FANDOM


Le Troisième Domaine Aldmeri, connu simplement comme le Domaine Aldmeri, est un puissant empire créé en 4E 29 par le Thalmor, un groupe Altmer extrémiste et nationaliste de l'Archipel de l'Automne, qui souhaite la suprématie des races Mers sur les races Humaines.

En cherchant à recréer le Premier Domaine Aldmeri, le Thalmor s'est étendu dans les provinces de Val-Boisé, d'Elsweyr, de Lenclume et brièvement de Cyrodiil. Suite au rattachement de Val-Boisé à l'Archipel de l'Automne dans le Troisième Domaine Aldmeri, ce dernier a propagé une forte influence politique et militaire sur le continent de Tamriel, au détriment de l'Empire Mede en Cyrodiil. Il commença par s'étendre en Elsweyr, ajoutant sous sa coupe les royaumes Khajiits d'Anequina et de Pelletine et réformant la Confédération d'Elsweyr. Cependant, cette expansion a attiré l'attention de l'Empire Mede, engendrant ainsi une forte rivalité entre le Domaine Aldmeri et l'Empire et menant à la Grande Guerre.

Avec le Traité de l'Or Blanc, le Troisième Domaine Aldmeri a progressivement restauré le prestige et la puissance que les Mers n'ont pas possédé depuis le Premier Domaine Aldmeri. Confiant dans sa capacité à vaincre l'Empire Mede, le Domaine a élargi son influence diplomatique dans les autres provinces de Tamriel, ainsi qu'avec l'Empire Mede, engageant les deux puissances dans une guerre froide.

Histoire Modifier

La Crise d'Oblivion Modifier

Durant la dernière année de l'Ere Troisième, en 3E 433, l'empereur Uriel Septim VII et ses héritiers, Geldall, Ebel et Enman, furent assassinés par les agents de l'Aube Mythique, un culte dédié au Prince Daedra Mehrunes Dagon. C'est alors que ces derniers ouvrirent des portes d'Oblivion à travers tout Tamriel, y compris dans l'Archipel de l'Automne.

Grâce à leur connaissance des royaumes d'Oblivion et à leurs compétences magiques supérieures, les Altmers eurent plus de facilité à refermer les portes d'Oblivion par rapport aux Impériaux. Cependant, les hordes infinies de Daedra firent finalement céder les défenses des Altmers. Face à la puissance combiné de l'Aube Mythique et leurs alliés Daedra, le gouvernement Altmer, siégeant à la Tour de Cristal dans la ville d'Alinor, décida de passer le pouvoir au Thalmor en raison de leur succès incontesté dans la lutte contre les forces de Mehrunes Dagon. Sous la direction du Thalmor, les Altmers parvinrent à refermer de nombreuses portes d'Oblivion et à maintenir les Daedra jusqu'à ce que le Champion de Cyrodiil et Martin Septim réussirent à vaincre Mehrunes Dagon durant la Bataille de la Cité Impériale.

L'indépendance des Altmers Modifier

En 4E 22, le Thalmor affirma son succès lors de la crise d'Oblivion, et prétendit avoir mis fin à la crise à lui seul. Peu après, il renversa l'administration impériale de l'Archipel de l'Automne, alors que l'Empire se remettait progressivement des pertes causées par la crise. Cet acte établit la nation indépendante d'Alinor, le centre du Troisième Domaine Aldmeri. Le Conseil des Anciens, le gouvernement de l'Empire, ne parvint pas à choisir un successeur à Martin Septim, et de ce fait, le Chancelier Ocato dût prendre les rênes de l'Empire. Cependant, avec cette indécision et la faiblesse d'Ocato, cela permit au Thalmor de rejeter facilement l'Empire.

Par la suite, le Thalmor accentua son travail de sécurisation de leur pouvoir et de leur indépendance contre l'Empire. En 4E 10, des agents du Thalmor assassinèrent le Chancelier Ocato, menant ainsi tout l'Empire dans une guerre civile. Cherchant à étendre toujours plus leur contrôle sur l'Archipel de l'Automne, le Thalmor persécuta les Altmers dissidents et purgea la province de toutes les races non-Mers. Pendant ce temps, le plus grand rival du Domaine prit de plus en plus de pouvoir en Cyrodiil. En effet, Titus Mede, un seigneur de guerre impérial Colovien, conquit la Cité Impériale et fut couronné empereur. Ainsi, l'Empire Mede possédant toujours les provinces de Val-Boisé, Lenclume, Haute-Roche, Bordeciel, Cyrodiil et Elsweyr, il entra en conflit direct avec les idées du Thalmor.

Expansion et consolidation du Domaine Modifier

En 4E 29, les sympathisants du Thalmor de Val-Boisé, la patrie des Bosmers, renversèrent l'administration impériale de leur province. Par conséquent, Val-Boisé fut rattaché à l'Archipel de l'Automne pour former le Troisième Domaine Aldmeri. Cependant, l'Empire et ses alliés en Val-Boisé ne capitulèrent pas si facilement. La Légion Impériale, aidée par les Bosmers alliés à l'Empire, se battirent contre le coup d'état des sympathisants du Thalmor. C'est ainsi que l'Empire goûta pour la première fois à la véritable puissance du Domaine Aldmeri. Finalement, les armées Altmer envahirent Val-Boisé, chassant la Légion Impériale et leurs alliés Bosmers et annexant la province au Domaine.

Après la défaite de l'Empire à Val-Boisé, le Domaine Aldmeri a rompu tout contact avec le reste de Tamriel. Le Thalmor écrasa les soulèvements et consolida son pouvoir sur l'Archipel de l'Automne et Val-Boisé.

En 4E 98, les lunes jumelles de Nirn, Masser et Secunda, disparurent du ciel. Cet évènement est plus connu comme les Nuits du Néant, et cela mena la province d'Elsweyr dans le chaos. Avec l'utilisation d'une magie inconnue, le Thalmor aurait restauré les deux lunes dans le ciel, et gagna les faveurs des Khajiits. Avec l'aide du Thalmor, les royaumes Khajiits d'Anequina et de Pelletine se détachèrent de l'Empire Mede, et entrèrent sous le protectorat du Troisième Domaine Aldmeri.

Certains disent que le Thalmor n'a pas vraiment utilisé de magie pour ramener les lunes, mais qu'il a simplement affirmé qu'il était responsables de leur réapparition pour gagner les faveur des Khajiits.

Enfin, le Domaine se sentit assez confiant en son propre pouvoir afin de contester l'Empire Mede, qui à l'époque était encore la force dominante en Tamriel. L'armée du Domaine se prépara et mis un plan en place pour déclarer la guerre à l'Empire.

La Grande Guerre Modifier

Avant le début de la Grande Guerre, l'Empire avait intensifié la collecte d'informations et les opérations secrètes en Val-Boisé en envoyant les membres de l'ordre des Lames, un grand ordre de guerriers qui furent les gardes du corps de la lignée des Septim, mais qui sont désormais utilisés comme des espions pour l'Empire afin d'enquêter sur les activités du Domaine Aldmeri. Cependant, le Domaine a traqué et éliminé les agents des Lames qui furent envoyés à Val-Boisé.

Se sentant confiant dans sa décision de déclarer la guerre en découvrant la faiblesse des lames et de la Légion Impériale, le Domaine envoya un ambassadeur à la Cité Impériale afin d'apporter un ultimatum et un "cadeau". Il exigea à l'empereur Titus Mede II de payer les dommages causées au Domaine, de dissoudre l'ordre des Lames, d'interdire le culte de Talos et céder une grande partie de la province de Lenclume, la patrie des Rougegardes, au Domaine. L'Empereur rejeta cet ultimatum, et l'ambassadeur présenta le "cadeau" : des centaines de têtes des agents des Lames exécutés.

Après le rejet de l'ultimatum par l'empereur, les forces militaires du Domaine, dirigée par le Seigneur Naarifin, traversèrent la frontière de Cyrodiil en passant par la province d'Elsweyr. Ils envahirent tout d'abord le Sud-Est de Cyrodiil en attaquant la ville de Leyawiin en prenant par surprises les défenseurs de la ville. Ils se dirigèrent ensuite vers le Nord puis assiégèrent Bravil, qui tomba peu de temps après. Ainsi, tout le sud de Cyrodiil tombèrent aux mains du Domaine.

Pendant ce temps, Dame Arannelya et son armée Altmer partirent pour la province de Lenclume. Ils traversèrent la frontière de Cyrodiil par le Sud en passant par la province de Val-Boisé, contournèrent les forteresses impériales d'Anvil et de Kvatch, et envahirent le littoral de Lenclume. Renforcée par les forces de l'Archipel de l'Automne qui débarquèrent sur la côte de Lenclume, les forces d'Arannelya purent ainsi défaire les faibles résistances des Rougegardes et forcèrent la Légion Impériale à se retirer dans le Désert Alik'r, dans la tristement célèbre Marche de la Soif.

Avec le recul des forces de l'Empire, le Domaine tourna son attention vers la Cité Impériale. Sachant qu'il ne pouvait pas gagner la bataille, Titus Mede II ordonna une retraite complète au Nord avant que la Cité Impériale ne soit complètement encerclée. L'ensemble de la Huitième Légion fut forcé à se sacrifier afin de couvrir cette retraite. La Cité Impériale sans défense, la population de la capitale fut soumise au Sac de la Cité Impériale, dans laquelle les forces du Domaine semèrent d'infâmes atrocités sur les citoyens.

Se croyant victorieux, le Thalmor contacta Titus Mede II, lui offrant des termes de reddition. Mais ce dernier allait utiliser cette tactique du Domaine contre elle, afin de créer une diversion et lancer une contre-attaque. En effet, les forces de Mede attaquèrent et repoussèrent les forces du Domaine Aldmeri en Cyrodiil, et entourèrent la Cité Impériale dans les cinq jours de la Bataille de l'Anneau Rouge. Lorsque la Cité Impériale fut attaquée, les forces du Domaine tentèrent de se retirer, mais furent repoussées par les forces dirigées par le Général Jonna qui entourèrent la Cité Impériale. Ainsi, les forces du Domaine au sein de Cyrodiil furent complètement anéanties.

Traité de l'Or Blanc, Guerre avec Lenclume et Fin de la Grande Guerre Modifier

  • 4E 175 - La Grande Guerre se termine avec le Traité de l'Or Blanc
    • Le Traité de l'Or Blanc est un traité de paix entre l'Empire et le Domaine Aldmeri. Les termes du traité confèrent le règne libre du Thalmor afin d'éradiquer le culte de Talos dans tout l'Empire et cèdent une grande partie du Sud de Lenclume. A noter que ces termes sont presque identiques à l'ultimatum que Titus Mede II a rejeté au début de la guerre, et que si l'empereur n'avait pas accepté les termes du traité, le Domaine aurait détruit l'Empire
  • 4E 175 - Lenclume quitte l'Empire après avoir rejeté le Traité de l'Or Blanc
    • Titus Mede II renonce à Lenclume. Les Rougegardes voient cela comme une trahison, et une amertume durable entre Lenclume et l'Empire est semé à la grande joie du Thalmor. Lenclume continue la guerre avec le Domaine Aldmeri pour les cinq prochaines années
  • 4E 180 - Le Deuxième Traité de Stros M'kai est signé
    • Après avoir été battus par les Rougegardes, le Domaine Aldmeri se retire complètement de Lenclume

Gouvernements et Politques Modifier

A partir de l'Ere Quatrième, le Thalmor est le gouvernement au pouvoir du Troisième Domaine Aldmeri. Comme l'a expliqué Delphine, l'une des dernières membres de l'ordre des Lames, le Thalmor est un groupe d'Altmer qui cherchent la suprématie des races Mers - surtout la leur - à mettre fin à l'Empire et à la domination des races Humaines. Ses membres affirment également fièrement qu'ils sont à l'origine de la fin de la crise d'Oblivion à eux seul.

A l'origine, 'Thalmor' était le nom du gouvernement provisoire mis en place par les Bosmers et les Altmers durant le Domaine Aldmeri. Ses agents sont chargés d'enquêter et d'arrêter toute activité liée au culte de Talos dans tout l'Empire. Il est communément admis que le Thalmor aurait éradiqué l'Empire si l'empereur Titus Mede II n'avait pas signé le Traité de l'Or Blanc. Cependant, le Thalmor peut avoir été aussi épuisé que l'Empire vu que les armées du Domaine se sont retirés de Lenclume cinq ans après le Traité de l'Or Blanc, mais aucune source de la part des officiers militaires du Thalmor n'est disponible pour confirmer cette affirmation.

Le Thalmor prétend être le sauveur des races Mers au cours de la crise Oblivion. Il clame haut et fort qu'ils ont fermé les portes d'Oblivion dans les terres elfiques aussi bien que le Champion de Cyrodiil à Kvatch et Bruma. Ce fut finalement le sacrifice de Martin Septim au Temple de l'Unique qui mit fin à la crise Oblivion, sauvant ainsi tout Tamriel, y compris les Elfes. Les idées de suprématie du Thalmor arborent qu'il se considère comme le sauveur des races Mers, et refuse ardemment de croire que ce fut le Champion de Cyrodiil et Martin Septim qui les ont sauvés.

Religion Modifier

La religion des Altmers constitue la base pour la plupart des autres pratiques religieuses sur le continent, surtout en raison de son consentement répandu avant l'avènement de la civilisation humaine. Il est généralement admis que le panthéon Altmer découle directement des dieux originaux des Aldmers, et était presque identique à celle des Ayléids qui régnèrent sur le centre de Tamriel avant la Révolte Alessienne.

Le panthéon Altmer se compose de huit des Aedras (Divins) qui coopérèrent à l'origine pour former Nirn, le plan mortel. Ils adorent surtout ceux qui se sont retirés du processus de création à temps pour sauver leur divinité, avec quelques exceptions notables. Comme presque toutes les religions de Tamriel, ils vénèrent Akatosh, appelé Auri-El dans leur religion, qui est leur divinité principale, du moins en principe. Cependant, Akatosh et les divinités telles que Stendarr et Mara firent partie du processus de création jusqu'à sa fin, et furent ainsi gravement affaiblis par leur forme originale. En pratique, les Altmers ont suivi les enseignements de Trinimac, la divinité championne des elfes, qui était encore capable de manipuler physiquement le visage de Tamriel pendant l'Ere Méréthique. Il y a d'autres divinités importantes dans leur panthéon, telles que Magnus, la source de la magie sur Tamriel, et Phynaster, le dieu protecteur de l'Archipel de l'Automne, que les Altmers adorent afin qu'il leur enseigne à vivre une vie beaucoup plus longue.

Bien qu'ils ne le vénèrent pas comme un dieu, les Altmers ne reconnaissent aucunement Lorkhan comme une divinité, le dieu protecteur des Hommes. Une grande partie de l'ancienne histoire Altmer implique des conflits entre Trinimac et ses elfes, et Lorkhan et ses humains. Les Altmers considère Lorkhan comme un personnage sournois, perfide, et qui a trompé les autres Aedras dans la réalisation de son plan de création. Comme les elfes se croient les descendants directs d'Akatosh, ils blâment Lorkhan pour la perte de leur divinité. A noter que c'est la principale différence entre la théologie Humaine homme et la théologie Mer : les humains se considèrent comme des créations des dieux, et non comme les descendants des dieux. Malheureusement pour les Altmers, Trinimac disparut près de la fin de l'Ere Méréthique. Selon la légende, il fut mangé par le Prince Daedra Boéthia et se changea en Malacath. Le début de l'Ere Première marqua le début d'une forte baisse de l'influence culturelle et religieuse des Altmers sur Tamriel.

Même si le Domaine considère le culte de Talos comme une hérésie, le Traité de l'Or Blanc le stipule également. En effet, il a obtenu le pouvoir d'éradiquer et de persécuter tous ceux qui adorent Talos. Leur haine envers Talos est très probablement encrée dans le fait que l'ascension d'un homme en tant que divinité entre en conflit avec leurs notions de suprématie des races Mers sur les races Humaines. En outre, Talos fait partie intégrante de la culture et de la religion des Nordiques. C'était un homme, né Hjalti Barbe-Naissante, un Enfant de Dragon qui a été prédit par les Grises-Barbes pour vaincre les elfes et unir Tamriel sous la domination des hommes. Le Thalmor savait donc que si l'Empire a été contraint d'interdire le culte de Talos, de nombreux Nordiques se détourneraient de l'Empire. Cela a provoqué la Rébellion des Sombrages, semant la confusion en Tamriel pour le Thalmor afin d'affaiblir l'Empire et de relancer les hostilités comme durant la Grande Guerre.

Société et Culture Modifier

Les Altmers sont l'une des races les plus anciennes de Tamriel, l'un des premiers descendants de la race Mer d'origine des Aldmers, les Ehlnofeys, et se disent originaire du content d'Aldmeris. En tant que race, ils sont extrêmement fiers de leur patrimoine Aldmeri, et de faire un effort concerté pour maintenir leur lignée génétique. Leur nom se traduit littéralement comme le "Haut-Peuple", qui peut se justifier à leur grande taille. Les Altmer soutiennent qu'ils sont la première véritable culture sur Tamriel, et la race la plus civilisée, un argument que même les savants humains ont du mal à réfuter.

Les Altmers vivent principalement dans la province de l'Archipel de l'Automne, une grande île au large de la côte Sud-Ouest de Tamriel partageant une frontière commune avec Val-Boisé. Selon leurs histoires, leurs ancêtres, les Aldmers, arrivèrent sur l'Archipel de l'Automne après avoir fui le naufrage catastrophique d'Aldmeris, leur continent et foyer natal. A partir de là, des groupes dissidents des Aldmers furent répartis dans tout Tamriel, mais les Altmers sont restés sur l'Archipel, agissant en tant que chef nominal de l'empire des nations Mers sur Tamriel. Durant la plupart de l'Ere Méréthique, les autres races elfes sur Tamriel reconnurent le roi Altmer comme leur propre chef, une pratique qui persista jusqu'à la fondation de la dynastie Camoran en Val-Boisé, marquant le début de l'Ere Première et le début de la baisse de la domination des Altmers sur Tamriel. Leur influence se fit encore sentir à travers le continent, mais leur culture constitue la base de la religion, la langue, et même l'architecture de l'Empire de Cyrodiil.

Toute opposition au règne du Thalmor est sévèrement punie. En 4E 42, les agents du Thalmor ont attaqué des Altmers dissidents qui fuirent vers Sentinel dans un événement connu sous le nom de la Nuit du Feu Vert, en raison des attaques magiques qui furent employées. Au moment où les forces de la Légion Impériale arrivèrent, le quartier des réfugiés de la ville fut détruit, et les dissidents furent tous tués.

Interactions Modifier

Dans The Elder Scrolls V: Skyrim, les agents du Thalmor sont actifs à travers tout Bordeciel et peuvent être rencontrés à plusieurs reprises. Le Thalmor n'est pas hostile à l'Enfant de Dragon et n'est attaqué uniquement s'il les provoque. Cependant, la provocation comprend l'interrogation persistante de la politique du Thalmor qui interdit le culte de Talos ou l'admission pure et simple du culte de Talos.

Les patrouilles du Thalmor peuvent être rencontrées le long des routes principales et se composent généralement d'un Justiciar Thalmor et de trois gardes du corps.

Le Thalmor est encore en activité et en charge du Donjon de Nordguet. Un conseiller nommé Ancano a été envoyé à l'Académie de Fortdhiver pour superviser les études des mages. Pendant son séjour, Ancano tente d'absorber la puissance de l'Œil de Magnus, tuant l'Archimage Sevos Aren et son assistant, et attaque Fortdhiver avec des Anomalies Magiques qui apparaissent durant le processus. L'Enfant de Dragon, armé du Bâton de Magnus, doit mettre fin à l'effort.

Dans la quête Immunité diplomatique, l'Enfant de Dragon doit pénétrer dans l'ambassade du Thalmor lors d'une fête et récupérer des informations sur les Dragons, et indirectement sur Esbern. Avec l'aide de Delphine et d'un Bosmer nommé Malborn, l'Enfant de Dragon obtient des dossiers sur les derniers membres des Lames et sur Ulfric Sombrage, indiquant implicitement avoir un motif bien plus profond sur leur présence en Bordeciel. Bien que le Thalmor ne connaisse pas les raisons du retour des Dragons, il ne sait rien sur Esbern, qui lui le sait. Après avoir libéré un prisonnier torturé et sauver Malborn du Thalmor, l'Enfant de Dragon peut s'échapper de l'ambassade et rechercher Esbern à Faillaise.

Il y a une quête donnée à l'Enfant de Dragon par Ondolemar au Château de Coeur-de-Roche à Markarth, où il lui demande de trouver des preuves qui démontrent qu'Ogmund, un barde de la ville, adore le culte de Talos.

Voir aussi Modifier

Apparitions et Sources Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard