FANDOM


Âme de dragon (Succès)
Cette page est une ébauche. Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Varen Aquilarios, appelé Le Prophète depuis sa destitution, était un sorcier impérial, Prêtre de la Phalène et membre fondateur des Cinq Compagnons. Il était Empereur de Cyrodiil avant la longue période de l'Interregnum et la guerre des Trois bannières.

Biographie Modifier

Interactions Modifier

Les Absous de Havreglace Modifier

Conversations Modifier

Les Absous de Havreglace Modifier

Salutations, Vestige. Comme vous, je suis ici prisonnier. Vous devez me secourir. Et je devrai le faire à mon tour.

Le Vestige affronta et triompha de Vaekar le maître de la forge.

Le dieu de la brutalité a conscience de votre évasion. Pressez-vous !

La liberté. Je me rappelle ce sentiment. Mais il sera éphémère, si Molag Bal parvient à ses fins.

Loués soient les Divins, vous allez bien ! C'est toujours ça de pris. Lyris a tout sacrifié pour que nous puissions être libres. Son sacrifice ne doit pas être vain.
Il n'y a aucun de l'emmener avec nous ? J'aimerais pouvoir. Mais je vous le promets, une fois que nous aurons fui Havreglace, nous trouverons ensemble un moyen de la secourir, Vestige.

Vestige ? C'est le nom que je vous ai donné. Vous n'êtes qu'un reliquat de votre ancien vous. Un être sans âme. Un récipient vide qui désire être rempli. Les parchemins l'avaient prédit, mais j'avais imaginé les choses différemment.
Pourquoi Lyris vous appelle-t-elle le Prophète ? C'est ainsi qu'on a fini par m'appeler. Mon véritable nom est perdu, même pour moi. Des années de tourment ont prélevé un lourd tribut. Allons, vite ! Nous devons nous hâter jusqu'à l'Ancre !
L'Ancre ? Les Ancres sont des machines daedriques issues de la magie la plus noire. Leurs chaînes enserrent notre monde et l'attirent vers Havreglace. Je peux me servir d'une de ces Ancres pour nous ramener vers Tamriel, mais vous devez m'y mener.
Très bien. Ne vous éloignez pas. Montez l'escalier, vite ! Nous devons aller à l'ancrage !

Vite ! Le sacrifice de Lyris ne doit pas être vain !

Le voilà. L'amarrage de l'Ancre noire.

Venez. Nous devons nous dépêcher d'atteindre le point de fixation de l'Ancre !

Le futur détient notre salut, et vous avez un rôle à jouer.

Venez, je vous protégerai !

Un instant, Vestige.

Le portail de l'Ancre noire est loin au-dessus de nous. Je vais préparer un sort pour nous élever jusqu'à lui. Mais d'abord, vous devez vous ré-harmoniser avec Nirn pour retrouver votre forme physique. Pour cela, il vous faudra un éclat céleste.
Un éclat céleste ? Un éclat de magie æthérique qui contient l'essence de Nirn. D'aucuns les attribuent à Lorkhan, le dieu manquant de la création. Si vous le ramassez et absorbez son pouvoir, il devrait restaurer votre forme corporelle. Je vais en invoquer un pour que vous l'absorbiez.

Je suis prêt.

Fragment d'Ætherius, tombez sur nous et conférez-nous votre bénédiction. Là. Vite ! Vite, prenez l'éclat céleste.

Entends ma voix, Akatosh ! J'ai besoin de ta force maintenant ! Que la voie s'ouvre, que ces âmes errantes retrouvent le chemin de leur demeure ! Que la volonté de Molag Bal soit contrariée ! Vite, nous devons partir tout de suite !

Le Vestige s'éveille, une fois de plus. Venez, nous devons parler.

Comme je le craignais, nous sommes arrivés à des endroits différents.

(Domaine aldmeri) Je suis dans une ville côtière, dans un pays de printemps éternel. Je peux sentir l'océan, les fleurs écloses et l'odeur des marchés et des jardins.

(Pacte de Cœurébène) Je sens l'odeur de cendres portées par un vent chaud, et j'entends un combat au loin.

(Alliance de Daguefilante) [?]

Peu importe. Vous êtes éveillé, et nous devons vous donner un cap.
Combien de temps suis-je resté inconscient ? Quelques jours ? Quelques semaines ? Je n'en sais rien. Le voyage entre les mondes a perturbé ma perception du temps et de l'espace. Je sais seulement que vous vous êtes retrouvé dans la mer, et qu'une âme charitable vous en a sorti pour vous ramener à la terre ferme.

Et maintenant ? Que devrais-je faire ? J'ai peur que ce soit à vous d'en décider. Je dois trouver un moyen de récompenser le sacrifice de Lyris. Je ne puis l'abandonner à la rage de Molag Bal.
Quand nous reverrons-nous ? Je ne saurais pas le prévoir. Pas encore. Mais nous nous reverrons. Nous avons encore fort à accomplir.

Prenez garde, Vestige. Notre plan d'existence court un grand danger. La menace de Molag Bal pèse sur tout Tamriel, et le chaos s'étend dans son ombre. Le danger se répand sur nos terres, et prendra de nombreux visages. Ne vous laissez pas prendre par surprise.
Où dois-je me rendre ? Vous devez trouver votre propre voie. Mais il y a peut-être une raison à votre présence ici. Explorez les lieux. Cherchez une cause à aider. Unissez vos forces à d'autres. Vous pourriez même tenter de retrouver ceux qui vous ont tiré des flots. À vous de décider.

Vous pensez que beaucoup de gens ont besoin de mon aide ? Oui. Je sens qu'il se trouve en ce moment-même des gens de bien près de vous, qui font face à de grands dangers. Ils ont besoin d'aide, si vous êtes prêt à l'apporter. Pour déjouer la volonté de Molag Bal, nous devons affronter le mal où il se présente.
Et il se trouve d'autres aventuriers qui pourraient m'y aider ? Nous ne sommes pas seuls, en cette période éprouvante.
Qui devrais-je soutenir ? Nous ne sommes pas seuls, en cette période éprouvante. Nombreux sont ceux qui se soulèvent pour repousser les ténèbres. Où que vous alliez, vous rencontrerez d'autres braves, qui partagent votre valeur. Aidez-les si vous le pouvez, et demandez-leur secours lorsque vous en avez besoin.
Comment trouver ceux qui m'ont sauvé des flots ? [?]

Le portModifier

Vous voici, Vestige. J'ai à vous parler de toute urgence.
Bonjour, Prophète. Écoutez-moi bien. J'ai trouvé un refuge d'où nous pourrions dresser nos plans. Vous devez me retrouver là-bas.

Où se trouve ce refuge ? Je me suis éveillé dans une ville de Brétons, à l'air alourdi par le parfum du pain cuit, des chevaux et des intrigues. Daguefilante. Le port se trouve dans une caverne abandonnée, près de la ville.
Je viens vous y rejoindre.

Le Vestige rejoignit le Prophète au port.

J'entends des pas familiers. Approchez, Vestige.

Bienvenue au port, Vestige. C'est une demeure qui offre tout le confort qu'une vieille enveloppe desséchée comme moi est en droit d'attendre.
Comment l'avez-vous trouvé ? Malgré ma cécité... non, grâce à elle... mes autres sens se sont aiguisés. Ce lieu avait l'odeur correcte.

Quand vous m'êtes apparu la première fois, à Havreglace, vous avez parlé de ma destinée. En effet. Mais n'allons pas trop vite. Si nous ne comprenons pas vers où nous nous rendons, la route ne nous mènera nulle part. Et avant de vraiment comprendre quelle est la destination, nous devons parler du passé.
Une leçon d'histoire ? On peut dire ça. Je vous invite à pénétrer dans mon esprit et à déambuler avec moi dans ces visions du passé, que vous puissiez comprendre les événements qui nous ont amené au temps présent, à ce moment.

Entrez dans mon esprit, Vestige, et accompagnez-moi dans les ombres des événements passés.

Le Vestige pénétra dans l'esprit du Prophète.

Suivez-moi, Vestige, et apprenez les événements qui ont précipité notre crise actuelle. Mon rôle a commencé lorsque je me suis éveillé sur les marches de l'abbaye des prêtres de la Phalène, sans aucun souvenir de ma vie passée. Les prêtres de la Phalène eurent pitié de moi et m'acceptèrent dans leurs rangs. J'étais faible, et au bord de la mort. C'est là que j'ai vu pour la première fois les Parchemins des anciens, et décidé de consacrer ma vie à leur étude. Les Parchemins m'ont permis d'entrevoir la trame de la réalité, mais chaque révélation a éteint ma vie, et a fini par m'aveugler entièrement à la lumière du monde. Les prophéties des Parchemins des Anciens sont vivantes, fluides. Elles ne sont pas figées. En bien des occasions, les actions de mortels héroïques les ont ré-écrites.
En quoi ça me concerne ? Je sais seulement que vous êtes important, Vestige. Les Parchemins m'ont révélé que votre destinée se mêle à celle des Cinq compagnons.

Qui sont les Cinq compagnons ? C'était un groupe d'aventuriers qui recherchait un artefact ancien : l'Amulette des rois. Ils espéraient s'en servir pour persuader Akatosh, le dieu dragon, d'accepter leur chef comme l'un des enfants de dragon.
Un enfant de dragon ? Les enfants de dragon sont des mortels à la haute destinée, le sang des dragons coule dans leurs veines. Il est dit que seul un véritable enfant de dragon peut embraser les feux de dragon éternels de la cité impériale.
Qui était ce chef ? Varen Aquilarios, le fils d'un duc colovien ; il avait mené une rébellion contre l'empereur Léovic et s'était emparé de la couronne. Hélas, Varen n'était pas un véritable enfant de dragon, or ceux qui s'asseyent sur le Trône de rubis doivent l'être, comme l'exige la tradition.
Continuez. Vous avez déjà assez entendu du babillage d'un vieil aveugle fou. Il est temps que vous rencontriez les Cinq compagnons en personne, et que vous soyez témoin de leur sort.

Le premier compagnon, Lyris Titan, fille des géants, était la plus puissante des guerriers au service de l'empereur. Ensuite, Abnur Tharn, un puissant sorcier et grand chancelier du conseil impérial des anciens. Le maître d'armes rougegarde Sai Sahan, chef de la garde-dragon impériale. L'empereur impérial, Varen Aquilarios, qui tenta en vain d'allumer les feux de dragon. Et enfin, Mannimarco le traître, le roi des Vers. Un puissant nécromancien, et votre bourreau.

C'étaient les Cinq compagnons, partis vers la cité impériale en quête épique pour retrouver l'Amulette des rois, alors perdue.
Comment l'Amulette des rois aurait-elle pu faire de Varen un enfant de dragon ? Mannimarco avait convaincu Varen que l'Amulette pouvait être employée pour accompir un rituel qui rallumerait les feux de dragon. Il prétendait que cela flatterait Akatosh et le pousserait à l'adopter comme l'un des enfants de dragon.

Pourquoi Varen voulait-il devenir un enfant de dragon ? Selon la tradition, seul l'enfant de dragon peut revendiquer le Trône de rubis et régner comme le seul et véritable empereur de droit divin. Varen conquit Cyrodiil et s'empara du trône, mais à moins de devenir un enfant de dragon, il redoutait de n'être jamais vu que comme un prétendant.
Parlez-moi des autres compagnons. Chacun des Cinq compagnons fut choisi pour son adresse et son courage, et chacun remplissait un rôle précis dans le groupe. Lequel vous intéresse ?
Parlez-moi de Lyris Titan. Vous avez déjà rencontré Lyris. C'est une guerrière nordique venue des terres gelées de Bordeciel, au nord. On dit que le sang des géants coule dans sa lignée. Varen l'a choisie pour sa force et sa loyauté, en tant que garde du corps personnel.
Parlez-moi de Sai Sahan. Sai Sahan est issu d'une longue lignée de maîtres d'armes rougegardes. Il était le chef de la garde-dragon, la garde de Varen et du conseil des anciens. Alors que Lyris était le garde du corps de Varen, Sai devait protéger tout le groupe.
Parlez-moi d'Abnur Tharn. Les Tharn font partie des familles les plus influentes de Cyrodiil. Abnur, leur patriarche, est le chef du conseil des anciens, un mage de bataille puissant et un politicien rusé. Ses conseils ont permis à Varen de s'emparer du trône impérial, des années auparavant.
J'en sais assez sur ces trois-là. Et Mannimarco ? Mannimarco le traître. Le grand ennemi. Le nécromancien le plus puissant que ce monde ait connu. Son Culte du Ver infiltre et corrompt chaque coin de Tamriel. C'est lui qui a convaincu Varen d'accomplir le rituel auquel vous allez assister.
Parlez-moi de Mannimarco. Mannimarco le traître. Le grand ennemi. Le nécromancien le plus puissant que ce monde ait connu. Son Culte du Ver infiltre et corrompt chaque coin de Tamriel. C'est lui qui a convaincu Varen d'accomplir le rituel auquel vous allez assister.
Que s'est-il passé quand le rituel a été accompli ? Un désastre. Guerre et épidémies. Le monde fut mis à genoux. À présent, regardez, et voyez comment l'arrogance d'un homme a attiré la plus grande menace que notre monde ait jamais connu.

Le Vestige assista à une vision du rituel.

  • Varen Aquilarios: Le voici. Le brasero du feu de dragon. Mannimarco, vous êtes certain que ça va fonctionner ?
  • Mannimarco: Bien sûr, suzerain. L'Amulette des rois rallumera les feux de dragon, et vous assurera votre légimite place d'empereur. Vous avez ma parole.
  • Lyris Titan: J'espère que ça va marcher, Mannimarco, ou votre cou fera connaissance avec ma hache.
  • Abnur Tharn: Seigneur, pourriez-vous museler votre demi-géante apprivoisée ? Elle est agaçante
  • Sai Sahan: Ça suffit, vous deux ! Nous venons nous assurer que mon seigneur aura la place qui lui revient sur le trône de rubis.
  • Varen Aquilarios: Abnur, commencez le rituel. J'ai un destin à accomplir.

    En allumant les feux de dragon, je revenique ma lignée légitime ! Par les feux de la création, je renais ! Par la volonté d'Akatosh, je me déclare... enfant de dragon !
  • Mannimarco: Varen Aquilarios, vous n'êtes pas l'héritier d'Alessia ! Vous paierez ce sacrilège ! Le voile entre Tamriel et Oblivion se déchire !
  • Varen Aquilarios: Ça ne devait pas arriver ! Que signifie tout ceci ? Mannimarco, qu'avez-vous fait ?
  • Mannimarco: Idiots crédules ! Le voile entre Oblivion et ce monde est déchiré ! Mon maître Molag Bal peut enfin conquérir Tamriel !
  • Varen Aquilarios: Akatosh ! Pardonne-moi ! Aie pitié de nos âmes !

La vision terminée, le Vestige s'adressa au Prophète.

Le rituel a déchiré le voile entre Nirn et Oblivion, permettant à Mannimarco de voler les âmes dont son maître avait besoin pour alimenter les Ancres noires et débuter la Coalescence.
Qu'est-ce qui a mal tourné ? Akatosh fit don de l'Amulette des rois à Alessia comme symbole de son pacte avec Nirn. Tant que l'Amulette restait entre les mains des héritiers d'Alessia, et que les feux de dragon resteraient allumés, Tamriel serait protégé contre les Daedra.

Et ensuite, que s'est-il passé ? Mannimarco s'est arrangé pour que Varen rompe le pacte, et le voile entre Oblivion et Nirn fut déchiré. Les Parchemins des Anciens nomment cet événement l'Éruption des âmes. Molag Bal en profita pour rompre le lien entre les âmes de Nirn et leurs véhicules.
Qu'est-il advenu des autres compagnons ? Varen fut perdu. Dans le chaos, Sai Sahan s'empara de l'Amulette des rois et prit la fuite. Lyris fut capturée par Mannimarco et emportée à Havreglace, le royaume de Molag Bal.
Et qu'est-il advenu de Tharn et de Mannimarco ? Tharn demeura le chancelier du conseil des anciens, et sa fille Clivia règne comme impératrice régente. Mais le véritable pouvoir se trouve entre les mains de Mannimarco, et de son Culte du Ver.
Et comment avez-vous fini à Havreglace ? Quand j'ai découvert la vérité sur les Cinq compagnons, j'ai enquêté en douceur. Pas assez, semble-t-il. Mannimarco eut vent de mes menées et m'enleva. Il m'emmena à Havreglace, où je suis resté prisonnier jusqu'à ce que vous me libériez.
Ils vous voyaient comme une menace ? La vérité est toujours une menace pour les mauvais hommes. Mannimarco craignait que je révèle ses manigances, et si la vulnérabilité de Nirn était de notoriété publique, cela pourrait menacer les plans de son maître. Molag Bal ne laisse rien au hasard. Marchez avec moi.

Il fut écrit, il y a longtemps, que si l'Amulette des rois était portée par les héritiers d'Alessia, Tamriel resterait protégé contre les forces d'Oblivion. Mais l'Éruption des âmes a déchiré le voile entre les mondes, et a fourni à Molag Bal l'occasion qu'il attendait. Les Ancres noires de Molag Bal crèvent le voile déchiré, et cherchent à attirer Nirn dans les profondeurs de Havreglace. Ces terribles machines de destruction apparaissent dans tout Tamriel. Si le seigneur de la brutalité et de la domination parvient à ses fins, il fera fusionner nos mondes en une terrible Coalescence. Peu survivront à cette épreuve, et même alors, ils seront asservis à tout jamais.

Alors c'est à vous qu'échoit cette tâche, Vestige. Nous devons arrêter Molag Bal et ses Ancres noires, ou notre monde sera condamné. Et à présent, l'histoire nous semble nous avoir rattrapés. Retournerons-nous au port ?
Oui. Je suis prêt à y retourner. Entendu.

Le Vestige et le Prophète retournèrent au port.

Voilà, c'est le commencement. Le reste de l'histoire reste à écrire. C'est la vôtre, à présent.
Vous m'avez donné beaucoup à réfléchir. Et il y a beaucoup à faire. Mais sachez ceci : vous ne serez seul sur ce chemin.

Alors, que fait-on ensuite ? Nous devons grandir en force et en nombre. Vous aurez besoin de plus de compagnie qu'un vieil aveugle, si vous voulez altérer la marche de l'histoire. Nous devons rassembler notre propre groupe de compagnons. Vous avez déjà rencontré la première.
Lyris Titan ? Lyris a sacrifié sa liberté pour nous permettre de fuir. Elle reste prisonnière à Havreglace. Je dois déterminer sa position exacte si nous voulons la secourir. Ça prendra du temps.
Que dois-je faire entre-temps ? Les agents de Mannimarco tissent une toile de mensonges et de tromperies. Ils dressent les peuples de Tamriel les uns contre les autres pour détourner leur attention de la véritable menace. Cherchez ces agents où qu'ils soient, et révélez leurs mensonges.
Je ferai mon possible.

Nous devons corriger les torts de l'histoire et guérir l'âme du monde. Vous êtes prêt à accomplir votre destinée, Vestige ?
Je suis prêt. Pardonnez-moi. Vous faire entrer dans mon esprit semble m'avoir épuisé. Je dois me reposer. Je vous contacterai le moment venu. D'ici-là, avancez dans la lumière, Vestige.

Laissez-moi. Je dois me reposer, et méditer. Je vous contacterai le moment venu.

Fille des géants Modifier

[?]
[?]

Le moment est venu. Venez me retrouver près des falaises du Guet de Davon. Faites vite.