Fandom

Wiki The Elder Scrolls V: Skyrim

Vampires de la Baie d'Iliaque, Volume 1

2 874pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Lecteur (Succès).png Vampires de la Baie d'Iliaque, Volume 1
LivreDaggerfall.png
Titre: Vampires de la Baie d'Iliaque
Titre complet: Vampires de la Baie d'Iliaque, Volume I
Auteur: Anonyme
Daggerfall
Poids 2
Valeur

Vampires de la Baie d'Iliaque, Volume 1 est un livre trouvable dans:

Il s'agit du premier volume d'une série de deux livres : Vampires de la Baie d'Iliaque

Contenu du livre Modifier

Il existe plus d’une centaine d’espèces différentes de vampire en Tamriel. La baie d’Iliaque comporte à elle seule neuf variations possédant chacune des pouvoirs et des habiletés uniques. Je possède cette information non seulement parce que j’ai passé les dix dernières années de ma vie à faire des recherches sur les vampires, mais parce que pendant les sept années qui ont précédées, j’étais l’une de ces créatures.

Le vampirisme est une maladie, comme la pourriture de cerveau ou le choléra, mais bien plus insidieuse. On peut devenir vampire à cause de certains objets magiques ou par la malédiction d’un puissant magicien, mais la source la plus commune est la morsure d’un autre vampire. Il n’existe aucun symptôme de contamination du vampirisme sauf un – si la victime dort après l’attaque, mais avant de devenir vampire, son sommeil sera rempli de cauchemars.

Durant cette période de deux à quatre jours, quand la maladie s’étend mais que la victime est toujours mortelle, pratiquement n’importe quel guérisseur de temple peut contrer la malédiction. Il n’y aura aucune autre mise en garde.

Je ne me rappelle pas être mort. J’étais éclaireur pour un ordre de chevaliers que je ne nommerai pas. La fille d’un noble avait été kidnappée par un mystérieux individu, et mon capitaine avait réussi à localiser sa cachette. Je me suis profondément enfoncé dans les chambres humides du souterrain, jusqu'à ce que je trouve la fille, ou ce qui en restait : un cadavre couleur de neige, vidée de chacune des gouttes de son sang. J’ai su à ce moment ce qu’était le mystérieux individu, mais il m’a trouvé avant que je n’atteigne la sortie. Il parvint à prendre un bon bout de mon bras avant que je n’arrive à le semer. Je pensais être chanceux de m’en être sorti vivant. Quelle chance!

Le voyage pour rejoindre l’ordre des chevaliers durait cinq jours. Je décidai donc de me reposer de bonne heure afin d’améliorer l’état de mon bras, au cas ou je rencontrerais d’autres difficultés. Je ne me souviens pas des rêves que j’ai fait cette nuit là – seulement que je faisais quelque chose d’horrible et que je ne pouvais m’arrêter. Je me suis réveillé en criant. La nuit suivante, dans une auberge plus près de ma destination, mon sommeil fut profond et sans rêves. La troisième nuit, je mourus.

Bien sur, je ne savais pas que j’étais mort. Je m’étais endormi dans un lit douillet, rempli de plumes, pour m’éveiller sur une plaque mortuaire froide et humide. Étourdi, j’ai ouvert la porte du mausolée dans laquelle j’étais, qui devait être verrouillée je crois bien. J’étais dans un cimetière tout près d’une ville que je connaissais, alors je me dirigeai dans cette direction. Il était tard, alors il n’y avait que très peu d’âmes dans les rues. Je m’arrêtai pour lire un message public. Je me rendis alors compte que deux deux semaines s'étaient écoulées !

Alors que j'y réfléchissais, j’aperçus une fille, hôtesse dans mon auberge favorite de cette ville, qui marchait vers moi. Je l’appelai. Elle m’ignora. Je l'appelai par son nom, et elle se tourna vers moi, avec un sourire, mais sur son visage je vis une expression qui me dit qu’elle ne me connaissait pas. J’avais visité cette auberge lorsque que j’allais vers la cachette du kidnappeur, et elle ne me reconnaissait pas !

Je lui dis mon nom mais elle répondit avec colère que c’était une bien mauvais blague, que je ne ressemblais aucunement au brave chevalier qui visitait cette ville parfois, et que si je ne le savais pas, il était mort.

Mes émotions étaient comme un écheveau emmêlé. Je savais qu’elle ne plaisantait pas, que je ne me ressemblais vraiment pas. Je fus touché par la tristesse qu’elle éprouvait envers mon décès, et horrifié par l’idée naissante de ce que j’étais devenu. Soudainement, un instinct puissant écrasa toutes mes pensées – la soif. Sans même y penser, je lui tranchai la gorge. Je la vidai de son sang jusqu'à ce qu’elle ressemble au cadavre laissé dans la cachette du mystérieux individu.

Le reste de mon histoire est consigné dans "Vampires de la baie d’Iliaque, chapitre 2".

Localisations connues Modifier

Généré aléatoirement

Crédits Modifier

Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard