.

  • Granette Feldrin: Vous ne pouvez pas les laisser comme ça, seigneur Diel. Elles souffrent !
  • Alain Diel: J'en ferai ce qu'il me plaira. Après tout, je suis chargé d'enquêter sur les raisons qui ont poussé ces petites colombes à devenir si vilaines.
  • Granette: Argh ! Gelvin ne saurait tolérer cela à son retour !

Ah, vous êtes enfin de retour. Vous êtes bien plus fiable que ces maudites Dagues. Je ne vois pas leur chef, Gelvin. Il ne vous a pas accompagné ? Plus d'or pour les autres, j'imagine. Maintenant, passez-moi les œufs, s'il vous plaît.
Voici les œufs, mais... Gelvin n'est pas encore revenu ? Il me semble que nous en avons déjà parlé. Allons, faites-moi sortir ces petits bijoux. Ah, ils sont si ronds et si lisses... Enfin, plutôt ovales, pour être exact. Bien, je vais les examiner... Attendez un instant.

Que se passe-t-il ? Où est le dernier œuf ? Nous étions d'accord pour cinq œufs, pas quatre. On ne vous a jamais appris à compter ? Cinq œufs, ou le marché tombe à l'eau ! Cinq, ni plus ni moins ! Imbéciles !
Gelvin a le cinquième œuf. Dans ce cas, je vous suggère de retrouver ce misérable va-nu-pieds et de me le rapporter. Autrement, vous en subirez les conséquences. Ces œufs m'appartiennent ! Dites à sa sœur que si Gelvin ne revient pas, je lui ferai trancher la main droite pour avoir tenté de détrousser un noble !

Traiter avec des imbéciles et des idéalistes me donne soif. Il me faut un verre.

J'attends toujours.


Choix 1 : Aider Alain Diel Modifier

J'espère vraiment que vous avez le voleur et l'œuf. Pour le bien de tous.
J'ai l'œuf. Gelvin sera là d'un instant à l'autre. Ah, oui ! Celui-ci brille encore plus que les autres ! Mon, euh... étude de ce spécimen sera sans doute la clef de notre succès pour mettre un terme à la frénésie des harpies.

Inutile de jouer la comédie. Nous savons ce que vous préparez. Si vous comptez m'accuser publiquement, misérable, je vous souhaite bien de la chance. J'ai acheté les gardes les plus haut placés de la ville. Personne ne vous croira.
Nous avons des preuves. Il n'y avait aucun danger avant que vous ne le provoquiez. Vous... Qu'est-ce que... oh, la barbe ! Très bien, dites-moi ce que vous voulez.
Augmentez les gages des Dagues et nous emporterons votre secret dans la tombe. [?]
Augmentez mes gages et je garderai le silence. Bon, bon ! J'accepte. Puisse cet argent vous étouffer. Dites à Gelvin de sortir afin que nous puissions achever nos préparations.

Choix 2 : Sauver les Dagues Modifier

La sœur de Gelvin a abandonné les lieux si facilement. Où se trouve donc ce satané voleur ? Par les Huit, où est passé cet œuf de malheur ?
Vous n'aurez pas l'œuf de harpie. Que dites-vous ? Comment osez-vous ? Ceci m'appartient ! Vous n'espérez tout de même pas vous en tirer comme ça ? Je savais que je n'aurais pas dû faire confiance à un ramassis de voyous tels que vous. Je vous livrerai à la garde de Daguefilante d'ici ce soir !

À moins qu'ils apprennent comment cette affaire de harpies a vraiment commencé. Vous pensez vraiment que la garde vous croira ? La parole d'une bande de misérables crève-la-faim contre celle d'un noble respecté ? Vous êtes encore plus bête que vous en avez l'air. Les gardes se gausseront de vous en vous jetant au cachot. À moins que nous ne mettions un terme à toute cette histoire ici même.
À vrai dire, le roi Casimir et moi sommes bons amis. Vous ? Un ami du roi ? Bien sûr, je n'en doute pas une seconde. J'imagine que vous dînez avec sa famille régulièrement ? Et vous partez en vacances à la campagne ensemble, peut-être ? Je lui transmettrai vos respects. Il sera désolé d'apprendre votre tragique accident. Gardes !
Je ne ferais pas ça, à votre place. Quelle impertinence ! Vous commencez à me taper sur les nerfs ! La plaisanterie a assez duré. Vous et vos amis vagabonds ne manquerez à personne. Gardes ! Occupez-vous de ces voleurs !

Pendant ce temps, Gelvin avait libéré une harpie, laquelle exécuta Alain Diel.

Gardes ! Au nom des Huit qu'êtes-vous en train de... oh non !

Apparitions Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard