Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

The Elder Scrolls II: Daggerfall

2 799pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

The Elder Scrolls II: Daggerfall
DaggerfallCouverture.jpg
Informations de publication
Développeur(s) Bethesda Softworks
Éditeur(s) Bethesda Softworks
Moteur de jeu XnGine
Date de sortie 31 Août 1996
Genre Action RPG
Monde ouvert
Mode(s) de jeu Joueur solo
Classification(s) ESRB : M
ELSPA : 11+
Plateforme(s) MS-DOS
Informations sur le jeu
Région Aetherius, Haute-Roche, Lenclume
Époque 3E 405

The Elder Scrolls II: Daggerfall est le second chapitre de la série The Elder Scrolls développé par Bethesda Softworks. Il se déroule dans les provinces de Haute-Roche et Lenclume durant l'Ere Troisième de l'histoire de Tamriel, plus précisément dans la Baie d'Illiaque. L'intrigue du jeu tourne autour du Mantella et du Totem de Tiber Septim, objets servant à activer le premier Numidium.

Gameplay Modifier

La principale caractéristique de Daggerfall, comme dans tous les autres épisodes, est la liberté que le jeu offre aux joueurs. Les joueurs sont libres de jouer le jeu dans tous les styles, d'un honorable chevalier à un assassin diabolique. Les joueurs sont également libres de s'écarter de la quête principale à tout moment et peuvent choisir de ne pas la faire du tout afin d'explorer le jeu dans ses moindres recoins.

Le jeu dispose de plusieurs autres caractéristiques :

  • un système de création de sorts, disponible avec la Guilde des Mages, avec lequel les joueurs peuvent créer de multiples combinaisons d'effets différents, le jeu générant automatiquement le coût en mana du sort en se basant sur la puissance des effets choisis
  • un système d'enchantements d'équipement (concept similaire au système de création de sorts)
  • la possibilité d'acheter des maisons et des navires
  • de vastes quantités de vêtements et d'équipement
  • des relations politiques dynamiques entre royaumes
  • la capacité d'utiliser la lycanthropie mi-homme mi-animal (vampire, loup, sanglier)
  • un système de combat qui se base sur le mouvement de la souris en déterminant la direction des frappes des épées en combat de mêlée.

A noter que dans le système de création de sorts, plusieurs effets de sorts peuvent ne pas fonctionner correctement ou ne pas fonctionner du tout, notamment les transformations

Le système politique est soutenue par un réseau de guildes, d'ordres et de religions, toutes avec des tâches et des quêtes uniques. Rejoindre et contribuer à ces factions permet aux joueurs de monter les rangs et atteindre une plus grande réputation dans le monde du jeu. Selon la réputation, les PNJs dans Daggerfall réagissent différemment : par exemple, les quelques nobles rencontrés auront plus de bonnes manières avec le personnage du joueur s'il est d'un haut rang comme Chevalier ou Garde Royale.

Le jeu met en évidence la nudité, à la fois sur les PNJs (en particulier les sorcières et les prêtresses du temple) et sur le portrait du personnage du joueur quand il retire tout son équipement. Cela dit, il y a une option pour désactiver la nudité, et aussi une option pour désactiver le sang.

Monde et Cadre Modifier

Carte daggerfall.jpg

Carte de la Baie d'Illiaque dans Daggerfall.

Daggerfall, comme les autres jeux de la série des Elder Scrolls, se déroule sur le continent de Tamriel. Les joueurs peuvent voyager dans la Baie d'Illiaque, région traversant les provinces de Haute-Roche et de Lenclume. Le voyage à travers ces royaumes est difficile car il y a un large panel d'ennemis redoutables, les ennemis les plus puissants étant les Daedra.

Daggerfall est le second jeu des Elder Scrolls le plus étendu à ce jour, uniquement dépassé par son prédécesseur, The Elder Scrolls: Arena. Le monde de Daggerfall s'étend sur 161,600 kilomètres carrés (62,394 milles carrés), qui est à peu près la moitié de la taille de la Grande-Bretagne. Il rassemble plus de 15 000 villages, villes, villages et donjons que le joueur peut explorer. Selon Todd Howard, la suite du jeu, The Elder Scrolls III: Morrowind s'étend sur une superficie de 0,01% de la taille de Daggerfall, soit 15.54 kilomètres carrés (6 milles carrés), mais il faut bien noter que la majeure partie du terrain de Daggerfall est généré aléatoirement. The Elder Scrolls IV: Oblivion s'étend sur environ 41,44 kilomètres carrés (16 miles carrés) et The Elder Scrolls V: Skyrim est 38,33 kilomètres carrés (14,8 milles carrés).

Dans Daggerfall, il y a environ 750 000 PNJs avec qui le joueur peut interagir, alors qu'il y en a environ 1000 dans Morrowind et Oblivion. Mais il faut bien noter que la géographie et les personnages des jeux ultérieurs à Daggerfall sont beaucoup plus détaillées.

Une mini-carte a été mis en œuvre pour aider les joueurs à s'orienter à travers les donjons et souterrains du jeu. Une barre de recherche a été ajoutée pour taper et trouver les lieux souhaités et permettre aux joueurs de voyager rapidement afin d'aller dormir dans les auberges ou dans des camps, utiliser un cheval et bien d'autres choses.

Les joueurs doivent visiter environ 6 à 8 zones pour terminer le jeu, même si un total de 47 zones sont présents dans le jeu. Un panel limité de blocs de construction ont été utilisés pour construire les villes et les donjons, ce qui a suscité des critiques négatives sur la monotonie du jeu. En 2002, Morrowind, le troisième jeu de la série, a su régler ce point avec un monde plus petit, avec des villes et des PNJ beaucoup plus détaillés et réalistes, et avec des choix étendus.

Histoire Modifier

Intro uriel ocato.png

L'empereur Uriel Septim VII et le Chancelier Ocato dans la cinématique d'introduction.

Daggerfall (ou Daguefilante) est une ville dans la province brétonne de Haute-Roche. Le joueur y est envoyé à la demande personnelle de l'empereur Uriel Septim VII. Il veut que le joueur remplisse 2 objectifs : Premièrement, il doit libérer le fantôme du défunt Roi Lysandus de ses chaînes, et deuxièmement, le joueur doit récupérer une lettre de l'Empereur d'un espion de l'ordre des Lames à la cour de Daggerfall. La lettre révèle que la mère du Roi Lysandus, Nulfaga, connaît l'emplacement du Mantella, une clef permettant de ressusciter le premier Numidium.

L'empereur veut que son espion force Nulfaga à révéler l'emplacement du Mantella de manière à ce que les lames puissent terminer la reconstruction du Numidium. Après une série de mésaventures et de confusions, la lettre tomba entre les mains d'un orque du nom de Gortworg. Ce dernier, ne sachant pas ce qu'est le Mantella, consulte Mannimarco, le Roi des Vers et le chef des Nécromanciens. Pendant ce temps, le Roi des Tréfonds, qui fut à l'origine de la destruction du premier Numidium en raison de son utilisation abusive par Tiber Septim, se remet profondément dans une tombe de Haute-Roche, après avoir dépensé tant d'énergie pour le détruire la première fois.

Le joueur ne devant donner le Mantella à personne, il doit tuer l'assassin du Roi Lysandus et laisser son fantôme reposer en paix. Après avoir accompli tout ça, la puissance du Mantella restaure la puissance du Roi des Tréfonds.

Les Différentes Fins Modifier

Le jeu possède 6 fins différentes :

  • Si le héros active le Mantella lui-même alors qu'il est en possession du Totem de Tiber Septim (le dispositif de commande du premier Numidium), le premier Numidium tue le héros et perd tout contrôle, mais se fait détruire par les forces impériales. Cette fin n'est pas présente dans le jeu. Il est possible que cette fin était prévue pour le jeu, mais elle n'a jamais été ajoutée une fois le jeu achevé. Elle est juste mentionnée dans le guide stratégique de The Daggerfall Chronicles
  • Si le héros donne le Mantella au Roi des Tréfonds, il absorbe sa puissance, passe dans le repos éternel, et crée une grande zone de "Magie Libre" autour de lui
  • Si Gortworg est victorieux, il utilise le premier Numidium pour détruire les forces impériales et tout ce qui se trouve dans le monde du jeu. Le Roi des Tréfonds arrive peu de temps après pour détruire le premier Numidium une bonne fois pour toutes, mais perd sa propre vie après ça. Gortworg parvient alors à créer Orsinium, un royaume des Orques
  • Si les membres des Lames sont victorieux, ils réussissent à recréer le premier Numidium et à l'utiliser pour vaincre les Rois de la Baie et les Orques, et pour unir de nouveau toutes les provinces de Tamriel sous l'égide de l'Empire
  • Si l'un des Rois de la Baie gagne (l'un d'entre eux), il utilise le premier Numidium pour vaincre tous les autres rois juste avant qu'il ne soit détruit par le Roi des Tréfonds, ce dernier étant également détruit après ça
  • Si Mannimarco reçoit le Mantella, il l'utilise pour devenir un dieu

Continuité Modifier

Bien que Daggerfall possède 6 fins très différentes, les auteurs de la série des Elder Scrolls ont dû se montrer très créatif lors de l'écriture de la suite. Il est révélé dans les livres de Morrowind que, à la fin de Daggerfall, un événement connu sous le nom "Chaîne de l'Occident" ou "Le Miracle de la Paix" s'est produit après que le Héros de Daggerfall soit entré dans le royaume d'Aetherius (un royaume des esprits).

En effet, une perturbation a été causée dans l'espace-temps par Akatosh, le Dieu Dragon de temps, l'un des Dieux d'Aetherius. Par conséquent, toutes les fins de Daggerfall ont eu lieu simultanément : le héros est tué par le Numidium, les royaumes de Betony, de Sentinel et de Wayrest sont victorieux, les Rois de la Baie d'Illiaque et les forces impériales sont vaincus par les Orques, les Orques créent leur propre royaume d'Orsinium, tout Tamriel est de nouveau unie sous l'Empire, le Roi des Vers devient un dieu et une autre incarnation devient le chef de l'Ordre du Ver, et enfin le Roi des Tréfonds est réuni avec son cœur.

Toutefois, dans Oblivion, les chasseurs de trésor prétendent être à la chasse au trésor au nom d'Orsinium et de Gortworg.

Prévisions Originelles Modifier

  • A l'origine, il était prévu que le joueur aurait pu avoir des rapports sexuels avec des PNJs, mais cela a été retiré durant le développement. Beaucoup de texte utilisé dans le code du jeu atteste de cette prévision
  • Il était prévu que Daggerfall aurait dû avoir une extension, qui n'est autre que le jeu An Elder Scrolls Legend: Battlespire sorti en 1997, qui est devenu un spin-off de la série des Elder Scrolls

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard